Un coup du chat

6493_000043Comme toute sorcière, même gentille, qui se respecte, j’ai un chat noir.

J’aime bien les chouettes aussi, mais c’est difficile à faire vivre en appartement. Les chats aussi d’ailleurs et je me dis qu’après lui, je n’en prendrais plus égoïstement un. Il serait mieux à gambader dehors.

Donc mon chat est noir, bien portant, nettement trop gros. Il essaye régulièrement de jouer les chefs à la maison et nous ne sommes sur ce coup là, pas vraiment d’accord d’où certaines frictions.

Ce soir à 19 H 15, alors que Champion ferme à 19 H 30, je m’aperçois que je n’ai plus de lait. Pas de lait dans cette maison c’est impensable. Pour moi. Pas pour le chat qui adulte, contrairement à ce que l’on croit aime le lait mais ne le digère pas bien.

J’empoigne mon sac à main, et un très joli sac en cuir que ma tante m’a donné il y a 3 mois. Très joli le sac de cuir, mais un peu grand pour faire sac à main. Déjà que je ne retrouve pas mon portefeuille dans le petit que mes collègues m’ont offert pour mes 48 ans…

J’arrive à Champion qui va fermer, je prends comme tout le monde un panier, et je ratisse. Lait, eau de cologne (je n’en ai plus tiens), savon (dès fois que j’en manque), croquette pour chat, et je me pointe à la caisse derrière un petit couple qui a l’air sympa.

Putain ce que la fille transpire, (ou le mec, je ne sais pas trop). Depuis plusieurs jours au boulot les plaisanteries vont bon train sur un certain monsieur qui ne change de chemise que le lundi et le mercredi et ignore ce qu’est un déodorant.

Là vraiment, il y a de l’abus… Personne pour lui dire qu’elle ou qu’il pue à ce point là ? Je croise des  yeux une barquette de fraises et je me précipite, laissant mon panier par terre derrière eux. L’odeur me suit…

Je reviens avec ma barquette de fraises et tout à coup une idée m’assassine : cela pue la pisse de chat. Je renifle mon sac et tout à coup l’évidence me saute aux nez et aux yeux par la même occasion (j’en pleure). Le salaud a pissé dedans.

Il adore les sacs, les valises, les cabas, ce dans quoi il peut bien se planquer. Il peut passer des heures à essayer de s’introduire dans un sac plastique trop petit pour lui, quitte à finir avec le dit sac autour du cou. Un jour ma fille aînée a failli repartir à Paris avec lui dans le sac de voyage que je lui prêtais… Le sac est assez grand, je le visualise bien rentrant dedans et y satisfaisant son besoin.

Le salaud ! D’autant que la jeune femme devant moi me regarde en riant : « ah c’est votre sac l’odeur qui tue ? ». Le gars derrière moi ne me pose pas la question il affirme « vous avez un chat !?, le mien fait pareil ». J’opine. Je ferme mon sac du mieux que je peux, je prends 3 sacs plastiques pour enfourner mes courses et je me barre rouge de honte.

Je viens de passer 1/2 heure à laver le sac à grande eau, j’y ai laissé 1/2 flacon d’eau de cologne + un désodorisant textile.

Quant au chat, il attendra sa bouffe qui normalement lui est servie à 20 heures pétantes, jusqu’à 21 heures. En voyant mon sac que je lui ai fait renifler et en entendant ma mercuriale, il a parfaitement compris.

D’ordinaire il pisse dans ma valise pour m’empêcher de partir en voyage. Il doit se sentir rassuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *