Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Où diable l'ai-je rangé ?

Egar__53273260Je suis bourrée de défauts, je l’avoue, je me suis assez ridiculisée ici…

Je tiens un trait de caractère pervers de Mrs Bibelot : l’idée saugrenue quand il s’agit de ranger quelque chose.

Pas n’importe quoi, entendons nous bien. Quand il s’agit de ranger la poêle à frire, je sais très bien où la mettre. Je parle du truc bidule chose, dont on se sert une fois tous les deux ans voire même moins souvent, que l’on doit juste mettre de côté pour quelqu’un d’autre…

Un exemple pour Mrs Bibelot, avant que ce ne soit mon tour. Mon frère faisait son service militaire en Allemagne et lui avait, je ne sais pourquoi “confié” des marks pour le cas où il y retournerait un jour (faire son service militaire du tourisme).

Elle s’est dit “tiens je vais les ranger là, c’est tellement biscornu comme endroit que je m’en souviendrai forcément”. Sauf qu’elle a cherché le fric partout le jour où mon frère a voulu aller faire un tour en Allemagne 18 mois plus tard. Il a été retrouvé le jour du déménagement vers la maison de tante Hortense, bien planqué derrière la TV. C’est vrai que l’endroit était biscornu, le problème, c’est qu’elle ne se souvient jamais à quel point. Quand elle dit “où diable ai-je bien pu le ranger”, Jean Poirotte se plonge dans ses mots croisés.

Je suis désordonnée de nature (ben voui) sur certains plans. Mais je déteste ça, j’aime que tout soit rangé. Donc régulièrement “je m’y colle”, pour tout ranger bien. Savoir que si je fais une méga crise et que j’ai tout rangé l’appart, je ne retrouve plus rien du tout… Quand ce n’est pas rangé je sais qu’à 15 cm de profondeur dans le tas de papier je vais retrouver la dernière lettre du GAN qui a comme de coutume tout perdu. Quand c’est rangé je peux chercher pendant des plombes…

Forcément je tombe sur un truc (voire plusieurs hein, faut pas radiner non plus !) dont je ne me sers jamais mais que je ne veux pas jeter, ou bien dont je me sers très rarement. Et là, je le range ailleurs que là où je l’ai trouvé (d’ailleurs je ne me souvenais plus de son existence). Erreur diabolique, parce que je vais forcément le ranger là où je n’irai jamais le chercher en cas de besoin.

Comme Mrs Bibelot, je me dis “tiens je vais le mettre là” (avec la boite à cirage), “je me souviendrais forcément que j’ai rangé le moule à cake là”. Comme j’étais en pleine crise de rangement j’ai rangé la boite à cirage dans le vieux meuble que je dois vendre, le contenu du vieux meuble qui doit remplacer l’autre dans le vieux placard de Delphine (enfin des filles), etc…

Donc pendant mes congés de mai, j’ai fait du rangement. Pas méga des masses parce qu’il fallait aller au muguet, mais tout de même, je me suis occupée de la cuisine, de la salle de bain et de certaines autres choses.

Je suis donc tombée sur des moules “mous”, les premiers à avoir été commercialisés. J’ai été ravie de retrouver le moule à cake que j’ai rangé illico presto avec les autres moules à cake sous l’évier comme il se doit. C’est comme ça, mes moules à cake je vais direct les chercher sous l’évier après avoir déménagé le vinaigre, l’huile et le reste : je SAIS qu’ils sont là.

J’avais acheté en même temps deux autres moules “mous” : un à muffins (dont je me suis servie une fois) et un autre pour faire des minis tartelettes comme si que j’étais traiteur, avec le truc à découper qui va avec. Je ne me suis jamais servie du moule à tartelettes et j’ai donc retrouvé le truc à découper avec mes semences de capucine. Je l’ai rangé dans un endroit où je suis certaine de le retrouver (tellement c’est biscornu comme idée, alors que le plus simple serait de le ranger avec le moule à tartelettes), ainsi que le moule à muffins…

Car celui-là, j’ai promis à Dame Venezia de le lui prêter. J’ai cherché partout. J’ai bien retrouvé le moule à tartelettes (dans un placard mais sans le truc à découper bien sûr…) mais pas le moule à muffins dont je me revois très bien le roulant (c’est mou) pour le mettre….

Où diable l’ai-je rangé ? Dans quel endroit biscornu vais-je le retrouver le jour où je m’en vas ranger un meuble ?

Une chose est certaine : je l’ai mis justement là parce que du coup, j’étais sûre de m’en souvenir…

Pas de bol : dame  Venezia en a besoin pour dans bientôt, très bientôt, et je ne vais pas non plus retourner tout l’immeuble pour retrouver ce PDBDM de moule à muffins… (et oui, j’ai vérifié, il n’est pas avec les serpillères ou tout bêtement avec les autres moules (c’était tellement simple que ça m’a échappé))

Edit du 21 au soir : j’ai laissé le moule un jour chez Mrs Bibelot qui l’a rangé dans un endroit particulier pour être certaine de se souvenir du dit endroit… La maison est grande ça fout les jetons…

Posté le 20 juin '07 par , dans Nos grands moments de solitude.
Tags :

Commentaires »

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI