Les bons conseils…

Se_pourrir_la_vie_56800795Le cabinet chargé de m’aider à retrouver du boulot a plein de trucs pour m’aider et les autres avec d’ailleurs.

Il s’agit des ateliers. On se croirait presque dans un club de loisirs…

J’ai fait de ma propre volonté « l’atelier CV » pour découvrir que le mien était très mal conçu et moche, et celui des autres aussi d’ailleurs. J’ai rectifié le tir bien sûr, je suis têtue, mais pas butée.

Mon « coach » m’a inscrite d’office à « l’atelier entretien d’embauche », et là j’ai été vraiment ravie de m’être déplacée. Je ne savais pas ce que pouvait bien être un entretien d’embauche, je n’en avais jamais passé (j’eusse dû râter le dernier d’ailleurs, car j’ai été embauchée par Truchon pour y souffrir pendant 9 années).

Une fois bien intégré le fait que l’entretien d’embauche est primordial pour décrocher le poste (personne n’y avait pensé), les conseils pleuvent.

  • S’habiller correctement, neutre, pour les femmes ne pas en faire de trop (sauf pour hôtesse d’accueil), être coiffé correctement, bref : bien présenter. Alors là personne n’y avait pensé. Moi j’envisageais sereinement de me rendre au premier entretien que l’on me proposera en jean crade, pull troué et taché, baskets dégueu (m’acheter des baskets), le cheveu gras et la peau luisante. Ben non, je ne dois pas c’est écrit sur la notice que l’on me remet.

  • Etre aimable avec la personne qui vous reçoit. Le monde du travail grouille en effet de chômeurs au bord de la dépression ou en plein dedans, qui arrivent dans la boîte qui les a convoqués un fouet à la main, en hurlant « j’ai rendez-vous avec Truchon salope, préviens-le et plus vite que ça », avec de la bave aux lèvres.

  • S’asseoir quand on nous l’a proposé, en se tenant bien droit, ne surtout pas s’avachir. Manque de bol pour moi une fois de plus, j’adore m’avachir dans un fauteuil de bureau en mettant les pieds sur le dit bureau (quand les baskets puent, c’est mieux d’ailleurs) aussitôt après avoir franchi le pas de la porte.

  • Ecouter attentivement ce que l’on nous dit, répondre clairement et de façon concise. Dommage pour ceux qui adorent raconter leur vie en détail (« ouais mais Zézette ne m’aime pas au chômage » « j’ai été violée par mon oncle quand j’étais petite »), ou qui aiment à siffloter l’air de rien parce que leur interlocuteur les rase profondément.

  • Regarder son interlocuteur bien en face. Non non non, on ne regarde pas les petits zosieaux dehors et pourtant qu’ils sont mignons…

  • Ne pas se curer les dents, les oreilles, se ronger les ongles et éviter de se farfouiller le nez ou de se ronger les ongles. Ahhhh ! sage conseil, pas même les ongles de pieds ? Ca fait sortir du rang non ? Non !!!

  • En règle générale, éviter de montrer que l’on est nerveux : donc prendre un tranxène 50 sauf si vous êtes comme moi et que passer un entretien d’embauche ou un examen ne vous a jamais fait d’effet particulier (pour une fois que j’ai de la chance). Par contre si vous êtes du genre nerveux, évitez d’ingurgiter une bouteille de blanc juste avant, c’est écrit sur la notice « entretien d’embauche ». Répondre « hips », ce n’est pas top du tout.

  • Prendre des notes mais pas trop. Personnellement je n’ai jamais pris de notes pendant mes entretiens mais bon, cela remonte maintenant. Quant au « pas trop », il reste à définir.

  • Ne pas bailler, roter non plus. Rien d’autre n’est précisé donc péter on peut, apparement. J’imagine le candidat qui se relève légèrement de sa chaise, en lâche un merveilleux et précise à son interlocuteur « celui-là je lui mets 18/20 ».

  • Rester positif, souriant. Eviter de préciser que le dynamisme est une de vos principales qualités, en baillant, avachi dans le fauteuil en regardant les petits zosieaux…

  • Etc…

L’atelier a duré 3 heures, nous sommes tous ressortis consternés de n’avoir rien appris de particulier, sauf que péter pendant l’entretien était apparement autorisé…

La vie du chômeur est comme un long fleuve tranquille…

0 réponse sur “Les bons conseils…”

  1. hilarant mais ô combien instructif…
    je viens d apprendre qu il ne faut pas que je stresse si je suis virée de ma boite en juillet comme on vient de me le notifier récemment , je serai coatchée (aprés avoir été scotchée durant 28 ans ) je vais apprendre à établir un C.V (et non pas c.d ma ptite môman ), qu il est inutile que je recycle les vieilles « Fonverse » de ma puce (chomeur: on économise sur tout )et que je vais pouvoir trouver enfn une excuse pour passer devant un miroir en toute dignité : répétition de mon speach de motivation (que je n ai pas ) et de positivisme (heuu c est quoi ça ? ) obligent…j y vais de suite , y a du taf 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.