ANTIRIDE POUR JEUNES ET MOINS JEUNES

Eh oui… 48 ans… Il y a 30 ans je quittais le lycée et j’ignorais qu’il me manquerait un jour.

Vendredi une de mes collègues m’a fait super plaisir. Elle vient d’avoir 40 ans et elle m’a demandé, timidement quel était mon truc. Quel truc ? me suis-je demandé sur le coup. Eh bien mon truc pour ne pas faire mon âge. « Tu ne fais pas du tout ton âge, c’est quoi ta crème lotion ou autre ? ».

J’étais d’autant plus contente que je fume et que chacun sait que cela rajoute 10 ans. Je me suis dis « youpeee, le jour où je réussis à arrêter de fumer je vais faire ENCORE MOINS ».

Alors mon grand truc, hormis une hérédité complaisante, c’est que je suis blonde et que je ne supporte pas le soleil.

Lorsque j’avais 18 ans, j’ai lu le livre du dermatologue « Aron Brunetière », qui a été le premier à tirer la sonnette d’alarme concernant les ravages causés par le soleil sur nos peaux. De ce jour là, je l’ai évité comme la peste.

D’une part il me faut 10 minutes pour prendre un coup de soleil, si j’en prends un je vire violet, et quand il est parti je suis toujours aussi blanche. Aussi ai-je pris la décision il y a 30 ans de ne pas me ruiner la peau pour un bronzage qui reste si peu….

J’utilise toujours de l’écran total, bien opaque de préférence. Quand il y a beaucoup de soleil, je mets un chapeau en plus. Lors de mon dernier voyage avec ma tante qui bronze super et a une super peau, je faisais partie d’un groupe très sympa qui a sourit le premier jour en me voyant bien blanche, mon chapeau sur la tête (l’Egypte ça craint pour ceux qui brûlent). Le deuxième jour tout le monde souriait nettement moins, la moitié étant carrément cramé. Le troisième jour tout le monde s’était acheté un chapeau et recherchait l’ombre.

Malgré tout ce que l’on peut vous raconter, le soleil esquinte et aucune crème solaire hormis l’écran total ne vous empêchera de vous rider. Si vous êtes bronzée c’est que votre peau a essayé de se protéger du soleil en faisant remonter de la mélanine (quand on en a) et donc qu’elle a morflé.

Une fois par an quand je vais voir mon dermato, je lui précise « vous savez je ne me mets pas au soleil » et il me répond systématiquement « ça se voit, je repère immédiatement les accros au soleil ».

Alors il n’y a pas d’âge pour arrêter…. LE SOLEIL N’EST PAS QUE NOTRE AMI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *