P comme Premier mai…

Muguet_10159114Je suis une enfant du mois de mai. Mai se conjugue pour moi avec « Muguet ».

Pour la DDE, le printemps rime avec « de chaussée défoncement » et pour la folle du nettoyage de printemps ce dernier se conjugue avec « détergent ».

Pour moi le mois de mai, c’est le muguet. Bien sûr que j’y suis allée aujourd’hui… J’avais pris mes repères la semaine dernière avec Mrs Bibelot. Nous écumons les mêmes places depuis 30 ans pour moi (dans mes souvenirs) et depuis toujours pour elle.

Le printemps étant précoce et le climat détraqué (ça c’est sûr, les fougères sont bien trop hautes pour l’époque), nous savions que le muguet serait en avance. Pas au point où nous l’avons trouvé un 20 avril… Déjà haut, beau et bien fleuri… Comme nous ne l’avions jamais vu pour cette date. Expédition prévue (pour nous deux) dimanche 29 avril, mais un putain d’orage à nous faire renoncer.

Et nous faire renoncer au muguet il faut le faire. Nous avons écumé les places par tous les temps (quand je dis « écumer » il faut s’entendre, on en laisse ce qu’il faut et ça repousse toujours depuis 30 ans), donc sous la pluie avec pas un péquin dans la forêt (du coup on ricane parce qu’on va le ramasser le muguet et qu’on est les seules).

L’avantage extraordinaire de la fleur, c’est son odeur divine… On se shooterait avec. Je n’ai jamais trouvé de muguet artificiel qui sente vraiment comme le vrai… L’avantage également c’est que cela pousse pendant 4 à 5 semaines, mais que pour le péquin ordinaire, ça se ramasse le premier mai et point barre.

Donc généralement nous évitons d’aller à la cueuillette le 1er mai. Trop de monde. Mrs Bibelot qui ne travaille pas « y va » tous les jours depuis le 20 avril. Moi dimanche j’ai dû renoncer face à l’orage, car le secteur de forêt que nous écumons n’est pas à fréquenter en cas d’orage. Du coup, en attendant mes congés où je vais écumer tous les jours (nous avons nos places, savons quand ça pousse en retard ou en avance, et repérons ce qu’il va pousser pour les jours suivants), il fallait absolument que j’y aille aujourd’hui.

Sinon c’était la mort. Le mois de mai sans mon bouquet de muguet perpétuel, ce n’est pas possible…

C’était super, avec ma petite nièce qui cavalait derrière moi en criant « tatie tatie ! ne te perw pas ! » et qui me retrouvait accoupie à ramasser mon plaisir du mois de ma naissance… J’ai repéré ce qui allait sortir, ce qu’il fallait laisser, ce que je ne pouvais pas ramasser faute de place dans ma petite main gauche… En soupirant…

Certaines années où j’étais trop disponible (chômage) j’y allais matin, après midi et soir. Nous avions des bouquets de muguet partout, partout dans la maison, renouvelés tous les jours.

La simple idée d’en céder un brin à quelqu’un me donne des frissons d’horreur. J’ai dû le faire parfois… la mort dans l’âme (peut pas aller se ramasser son muguet ?). Quand le muguet à plein coïncidait avec mon anniversaire que je ne fête plus, j’ai vu des invités baver d’envie pour m’en voler un bouquet et repartir avec (plus un couteau dans le dos, mais cela restait virtuel).

Et me voici rentrant chez moi avec un petit choux fleur et une de mes voisines me suggérant d’aller le vendre pendant qu’il en est encore temps

5 euro les 2 brins.

Vendre mon muguet ? Elle est folle ! Le jour où je le ferai c’est que je n’aurai plus le choix… J’ai mon choux fleur sous le nez. Samedi, j’y retourne, dimanche et lundi aussi, et pendant tous mes congés…

Ah mon muguet du mois de mai…. Il y aura bien un brin un jour qui me portera bonheur… Ou un vrai parfum qui lui ressemblera vraiment. En attendant, aller se ruiner les chevilles rapport aux ronces, en récoltant des tiques, dans des coins pas possible, c’est toujours un plaisir, pour rentrer avec un énooooorme bouquet tous les jours… (pourquoi croyez-vous que je pose des congés en mai ? Là j’ai loupé le coche, j’aurais dû choisir 2 semaines avec une semaine d’avance…)

La vie n’est qu’un long calvaire : j’ai loupé mes dates de congés rapport au muguet, et que personne ne ricane sur ce coup là, le muguet, c’est important !

Bon premier mai à tous ! le mien c’était chouette (la pétrolette s’est endormie dans sa poussette au retour tellement elle était crevée de m’avoir cavalé derrière… Quand je dis « je trace » sur la cueillette, même Mrs Bibelot n’essaye pas de me suivre, cette innocente si…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.