Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Visite chez le médecin (part 1)

Visite_chez_le_m_decin_53272152Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les visites chez les médecins sont l’occasion de découvrir des tempéraments et des goûts en matière d’ameublement, totalement différents. Je sais c’est futile, mais c’est comme ça.

  • Mon mien de médecin (mon généraliste), est un homme charmant, qui prend son temps, est à l’écoute, très psychologue, explique tout bien du pourquoi et du comment, etc… Généralement il garde son patient 45 minutes minimum. Pourquoi diable prend-il un rendez-vous toutes les 20 minutes ? Hein ? Quand on est le rendez-vous de 20 heures le vendredi  alors qu’il débute à 17 H on prie pour que quelqu’un se soit désisté pour n’avoir que deux heures à attendre. Je ne vais jamais chez lui sans un bouquin genre “Da Vinci Code” à lire. Le problème c’est que l’on est hyper mal assis sur des fauteuils durs et en petit nombre suivant les jours et le retard qu’il a pris. Du coup il perd un quart d’heure de plus à constater que j’ai un début d’escarre sur la fesse gauche… Pour consultation spécialisée (gynéco ou cardio) il bloque deux plages (40 minutes) et garde les gens 1 H 60… La dernière fois que j’étais la dernière après une consultation cardio je n’ai pas retrouvé ma voiture tout de suite, recouverte de 20 cm de neige, et constaté qu’il s’en passe des choses dehors, en 3 heures de temps…

  • Mon ORL est super parce que l’on peut l’appeler à 14 H : il a une place à 18 H 30, vu qu’il ne fait attendre personne et ne connait pas le rendez-vous dans 10 ans… On s’écroule dans un fauteuil moelleux en reluquant “Elle” mais trop tard, on ne finira jamais l’article “comment être toujours belle” on peut toujours rêver : il prend pile à l’heure, voire même en avance. Pas le temps de profiter du confort de la salle d’attente qui ne mérite pas son nom. Et je n’ose pas aller terminer mon article quand il a fini, vu qu’il me raccompagne gentiment jusqu’à l’ascenseur. Lui n’explique jamais rien : c’est lui le médecin. Il est champion par contre du “ah mon dieu, mais qu’est-ce que c’est que cette cochonnerie ?” qui rassure tout de suite quand il examine le fond de la gorge et que je ne peux pas répondre “glups” of course (cette cochonnerie était un flegmon). Je l’aime bien mais il me stresse. D’un autre côté avec Delphine et ses otites à répétition il a été à la hauteur et toujours adorable (et avec moi aussi d’ailleurs, mais il ne m’a jamais proposé de bonbon…). Autre avantage : il ne vieillit pas, il est le même qu’il y a 17 ans, donc je me dis que fatalement, moi aussi je suis la même…

  • Mon dentiste est très bien également : il m’anesthésie immédiatement connaissant mon courage dans son fauteuil, dès qu’il sait ce qui m’amène. Mais sa salle de réelle attente n’est pas insonorisée (où la pièce où il charcute au choix). On s’asseoit comme on peut sur des fauteuils de jardin pliants plus qu’inconfortables, il n’y a rien à lire. La seule chose à faire  en attendant est d’écouter les gémissements qui viennent de chez lui, et ce bruit de roulette si crispant en se demandant s’il est bien raisonnable de rester…

  • Une généraliste célèbre dans mon bourg : salle d’attente super confortable avec fauteuils de rêve (et pour cause, faut pouvoir s’y endormir), mais déjà encombrée de 15 personnes quand on arrive avec 1 heure d’avance en ayant le premier rendez-vous (fauteuils en nombre insuffisant donc) et des décorations à faire peur. Garde les patients une heure. S’absente pour un petit café (pendant 2 heures). S’étonne un jour qu’on la plaque pour un médecin chez qui on attend moins et qui aime bien les jolies aquarelles sur ses murs.

  • Le rhumatologue bureaucratique et sadique que j’allais consulter pour une vertèbre coincée. Pas de salle d’attente, mais interrogatoire serré par la secrétaire tellement aimable que j’avais envie de lui flanquer une tarte. Mais bon comme elle semblait rescapée du KGB, j’ai renoncé (ces gens là savent se défendre). Après l’interrogatoire : rester debout (sans doute pour tester les rotules) car pas de siège pour s’assoir, mais des statues partout. Ceci jusqu’à l’arrivée d’un très bel homme d’un désagréable pas possible. On sent qu’on le dérange. L’a qu’à aller cultiver du chou en Finlande celui-là… Bel homme tout de même… A résolu le problème en 3 minutes 12 pour un tarif prohibitif aux yeux de la Sécu, mais bon, quelles économies pour la suite…

  • Mon médecin préféré serait le mien s’il changeait ses sièges dans la salle d’attente et prenait un patient toutes les 40 minutes… Je n’ose pas arriver avec mon coussin garni de noyaux de cerises pour éviter les escarres et je préfère bouquiner ailleurs…

Et vous, c’est comment chez le médecin ?

Posté le 31 mars '07 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags :

Commentaires »

Pas encore de commentaire.

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI