Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

7 révélations sur moi…

SourireRécupéré chez madame patate au hasard, car personne ne voulait de moi, snif (à savoir que je n’ai été nominée chez personne même si nominer ne fait pas partie de la langue française si on veut être un peu vache sur le coup du vocabulaire). Du coup je ne recopie pas le règlement et je ne tague personne.

Donc 7 choses à vous révéler de moi… Le jeu se corse un peu, c’est la mode de mentir. Madame patate a mentit une fois, la méchante aussi. Moi, il n’y aura qu’une chose de vraie… (rigolo non ?) (je sais je suis puérile)

  • J’ai été promeneuse à cheval en Camargue parce que j’étais tombée bêtement amoureuse d’un camarguais. Savoir que je me levais à l’aube pour nourrir les petites bêtes, accompagnait à longueur de journée des touristes ravis de découvrir la Camargue et ses moustiques, me couchait très tard après avoir nourrit les petites bêtes. Histoire d’amour qui m’a fait perdre 9 kg en 9 mois…

  • J’ai été secrétaire d’une gynéco homosexuelle (je l’ai sû trop tard), qui m’a virée quand elle a sû que j’allais épouser Albert (un homme quoi). Là j’ai regretté d’avoir quitté mon secrétariat médical à la radiologie d’un hôpital que je n’aurais jamais dû quitter sous prétexte qu’on était mieux payés à l’époque dans le privé. J’y serais encore sans ce prétexte maintenant faux, sans me demander de quoi demain sera fait (à part de malades venus se faire radiographier et échographié et scanner à l’occasion)

  • J’ai eu raison d’un jésuite (avec l’aide d’Albert au départ) après 3 heures de discussion acharnée pour savoir si le christ était le fils de dieu ou non. Il a finit par dire qu’il n’était pas certain… J’étais ravie, sauf qu’en fait je ne lui avais pas fait perdre la foi, il se foutait de ma gueule autant que moi de la sienne. Pas honteux pour un jésuite ? il se devait de me faire changer d’avis.

  • Au cours d’une période de chômage, je me suis lancée dans le “métier” “écrivain public” (en tapant également au passage des thèses toutes admirables et passionnantes, surtout une sur un haricot mexicain qui intéresse beaucoup les chercheurs), pour découvrir très rapidement que cela ne payait pas parce qu’on profitait de la misère des autres (et je ne pouvais pas exploiter mon prochain, honte à moi, même si les lettres aux impôts étaient ce que je préférais rédiger, ainsi que les lettres de rupture). Finalement entre le temps que j’y passais, le prix de la cartouche du vieux mac, j’ai renoncé (les thèses par contre c’était pas trop mal payé mais toujours très mal écrit).

  • J’ai l’intégrale des Beatles et des Moody blues chez moi, en vinyl et CD

  • Je fais toujours pipi dans mon bain. C’est mon pipi et c’est mon bain, et je n’oblige personne, mais dès que je mets un pied dans l’eau je ne peux pas faire autrement que de faire pipi, même si c’est 3 gouttes… J’ai beau prendre les pires précautions, c’est l’horreur…

  • J’ai toujours 2 bouteilles de mousseux au frais au caz-ou… avec de la liqueur de cassis pour faire kir princier…

Je refile le BB à qui qu’en veut, sous la forme qui lui fera plaisir…

Ne me remerciez pas, moi j’ai hérité de “dans la peau de”… via les ménagères… Un vrai plaisir…

Posté le 22 juin '07 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire.
Tags :

Commentaires »

Pas encore de commentaire.

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI