11 Octobre 1984…….

Cela m’a pris le 11 octobre, au petit matin. J’émerge d’une longue hibernation et toute ma vie et mon organisation ne sont qu’un scandale immonde. Tout doit être rangé, ordonné, rangé au cordeau, et rien ne peut souffrir d’un retard forcément non excusable. Tout le monde sent que ça bout quelque part et en théorie j’ai juste le droit de légumiser sur mon canapé. Ma mère est venue faire le ménage, le repassage, sans comprendre ce qu’il m’arrivait, pendant que j’allais faire le plein à Carrouf. Et quand je dis « le plein », il s’agit du plein. Toute une famille doit pouvoir survivre avec les réserves que je fais. On peut tenir 3 mois d’hiver, bloqués par la neige ou une Xème glaciation. Mon mari, Pulchérie, Moi, et éventuellement tout le reste de la famille.

Maman repasse, elle adore (je ne comprendrai jamais). En surveillant Pulchérie qui adore grimper dans les plantes vertes. En fait elle adore faire des conneries et les grands parents trouvent cela super… Même en repassant…

Ma mère se fait toujours piéger. Je lui avais fait le coup avec Pulchérie. Mais elle n’a jamais souffert du syndrôme du nid. Elle s’avachissait dans un fauteuil en se disant que c’était pour bientôt… Moi je retrouvais toute mon énergie pour tout bien aligner. Bordélique comme je le suis, c’est le signe qu’il s’agit d’un instinct très sûr.

11 octobre 1984 : je ne suis pas réellement satisfaite de mes réserves, du repassage de ma mère, et de la tenue de Pulchérie qui doit renoncer définitivement au Ficus pour faire des « je grimpe à l’arbre ». D’ailleurs vers midi, je suis prise par les contractions et je n’ai rien d’autre à faire que de déambuler en supportant les contractions.

En fait, tout est là, je ne le sais pas, mais, je vais chier ma 2ème pastèque...

12 octobre 1984, 1 H 35 du matin…

Cela ne s’oublie pas. Si cela s’oublie, c’est que la mémoire part en vrille et que cela fait peine et qu’il ne faut pas en vouloir à maman si sa mémoire flanche…

Bon anniversaire ma Delphine !!!!

Je sais bien sûr que tu es du 12 à 1H05, mais j’avais envie de me souvenir de la veille. Tu sais bien que pour le vrai jour, je n’oublierai jamais, sauf si ON décide de me couper ce qui fonctionne dans le QG, mon cerveau quoi…

Je t’aime ma chérie, et dans ma tête, il y a toujours le bébé que l’on m’a mis dans les bras. C’était un commencement, et c’est déjà tellement loin… Le souvenir reste inoubliable, et que du bonheur, avec les petites larmes que bien sûr je verse en te dédiant ce post.

Bon anniversaire Estelle !

N’oublie pas : c’est le 12 à 1 H 35….

0 réponse sur “11 Octobre 1984…….”

  1. Nos enfants, au moins jusqu’à ce que vienne la génération suivante, resteront toujours nos petits quoi qu’il arrive. Ils sont aussi le catalyseur du temps qui passe, mais cela est dans l’ordre des choses.
    Et bien joyeux anniversaire à la petite alors, et une pensée aussi pour sa maman qui fait la dure de temps en temps mais qui, au fond, a un cœur tendre et gros comme ça.

  2. Joyeux anniversaire à ta « petite ». Aujourd’hui on fête mon petit, et c’est amusant, j’ai aimé me souvenir de la veille du grand jour, moi aussi 🙂

  3. Réponses en vrac !

    Ophise : je suis claire et précise : Delphine c’est 1 H 35 (donc du matin, sinon je dirais 13 H 35) et Pulchérie c’est 17 H 05….

    Marcus : Nos tous petits à nous hein ? Et quand suis-je dure ? Je suis réputée dans la famille et ailleurs pour mon coeur d’artichaud…

    shalima : pour que chaque jour compte !!!!!!

  4. Coraline… au secours : relis les 9 dernières lignes de ton post et j’insiste : 1h05 ou 1h35 (le douze ça j’ai compris hihi (ça m’apprendra à vouloir suivre tiens !!! pfff)

  5. Réponses en vrac !

    Ophise : je viens de voir la coquille. Mais toi qui me suis depuis quasi mes débuts, tu le savais bien que ma deuxième pastèque était née à 1 H 35 !

    Estel : tout ce qui concerne la naissance de nos enfants est important !

  6. Bon anniversaire (quoi qu’un peu en retard)

    C’est vrai que le temps passe foutument vite, déjà 10 ans que mon petit est née… et dire que je me sens pas vraiment plus vieux de corps qu’à son premier jour… (D’esprit oui je veux bien encore heureux hein !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.