Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

De la maternitude à la béatitude

La_maternitude_2_53329075Donc ma belle soeur était tombée dans la maternitude… Vint le deuxième où elle fut nettement plus décontractée, tout en accouchant toujours dans la clinique de rêve (de ses rêves à elle, moi j’aurais mis le berceau près de mon lit…)

Le top du top fut la naissance du troisième. Un accident (eh oui ça arrive). Un troisième n’était pas programmé après deux césariennes…

Elle accoucha là encore dans sa maternité de rêve (alors qu’elle en avait une très bien juste à côté de chez elle). Là, comme je devais officier comme photographe, elle me laissa le petit sur son lit pour aller voir les deux aînés. Il fut dûment photographié et bisouté par tatie… (gniarf gniarf, elle n’est pas là pour voir…)

Il a survécu j’atteste… Et à d’autres choses… Car sa mère était d’un décontracté pas possible avec lui, à ne pas la reconnaître…

Déjà et d’une, ma belle soeur n’avait plus le nécessaire minimum pour élever correctement un enfant, ayant tout bradé. Elle récupéra le minimum et changeait donc le chiard sur le coin de son lit en deux temps trois mouvements, avec juste une serviette éponge comme matelas à langer (exit la table à langer dernier modèle).

Tant qu’il tint dedans, il prit son bain dans le lavabo, et non pas dans une baignoire étudiée pour (bradée et non rachetée). Après il fila directement prendre son bain avec sa mère, dans la grande baignoire. Il a survécu, j’atteste.

La stérilisation à outrance, est-ce bien raisonnable, avec son frère et sa soeur qui lui donnent un doigt à têter pendant que le biberon chauffe, pour le faire patienter ? Elle a dû stériliser un mois maximum, et encore. De toutes manières il y a des microbes partout, il faut bien qu’il s’immunise ce petit.

Lui changer ses fringues 4 fois par jour parce qu’il régurgite comme les deux autres ? A quoi bon ? Un bon bavoir à changer c’est de la lessive en moins à faire. D’ailleurs le petit dernier peut rester en pyjama toute la journée, c’est super confortable le pyjama.

Fallait pas trop le toucher à la maternité, mais son frère et sa soeur le trimballent partout. Parfois en le laissant choir. La tête fait “bing” sur le carrelage : c’est solide un bébé.  On ne s’affole pas, on console le petit et on le masse avec une pommade spéciale achetée au kilo.

Comment ça les deux grands, vous laissez le benjamin jouer avec le couteau de chasse de votre père ? Vous êtes privés de dessert et au lit plus vite que ça…

Exit également les petits plats équilibrés, cuisinés par maman (pour l’ainée), les petits pots équilibrés (pour le deuxième). A 6 mois le benjamin trempe des frites dans le ketchup et finit le coca cola des ainées. Il a survécu, j’atteste.

Il braille ? C’est son droit. On ferme la porte de la chambre après s’être assuré qu’il se porte bien et que les ainés ne lui ont rien fait de mal. Il a bien le droit de s’exprimer ce bouchon, d’ailleurs, il s’exprime nettement moins que les ainés (le stress de la mère étant absent, le petit ne le ressent pas et n’est donc pas stressé)

Il a de la fièvre ? Un suppo de doliprane, on ne va pas rameuter la Faculté pour un petit 39° (pour l’ainée c’était SOS médecin à 38°, pour le deuxième le siège chez le pédiatre). Ca persiste : on l’emmène chez le pédiatre, après avoir vainement cherché le carnet de santé (resté chez le pédiatre)

Il est en retard pour marcher ? Pas grave, il a bien le temps de cavaler partout, et il saura bien assez tôt cavaler derrière les filles. Merde il marche, il va m’en faire des conneries…

Où comment passer de la maternitude à la béatitude.

Surprenant non ? Le dernier garçon de mon frère a survécu, avec une mère totalement cool (je ne veux pas dire mère indigne non plus, car elle s’est très bien occupée de ses enfants).

J’avais vécu la maternité inquiète pour Pulchérie, nettement plus décontractée pour Delphine, je regrette toujours le petit 3ème que je n’ai jamais eu, et avec qui j’aurais certainement été totalement décontractée (laissez-la jouer avec le tire bouchon, il faut qu’elle fasse son expérience cette petite (eh oui, je voulais une troisième fille))

Quand je vois ma belle soeur (ex) décontractée comme pas possible avec ses 3 grands maintenant, je me demande si la mère de ma première nièce n’a pas disparu dans une 4ème dimension pour être remplacée par une extra terrestre… Plus zen, on meurt…

Posté le 18 juin '07 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags :

Commentaires »

Pas encore de commentaire.

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI