Réédition : "300ème ! La dispute en voiture"

Dispute_en_voiture_53272239_copier

Comme c’était mon 300ème post, j’avais décidé de vous gaver tellement c’est long…

Pour se disputer correctement les endroits fermés sont franchement l’idéal.

La voiture c’est le top, parce qu’on est coincés dedans (l’appart on peut toujours en sortir en claquant la porte pour faire plaisir aux voisins). Pitié, évitez le train parce que tout le monde va en profiter et n’a pas forcément envie d’apprendre que Tante Hortense est une chieuse de première et pourquoi…

Donc la voiture c’est l’idéal, on peut y parler de tout et de rien, un sujet en entraînant forcément un autre, vu qu’il y a 250 bornes à faire… (Lui – Elle)

  • Tu n’as rien dit depuis qu’on est partis, tu fais la gueule ?

  • Et pourquoi je ferai la gueule ?

  • A chaque fois qu’on revient de chez mes parents tu fais la gueule

  • Evidemment je me suis farcie la leur pendant 2 jours

  • Qu’est-ce qu’il y a encore ??? Qu’est-ce qu’elle a leur gueule ?

  • Il y a que ton père est toujours aussi désagréable avec moi et que lâchement tu ne dis rien

  • Qu’est-ce qu’il t’a dit de particulier, je n’ai rien remarqué ?

  • Rien, il ne m’a rien dit, il ne m’a pas adressé la parole une seule fois, et bien évidemment tu n’as pas remarqué qu’il m’ignorait

  • Non je n’ai pas fait attention

  • Evidemment tu ne fait attention à rien. Tu as vu à combien tu roule alors que c’est limité à 90 ?

  • Je ne vois pas le rapport avec mes parents

  • Il n’y en a pas, je te prouve que tu ne fais attention à rien

  • Bon je lève le pied

  • Pour une fois… Un jour tu nous tueras, et les enfants avec, tu roule comme un fou

  • Je n’ai jamais eu d’accident

  • Menteur tu as ruiné la voiture de ta soeur la veille de partir au service militaire

  • Comment le sais-tu ?

  • C’est ta mère qui me l’a dit

  • Au moins ma mère te parle

  • Oui, hélas, je préfèrerais qu’elle se taise

  • Ah bon, pour me faire remarquer qu’elle te fait la gueule ?

  • … En tous cas elle m’a dit que tu étais très menteur, je l’ai déjà remarqué

  • Quand ça ?

  • Il y a trois mois tu es rentré en retard sous prétexte que tu avais crevé, et hier soir tu as prétendu n’avoir jamais eu une crevaison avec la R5

  • Si tu crois que je me souviens de ce que j’ai fait il y a 3 mois

  • Tu te rappelle en tous cas combien j’ai dépensé en collants il y a 6 mois, tu m’en as fait la remarque mercredi

  • Tu en file une paire par jour et ça coûte une fortune ces trucs là !

  • Et tes clopes c’est gratuit peut-être ? Sans compter que tu te ruine la santé et qu’un jour tu vas en mourir de ta clope

  • Je te signale que ta tante Hortense fume comme un sapeur depuis un bail et qu’elle a 85 ans, et est en pleine forme

  • Oui mais c’est une autre génération… Donc j’en reviens à ta mémoire sélective. Tu ne te souviens pas avoir crevé sous la pluie il y a 3 mois, mais combien j’ai dépensé en collants il y a 6 mois. Je ricane tiens

  • Eh bien on ne dirait pas

  • Ben si. Quand je te le dis que tu ne remarque rien. Tu n’as même pas remarqué ma nouvelle robe

  • Laquelle, la rose à pois verts ?

  • Non perdu, celle-là je la porte depuis 2 ans, ton sens de l’observation est remarquable

  • Avec des collants qui coûtent une fortune

  • Lève le pied… Tu n’as pas vu le panneau « 60 » ?

  • C’est laquelle la neuve ? tu achètes tout le temps.

  • Oui… Moi j’achète des trucs utiles, je ne dépense pas l’argent du ménage en enjoliveurs de voiture de merde

  • J’aime bien chouchouter ma voiture

  • Tu ferais mieux de chouchouter ta femme et de remarquer que ton père me fait la gueule…

  • Tu te fais des idées, mon père t’adore

  • Et mon cul c’est du poulet ?

  • Tu ferais mieux d’éviter de parler de poulet, quand on pense à celui que tu m’as fait la semaine dernière

  • Tu ne sais même pas cuire un oeuf sur le plat, je t’interdis de critiquer ma cuisine, je t’avais demandé de baisser le four

  • Au moins je sais faire les pommes de terre à l’eau

  • Quel exploit ! Mais pas baisser le four…

  • Je ne t’ai pas entendue, tu étais dans ton bain à l’autre bout de l’appart, et je regardais la TV

  • N’importe quoi comme d’habitude, tu ingurgiterais n’importe quel programme…

  • Et passer une heure dans la salle de bain, ce n’est pas n’importe quoi ?

  • Je suis propre moi

  • Et moi pas ?

  • Toi si. Je me demande d’ailleurs de qui tu tiens… Mais tu sais bien que nous les femmes…

  • Oui, outre les collants, les crèmes trucs, les parfums machins, les soins chouettes qui coûtent un maximum

  • Je travaille, je ne vis pas à tes crochets

  • On le saura que tu travaille… Ce n’est pas une raison pour acheter une robe par semaine

  • Je peux acheter des pantalons si tu veux

  • Je ne t’aime pas en pantalons et ça n’est pas la question, je n’achète pas une fringue par semaine

  • T’as bien reluqué Sophie l’autre jour, et elle était en jean

  • C’est cela, élude… Je n’ai jamais reluqué Sophie de ma vie, je déteste les brunes

  • Menteur, tu lui faisais de l’oeil

  • Archi faux. C’était ma conjonctivite

  • Que tu n’as pas soigné parce qu’aller chez le médecin tu ne sais pas faire… Tu n’as jamais emmené les filles chez le pédiatre

  • Tous des cons et je ne supporte pas les salles d’attente

  • Ah parce que j’adore moi peut-être, faire le poirot au milieux de mioches pustuleux et mal élevés ? En fait tu ne vas pas chez le médecin parce que tu as la trouille qu’il te prescrive une prise de sang !

  • Je tourne de l’oeil à chaque fois…

  • Lève le pied. En tous cas tu ferais bien d’aller te faire soigner ton oeil, il a mauvaise mine. Et puis tu tourneras assez tôt de l’oeil quand tu rentreras dans la voiture d’en face, arrête de doubler n’importe comment

  • Tu ferais mieux de t’occuper de la mine de ton père, il m’inquiète

  • En parlant de père…. Je voudrais bien que tu dises à ton père de se comporter un peu mieux avec moi.

  • Pffuit…

  • Il y a une gare dans 2 km, tu m’arrêtes, je terminerai en train

  • Tiens, je t’arrête tout de suite, 2 km de marche, ça te fera du bien

  • Tu es vraiment odieux ! Et si je me fait happer par un fou du volant comme toi ? On rentre, je fais ma valise et je retourne chez ma mère…

  • En parlant de ta mère

Comme il y avait encore 150 bornes à faire, je vous épargne la suite. Une toute petite pour terminer…

  • Pulchérie tu rangeras ta chambre en rentrant, sinon je confisque tout !

  • Puisque c’est comme ça je descend (et elle l’a fait, se tôlant en plein virage, sans dommage… Quoique… Bon le surlendemain j’avais une 3 portes elle était coincée à l’arrière (je l’ai déjà dit ici : « bien fait »))

La prochaine fois, c’est 800 bornes et je n’aurais aucun remords à vous les infliger…

D’un autre côté je pense que vous avez aussi bien en réserve… (que du vécu je ne vous dis que cela…)

12 juin 2007 : Une sorcière qui n’en revient pas d’avoir pondu 300 posts depuis le 6 juin 2006…

0 réponse sur “Réédition : "300ème ! La dispute en voiture"”

  1. Oh non, j’ai disparu de ton top de commentateurs ! (Malgré que je ne poste pas beaucoup de commentaires,j’y tiens à cette place ! :))

    Je ne commente pas tes articles réédités parce que je les avais déjà lus & adorés à l’époque, c’est la seule raison !

  2. Unutma : pas grave. J’ai cru comprendre que le compteur des top commentateurs se remettait à zéro chaque début de mois… Sinon pour mes vieux articles, Pulchérie n’a pas pu rapatrier les commentaires alors ça fait tout de même très plaisir 🙂

  3. En voilà un que j’avais déjà lu, mais il me plait autant que la première fois! Ton imagination est débordante, c’est un régal.
    Ta reprise du boulot approche à grands pas…alors profites bien de ta dernière semaine!
    Unutma,je suis confuse d’être en tête des sondages… pas fait exprès…mais promis j’arrête! je ne suis jamais très bavarde mais là, exceptionnellement, pendant les vacances, petit comité… entre nous… confidentiel… tranquille… alors je me suis permise :))
    Bonne soirée à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.