Quelques trucs de sorcière contre la chaleur

Soleil

Mon dieu qu’il fait chaud ! Trop pour travailler en tous cas, prendre sa voiture garée toute la journée en plein soleil et si elle est vieille, ne possédant pas de climatisation.

Tout le monde est liquéfié. Et bien moi en gentille sorcière j’ai glané çà et là quelques conseils sur Internet pour vous aider à supporter cette température infernale.

Donc, pour le cas où vous n’y auriez pas pensé tout seul :

  • Protégez vous de la chaleur, évitez les sorties et les activités physiques (sport, jardinage, bricolage) aux heures les plus chaudes : ceux qui avaient l’intention de faire un marathon dans Paris à 2 heures de l’après midi sont priés de s’abstenir : pas bon pour eux. (Il est à noter que le travail n’est pas contre-indiqué, pas même dans le code du travail) (j’ai cherché dur).

  • Si vous devez sortir, restez à l’ombre : vous n’y auriez pas pensé hein ? Et quand il n’y a pas d’ombre, en pleine Beauce par exemple, réputée pour ses vallons, ses rivières et ses collines, son paysage souriant… ? Ben vous sortez pas et point barre

  • Portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de couleur claire. Là je suis très catégorique : exit la doudoune si jolie, le dufle coat de votre mère, l’anorak, tous ces vêtements que l’on se plaît à porter en juillet et août. Soyez raisonnables que diable ! Idem pour les après skis : au placard.

  • Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil. On ne vous le dira jamais assez, baissez les stores non d’un chien. Il n’y en a pas ? Les locaux dans lesquels vous travaillez se résument à : une grande baie vitrée que l’on ne peut pas ouvrir et pas de store ? Ben débrouillez vous. Si vous habitez sous les toîts pareil : z’avez qu’à habiter ailleurs (une cave, les catacombes, une grotte bien profonde) Non mais…

  • Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure : ceci pour le cas où vous êtes capable en mettant la main dehors, de constater que c’est la fournaise à l’extérieur. Sinon je ne peux rien pour vous. Si vous aimez faire rentrer de l’air brûlant : assumez.

  • Ouvrez-les la nuit, en provoquant des courants d’air (c’est quoi un courant d’air ?)

  • Rafraîchissez-vous. Ca c’est vraiment ballot, mais cela ne m’était même pas venu à l’idée, bien à l’abri que j’étais dans ma doudoune. Si vous n’avez pas de possibilité de vous rafraîchir vous n’êtes qu’un imbécile.

  • Restez à l’intérieur de votre domicile dans les pièces les plus fraiches (3 BD ou un polar aux toilettes et pas de sortie pour aller travailler, ni pour aller acheter une BD ou le polar manquants)

  • Si vous ne disposez pas d’une pièce fraîche, restez au moins deux heures dans des endroits climatisés (pas de boulot donc) ou à défaut, dans des lieux ombragés (on vous dit et serine d’éviter le soleil), ou frais : supermarchés, cinémas, musées… à proximité de votre domicile. Comment que j’kife trop grave d’aller zoner au marché du frais où les caissières ont un pull ET un anorak, ou au champion du secteur, pendant deux heures au moins… Et puis je n’avais pas remarqué comme on est bien au rayon surgelés… Vous pouvez aussi vous installer nu devant le frigo ouvert, mais il n’est pas certain que le frigo résiste.

  • Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains et/ou humidifiez-vous le corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette. Vous pouvez également humidifier vos vêtements. Le coup du brumisateur ça m’estomaque un peu, je ne sais même pas ce que c’est. Et puis personne n’aurait l’idée de s’asperger d’eau pour se rafraîchir, ni d’humidifier ses vêtements : la transpiration s’en charge !  Merci Météo France !

  • Buvez (quelle drôle d’idée, ca ne changera pas la température extérieure), même sans soif : eau, jus de fruit. Si l’on a soif, il est impératif de boire donc. Mais attention aux gros malins qui aiment à déguster à longueur d’été, outre un chocolat brulant : un grog, un vin chaud. Car il est précisé :

  • Ne consommez pas d’alcool. Non Non. Même pas un petit rosé ou blanc frais avec de la salade fraiche. L’alcool c’est mauvais quand il fait chaud et déconseillé quand il fait froid (c’est un faux ami). Exit le chocolat chaud avec une giclée de rhum, dans la pièce la plus chaude, voire même en plein soleil, bien à l’abri d’une doudoune

  • Mangez comme d’habitude mais en fractionnant les repas (des fruits, des légumes, du pain, de la soupe…). Si vous avez 15 kg à perdre et que la chaleur vous coupe l’appétit, vous êtes priés de continuer à ingurgiter des calories inutiles.

  • Demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien quand la température va-t-elle baisser ?
    Si vous ressentez des symptômes inhabituels.
    Ceci à l’intention de ceux (les veinards) qui auront choppé une angine carabinée à cause de la climatisation.

  • N’hésitez pas à aider et à vous faire aider. Demandez de l’aide à un parent ou à un voisin si la chaleur vous met mal à l’aise (avant qu’il ne soit trop tard, si vous voyez des mouches voler c’est presque trop tard, et demander au patron si l’on peut partir plus tôt n’amène qu’une réponse : non).

  • Informez-vous de l’état de santé des personnes isolées, fragiles ou dépendantes, de votre entourage et aidez-les à manger et à boire. Ben et l’héritage de Tante Hortense ?

Amis crétins bienvenus au club. Je vous donnerai un coup de main dès les premiers froids…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *