Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

La sous préfecture…

Visite_sous_pr_fectureJ’ai bien évidemment profité de mes congés pour faire ça et là quelques paperasses et autres démarches administrative.

Vendredi 11 mai, armée jusqu’aux dents de justificatifs de toutes sortes, me voici partie à la sous préfecture puis (que je croyais) aux impôts, avec un munster dans un sac plastique à poser sur son guichet pour accélérer la dame des impôts.

Pour la sous préfecture, je roulais en toute illégalité depuis un petit moment. Ma carte grise était à l’adresse de mes parents ce qui n’était pas un souci, sauf qu’ils ont changé d’adresse et de facteur depuis peu (l’ancien leur remettant les courriers égarés à l’ancienne adresse, même si le “suivi” n’était plus d’actualité), donc fallait aller faire refaire ma carte grise (c’est gratuit, normalement on aurait dû me payer). Car là, il n’était plus certain du tout qu’une prune éventuelle ou une amende quelconque ne m’arrive. Ce n’est pas que j’y tienne, mais bon je préfère éviter les problèmes et j’évite les prunes de toutes manières En cas de truc grave je pense qu’ils me retrouveraient avec les assurances, mais bon, je voulais être en règle.

  • J’arrive à l’ouverture. Tout le monde a eu la même idée…

  • Je prends mon ticket, je constate que j’ai de la paperasse à remplir et je ne trouve pas les lunettes de repos de Delphine dont j’ai vraiment besoin maintenant. Damned, la vie n’est qu’un long calvaire !

  • Je remplis le papier d’une écriture de cochon, vu que je n’y vois pas grand chose et j’attends mon tour. Je précise que je mets mon adresse complète

  • Une dame peu aimable finit par appeler mon numéro après un temps très très long, termine de compléter le formulaire quand je lui déclare que j’ai oublié mes lunettes et que c’est tout juste si je la vois (bien sûr que je la vois, mais les caractères gris sur blanc écrits en tout petit, nettement moins bien).

  • Elle fait une photocopie de mon justificatif de domicile qui précise le bâtiment, le hall et le numéro d’appartement (vive l’EDF)

  • Elle fait une photocopie de ma pièce d’identité  dont l’adresse est complète

  • Vous sentez venir l’embrouille, mais j’ai laissé des indices

  • On m’appelle à la caisse pour me remettre ma nouvelle carte grise. Je cligne un peu de l’oeil pour vérifier que…, mais l’autre, derrière sa caisse, à qui ne je dois rien, me précise qu’on est vendredi, qu’il est 15 H 45 et que ça va fermer et que 3 malheureux attendent derrière moi…

  • Je prends la carte grise. Je file vers les impôts… Pas de place. On ne plaisante pas dans le secteur avec le stationnement illicite. Les impôts pour une raison qui m’échappe, sont placés entre le commissariat de police et la gendarmerie.

  • Je reviendrai mardi, je suis en congés youpee !!!

  • J’arrive à la maison, une connasse m’a pris ma place réservée. Je klaxonne pour récupérer ma place pour laquelle je paye impôts locaux et taxe d’habitation. Je ne supporte pas qu’on me prenne ma place…

  • Je pose mon sac, je récupère les lunettes de repos de Delphine pour admirer ma nouvelle carte grise, grâce à laquelle je suis en règle…

  • ARGGGG. L’adresse est incomplète. Il manque le numéro du bâtiment, indispensable. Me revoici comme avec les impôts pendant 5 ans…

M’en fous j’y retourne pas. En cas de problème j’exigerai que l’on exhume les papiers dûment conservés, sur lesquels l’adresse était complète, le formulaire dûment complété et signé de ma blanche main, et la pièce d’identité au point…

De toute évidence et pour une raison obscure, l’administration ne croit pas utile de préciser “batiment B6″. Sauf l’EDF et France Télécom qui rajoutent même mon numéro d’appartement.

Ne venez pas me dire le contraire : la vie n’est qu’un long calvaire… et cette histoire 100 % véridique !

Posté le 13 mai '07 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags :

Commentaires »

Pas encore de commentaire.

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI