Ils l'ont fait…

Ils_l_ont_fait_10035778L’enfer est venu du ciel, l’enfer est venu des hommes.

Le 6 août 1945 à 8 H 15 (vous noterez que j’ai posté à l’heure exacte, sauf foirage de l’hébergeur), la première bombe atomique « utile » de l’histoire était larguée sur Hiroshima. Trois jour après, le mercredi 9, un autre champignon monstrueux s’élevait sur Nagazaki. Tout le monde connaît ces noms sans comprendre forcément ce qu’ils représentent. Moi même j’étais tellement jeune que je ne comprenais pas vraiment ce que ces deux noms de villes représentaient…

« Les enfants, annonça le Président Truman (le président « de la paix ») à ses marins de « l’Augusta », nous leur avons collé sur le citron (!) un pavé de plus de 200 000 tonnes de TNT ! »

On l’applaudit. Aucun regret, aucun remord, et c’est une légende qui raconte que le pilote qui a largué la première bombe est mort fou de ce qu’il avait fait. C’est archi faux. Il est mort très fier d’avoir accompli sa mission. Un militaire ça obéit sans discuter et sans réfléchir, sinon ça ne serait pas un militaire. On ne déplore donc pas un mort de plus…

La guerre, cette horrible guerre qui avait déjà fait tant de morts, est enfin totalement terminée en en faisant quelques uns de plus, même si pour l’Europe elle l’était (terminée) depuis le 8 mai (à suivre donc, car nous sommes là en 1945 et qu’il y a encore 1944 à vivre après Oradour sur Glane). L’Amérique a gagné. L’ère atomique qui s’ouvre c’est le Japon à genoux enfin, l’Amérique à la tête d’un pouvoir maléfique qu’elle tentera de garder pour elle… Car l’ère s’ouvre tout juste, il va y avoir plein de rebondissements sur l’histoire de la bombe, qui a le droit de l’avoir ou non, et qui peut de l’uranium enrichir ou non (c’est le polar du 20ème siècle qui continue au 21ème, c’est dire)… La France l’a eue, en grand froid du coup avec son cousin américain, Lafayette ou pas…

A l’aube de cette ère atomique, les savants, Oppenheimer en tête avaient dansé pour saluer leur découverte, Einstein étant resté plus discret. En France la presse célébrait le soleil noir d’Hiroshima « une découverte sensationnelle… La plus formidable machine de mort que le génie humain ait inventée… Cette arme décisive, irrésistible, entre les mains d’un grand peuple pacifique, d’une démocratiie éprise de liberté, assurera la paix sur le monde » (France Soir) (j’ai dû louper un chapitre, je n’ai pas remarqué vivre dans un monde en paix depuis 50 ans)

Le reste n’était-il que littérature ? Surtout pas… Barbarie sans images, les seules publiées sont très soft… Un enfant porteur d’une nouvelle gangrène, des ruines absolues… On nous a toujours caché le pire… Car le pire c’est le « plus rien », l’humain fondu dans le bitume lui-même fondu dans l’arbre d’à côté, jusqu’au point A où il n’y a plus rien du tout…

Ils ont osé. Ils l’ont fait. Ils avaient fustigé les nazis pour leur inhumanité, mais déjà bombardé Dresdes (ce qui n’est pas à leur honneur, car c’est une véritable horreur). Il paraît qu’ils n’avaient pas le choix, sinon la guerre aurait fait plein de morts américains encore… Car dans une guerre il y a le bon mort et le mauvais mort. On a beau avoir passé l’arme à gauche contraint et forcé, on fait partie des « bons » ou des « méchants ». Pas grave, Saint Pierre fait le tri sur une arrivée massive soudaine et Dieu reconnaît les siens (là il est obligé de se coller au boulot aussi, du coup ça le met de mauvaise humeur…)

Ils ont osé, ils l’ont fait. On l’a un peu oublié. Depuis, sur le plan de la destruction on est passé bien au delà des 200 000 tonnes de TNT (c’était vraiment des rigolos). On en a rajouté. Après la bombe A, la bombe H beaucoup plus destructrice (elle même allumée d’ailleurs par une bombe A), ce qui était forcément utile et diaboliquement obligatoire à posséder. Et puis Samuel Cohen a inventé « avec un crayon et du papier », la bombe N, la bombe qualifiée d’inhumaine, ce qui laisserait à penser qu’il existe des bombes humaines surtout dans cette catégorie là où n’importe qu’elle autre d’ailleurs. Comment une arme peut elle être HUMAINE ?… Mais comme on évolue, on fait aussi dans les mines anti-personnel que personne n’a jamais qualifié d’humaines ou inhumaines… (mon dieu quelle distraction !)

Ils l’ont fait, ils en ont été fiers… Tout le monde l’a voulue, tout ceux qui ne l’ont pas la veulent. La bombe… Celle qui dessine dans le paysage ce champignon monstrueusement magnifique. On mesurera très longtemps après, son impact réel sur les générations à venir de survivants, sur l’environnement, mais on ira toujours de l’avant… L’Homme est ainsi : il avance, il progresse… Pour ce qui est de la bombe H par exemple, le principe de cette chose exquise est qu’avec un verre d’eau, on fournirait à la ville de Paris, de l’énergie pour une année, et proprement… Nous avons donc progressé, forcément…

Je laisse la parole à Albert Camus qui a découvert « la chose » en son temps…  « il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l’utilisation intelligente des conquêtes scientifiques. En attendant, il y a quelque indécence à célébrer une découverte qui se met au service de la plus formidable rage de destruction« …

Le pauvre cher homme est mort, paix à son âme, parce que du coup il ne sait pas jusqu’à quel point le suicide collectif est d’actualité avec les problèmes de climat.

« L’homme est un loup pour l’homme« … Ce n’est pas très sympa pour les loups… Moi j’aime bien les loups… Ils ne fabriquent pas de bombes propres ou sales, humaines ou inhumaines, ils pêtent peut-être mais sur le plan gaz à effet de serre, ça reste moyen comme cause de réchauffement (vu ce que l’on pête et eux que l’on a tenté d’exterminer, il n’y a pas photo)…

Qui pensera à ceux qui ont connu l’enfer en ce 6 août ? Qui pensera à ceux qui ont fondu ? Qui pensera à ceux qui sont morts à petit feu des radiations ? On en parle peu… On a oublié, c’est tellement pratique d’oublier… Surtout quand on est en vacances… Et puis ce n’est pas un chiffre rond… Alors on parle d’autre chose…

C’est ballot d’avoir fait ça en août…. Franchement les alliés c’était n’importe quoi… Au mois d’aût, je rêve !

La vie n’est vraiment qu’un long calvaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.