La pub d'enfer…

Avec gendre n° 2, pour ceux qui vont bientôt suivre, nous revenions de Paris en écoutant de la musique. Nos goûts sont assez semblables (quel délicieux garçon !), et quand le nom d’un chanteur nous échappait, nous avions pris l’adage « si tu ne sais pas tu me demande ! ». Nous avons eu l’occasion de le faire plusieurs fois entre Paris/Yvelines Yvelines/Paris et Paris/Yvelines (faudra suivre).

Commentaires sur la signification de la chanson quand elle dit autre chose que « bip ah beloup ah ! », chants dans la voiture, c’était sympa.

Plage de pub c’est obligé, et là, une qui nous a vraiment fait rire.

  • Cela fait 3 heures que vous faites les soldes et tout à coup votre enfant vous dit :
  • « Mamannnn, mais commennnnnt tu faiiiis pour être aussi en foooorme, depuis le temps que tu fais les sooooldes ? » (ton niaiseux à souhait)
  • « C’est parce que je n’ai pas les jambes lourdes mon chéri » (ton niais également, on sait de qui le chiard tient)
  • « En effet grâce aux Omégas 4, à l’extrait d’ortie bleue et gnagnagna, maman n’a plus jamais les jambes lourdes (et les pieds en compotes, et les mauvaises pompes, et le trou de balle en choux fleur…)
  • « ah bon, je comprends mieux (le trésor niais…). Tu es une super maman ! »

Donc, pour ceux qui n’ont pas d’enfants, je vais vous restituer le bon dialogue. Les jambes lourdes, le bambin chéri ne sait même pas ce que c’est !

  • Cela fait 3 heures 1 heure à peine que vous faites les soldes et tout à coup votre enfant vous dit :
  • Maman, j’ai chaud, j’ai soif, j’ai faim, je m’ennuiiiiiiiie !
  • T’as vu comme elle est mooooche la dame ?
  • T’es grooooossse là dedans !
  • Je veuuuuux rentrer à la maisoonnnnn !
  • Je veuuuuux une glaaaaace ! et un cocaaaaa !
  • C’est quaaaaand qu’on reeeentre ?
  • Je te dééééteste et j’en veux paaaaas de ton jeaaaan !
  • Je le dirai à papaaaaa que tu as priiiiis sa caaaarte bleuuuue !

Je pense que grâce aux omégas 5, à l’extrait de méduse non filtré et au sirop maillet, vous pourrez faire vos soldes tranquillement (ne rien rayer dans la composition du remède anti chiard).

D’un autre côté, faut vraiment avoir la circulation en vrac pour ne pas refiler un môme à une bonne poire avant d’aller faire les soldes… Quelque part le cerveau manque d’irrigation…

0 réponse sur “La pub d'enfer…”

  1. Un peu oui !!! Bon, déjà les gamins à un certain âge, (c’est à dire à un certain âge…) il devrait il y avoir un commutateur On/Off (paraît évident !) alors certains disent : « Ah, ben ouais, mais les miens ils seraient que sur Off… – Raison de plus ! »

    Pas trouvé le commutateur ? – reste le Témesta à forte dose (tant qu’à faire…) – les parents (mieux les beaux-parents) -la fausse bonne copine (en fait c’est une copine ordinaire qui va se transformer rapidement en pas copine du tout… elle aura vite fait de jamais répondre au téléphone… pas déc ») il y a également l’option je t’abandonne dans la galerie marchande et avoir l’oreille dure lorsque retentit l’inévitable annonce : « les parents du petit Glandu, sont attendus au service de sécurité… »

    Sinon, la famille ça va ??? – Tout va bien, pourquoi !

    Bleck

  2. Mais quelle idée d’aller faire les soldes avec un gamin ??
    Faut être maso !

    Quant aux pubs…

    No comment,
    enfin si,

    Oenobiol Chérrrrrie !!

  3. Réponses en vrac !

    Bleck : c’est quand on fait les soldes avec les mômes (pas le choix) que l’on comprend que les parents du petit poucet ont abandonné leurs gosses dans les bois…

    Dom : les pubs sont de pire en pire, alors qu’à une époque on ne pensait pas que cela puisse être possible…

    Louisianne : le projet doit être en cours, pour les tampax…

  4. « Nos goûts sont assez semblables (quel délicieux garçon !) »

    Alors là, il y a déjà de la matière pour établir le profil psychologique de belle-maman.

  5. Tiens, en matière de pub, je repense à l’instant à cette famille croisée l’autre jour à Toulouse et le petit garçon qui tenait fièrement un ballon de baudruche superbement gonflé avec ce slogan :

    – « Mon papa n’utilise que les préservatifs GROSEX ! »

    (claude Serre)

    Bleck

  6. Réponses en vrac !

    Marcus : avec le gentil, nos goûts sont assez dissemblables, ce qui ne l’empêche pas d’être un délicieux garçon aussi. Mais c’est agréable de temps à autres, de ne pas soupçonner un soupir intérieur quand j’écoute les Stones ou autres…

    Bleck : hi hi ! Etait-ce bien l’enfant de la famille ou une sordide vengeance contre des parents ayant confié leur délicieux enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *