Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

La vérité(vient d'ailleurs forcément)…

SourireL’heure de la vérité a sonné…

  • J’ai été promeneuse à cheval en Camargue parce que j’étais tombée bêtement amoureuse d’un camarguais. Savoir que je me levais à l’aube pour nourrir les petites bêtes, accompagnais à longueur de journée des touristes ravis de découvrir la Camargue et ses moustiques, me couchais très tard après avoir nourrit les petites bêtes. Histoire d’amour qui m’a fait perdre 9 kg en 9 mois…

  • Et bien oui, j’ai laissé tomber un boulot pour partir en Camargue travailler dans une promenade à cheval. J’avais 19 ans, j’étais très con, car j’avais cru cet homme marié qui devait divorcer de sa femme. Et la vie que j’ai menée là-bas m’a fait perdre 9 kg en 9 mois. J’ai pris la décision soudaine de rentrer chez papa/maman quand j’ai compris qu’il ne divorcerait jamais… (cela ne m’a pas servi de leçon, j’ai fait plein de conneries parce que j’étais amoureuse…)

  • J’ai été secrétaire d’une gynéco homosexuelle (je l’ai sû trop tard), qui m’a virée quand elle a sû que j’allais épouser Albert (un homme quoi). Là j’ai regretté d’avoir quitté mon secrétariat médical à la radiologie d’un hôpital que je n’aurais jamais dû quitter sous prétexte qu’on était mieux payés à l’époque dans le privé. J’y serais encore sans ce prétexte maintenant faux, sans me demander de quoi demain sera fait (à part de malades venus se faire radiographier et échographié et scanner à l’occasion)

  • En fait j’ai été secrétaire dans une société s’occupant de tournage de téléfilms et feuilletons. J’y étais bien implantée, quand j’ai découvert accidentellement que ma chef fréquentait une copine à moi homosexuelle. Quand elle a sû que je connaissais cette fille qui clamait haut et fort ce qu’elle était (depuis le lycée)  (j’étais allée la voir et l’autre était chez elle), elle a eu sans doute peur que je n’en parle dans la boite où elle se donnait un mal fou pour faire croire qu’elle avait un mec. Mon CDD se terminait et n’a pas été reconduit (comme ça se fait dans le spectacle)

  • J’ai eu raison d’un jésuite (avec l’aide d’Albert au départ) après 3 heures de discussion acharnée pour savoir si le christ était le fils de dieu ou non. Il a finit par dire qu’il n’était pas certain… J’étais ravie, sauf qu’en fait je ne lui avais pas fait perdre la foi, il se foutait de ma gueule autant que moi de la sienne. Pas honteux pour un jésuite ? il se devait de me faire changer d’avis.

  • En fait j’ai eu une discussion très intéressante avec un Jésuite sur la chasse aux sorcières et l’inquisition contre laquelle les jésuites se sont très souvent élevés (ben voui, ils ont aussi des qualités). Il ne m’a pas donné la foi mais n’a pas essayé… Cette discussion a été super car il a été ravi que malgré mon manque de foi, je reconnaisse aux jésuites un quelque chose que je ne reconnais à aucun autre ordre… Nous avons été en tous cas OK pour vilipender les Dominicains… Et nous avons trinqué !!!! Et la discussion a été vraiment super : un jésuite ça sait de quoi il parle… Beau gosse en plus. Dommage…

  • Au cours d’une période de chômage, je me suis lancée dans le “métier” “écrivain public” (en tapant également au passage des thèses toutes admirables et passionnantes, surtout une sur un haricot mexicain qui intéresse beaucoup les chercheurs), pour découvrir très rapidement que cela ne payait pas parce qu’on profitait de la misère des autres (et je ne pouvais pas exploiter mon prochain, honte à moi, même si les lettres aux impôts étaient ce que je préférais rédiger, ainsi que les lettres de rupture). Finalement entre le temps que j’y passais, le prix de la cartouche du vieux mac, j’ai renoncé (les thèses par contre c’était pas trop mal payé mais toujours très mal écrit).

  • J’ai travaillé “à la page” pour un scénariste et son fils qui écrivait une thèse sur un haricot mexicain, mais je n’ai jamais été écrivain public. J’ai dit sur mon blog que j’aurais aimé le faire si cela payait bien… Je me sens plutôt douée pour cela. Sinon j’ai fait un jour la trame d’une lettre de rupture pour une copine, ça s’arrête là…

  • J’ai l’intégrale des Beatles et des Moody blues chez moi, en vinyl et CD

  • J’ai l’intégrale des Moody blues en CD et quelques vinyls à eux qui doivent valoir un peu d’argent maintenant… Pour ceux qui ne connaissent pas les Moody Blues c’est dommage parce que tout le monde connaît “night in wight satin”, sans le savoir…

  • Je fais toujours pipi dans mon bain. C’est mon pipi et c’est mon bain, et je n’oblige personne, mais dès que je mets un pied dans l’eau je ne peux pas faire autrement que de faire pipi, même si c’est 3 gouttes… J’ai beau prendre les pires précautions, c’est l’horreur…

  • Ca peut m’arriver accidentellement, mais non. Même à la piscine je sors de l’eau pour aller aux toilettes…

  • J’ai toujours 2 bouteilles de mousseux au frais au caz-ou… avec de la liqueur de cassis pour faire kir princier…

  • J’ai un frigo qui a tendance à faire la gueule, et une petite fête ça se prépare…

Finalement, je vous ai bien eus… Et en plus la vérité était la première de la liste…

Posté le 24 juin '07 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags :

Commentaires »

Pas encore de commentaire.

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI