Faut s'y mettre…

SourireLe 1er novembre, j’ai « fêté » mon départ de chez Truchon. Les dates anniversaires pour les femmes, ça compte beaucoup, et je savais que je ne pourrais pas relever vraiment la tête sans avoir passé un anniversaire de cette triste date.

Heureusement, mon QG, là-haut, a décidé que ce serait un mois et non pas un an… Sinon nous n’étions pas sortis de l’auberge, mes filles, ma famille, mes amis, mes lecteurs et moi…

J’ai commencé à raconter mon histoire chez Truchon avec une certaine méchanceté je l’avoue, mais qui ne me fait pas monter les larmes aux yeux ou regretter quoi que ce soit. Vous l’aurez en pas mal d’épisodes, car il m’en est arrivé des choses dans cette boîte de cinglés. Et m’en fous, d’égratigner Truchon au passage : ici c’est anonyme et s’il porte plainte il se dénoncera tout seul (gniarf gniarf…)

J’ai pu expliquer au Dr Acromion cette histoire d’anniversaire : il l’a très bien comprise. Aucun regret à avoir sur les mois passés à me battre « pour rien » m’a-t-il dit, même si je délaissais tout au détriment de mon travail auquel je réservais toute mes forces. J’ai fait les choses comme je pensais devoir les faire sur le moment et on ne refait pas le passé m’a-t-il dit avec son sourire et son ton chaleureux habituel.

Sur les 4 semaines passées où je n’ai rien fait sauf me battre pour mes intérets, aucun regret non plus à avoir. On n’a jamais vu quelqu’un se faire jeter comme un kleenex et commencer la remise en état de son appartement, nouvelle disposition, grands tris, etc, dès le lendemain, sauf avec Bree éventuellement (sauf que comme elle boit, je préfère éviter l’option désintoxication).

Jusqu’au 9 décembre, je suis en préavis. J’irai leur donner mon reçu pour solde de tout compte au dernier moment, je ferai un pot avec ceux que j’aimais bien et que je reverrai de temps à autre pour les perdre de vue petit à petit, car ainsi va la vie sauf surprises…

J’ai perdu mon 2 novembre à faire la liste de tout ce que je veux et dois faire… Donc vous aurez pendant quelques temps, la liste pré-établie + le compte rendu du fait réellement le lendemain. Je fais ce que je veux d’abord, je suis chez moi ici.

Je commence mardi. Faut pas non plus exagérer, là c’est le WE qui arrive. Au départ j’avais prévu de commencer lundi, mais lundi je m’en vas paufiner mon blog parce que…

La suite au prochain épisode… (quand on veut le faire tout s’accélère)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.