A découvrir ou à relire…

J’ai rencontré le héros j’avais 14 ans. Mon arrière grand père en avait 4 tomes dans sa bibliothèque, dans la collection Nelson dont il avait une horrible quantité de livres (il m’avait déjà refilé l’intégrale de Victor Hugo, j’étais ravie). Au 4ème tome on pouvait penser que c’était la fin de la saga. Mais celle-ci m’avait mieux plus que « les misérables » (allez savoir pourquoi…)

LE MOURON ROUGE
Auteur : la Baronne Orcsy, dont on sait tout de suite ce qu’elle pense des républicains et de Napoléon. D’un autre côté si on relit l’histoire des massacres de septembre et certaines périodes noires de la révolution, on peut la comprendre. La baronne…

Le héros est un anglais qui a décidé de sauver un maximum de « ci-devant aristo » de la guillotine, pendant la terreur avec un groupe d’amis à lui. Avec des ruses incroyables, et un flegme tout britannique. Et il réussit son coup à chaque fois, ce qui met Robespierre en colère, et c’était le genre de mec à ne pas énerver…

Et le mec à ne pas énerver met sur sa piste « Chauvelin ». Dans le premier tome, Chauvelin contacte une actrice française partie en Angleterre pour épouser un lord anglais. Il l’oblige à enquêter sur ce fameux mouron rouge qui est anglais, ayant des preuves de non patriotisme concernant son frère, ces preuves pouvant emmener le frère à la guillotine, même s’il est pote à mort avec St Just (et s’appelant de même) .

L’identité du mouron rouge est connue à la fin du premier tome, par les lecteurs, et par Chauvelin lui même à ses dépens d’ailleurs, c’est à mourir de rire. J’avoue que j’ai galéré un peu sur l’identité du chef de bande, mais on est égarés volontairement, comme Chauvelin… Sauf que, frustration, on comprend qu’il sait alors que nous n’avons pas tout compris pendant deux ou trois chapitres (bon j’étais très jeune tout de même, mais avec honnêteté je dois reconnaître que même adulte je me serais faite avoir…)

Quelle ne fut pas ma surprise un jour, de trouver chez un VRAIMENT BON LIBRAIRE, la série « mouron rouge » chez « Presses de la Cité dans la collection « Omnibus » (à savoir plusieurs livres en un, j’ai « les semailles et les moissons en un seul tome, dans la collection bouquin)

Et de découvrir qu’il n’y avait pas 4 tomes mais 9

  • Le mouron rouge
  • Le serment (mon préféré de A à Z, dans l’histoire et dans le déroulement de l’histoire, la manière dont les promis à la guillotine sont délivrée étant vraiment extraordinaire, le mouron rouge menant LA FOULE EN COLERE)
  • Les nouveaux exploits du mouron rouge
  • La capture du mouron rouge
  • Les vengeances de Sir Percy
  • Les métamorphoses du mouron rouge
  • Le rire du mouron rouge
  • Le triomphe du mouron rouge
  • Le mouron rouge conduit le bal.

J’avais 40 berges bien sonnées quand j’ai découvert la suite des aventures du mouron rouge. Après « le serment », j’ai adoré l’épisode où Chauvelin (qui suit bien sûr le mouron rouge de A à Z, en échappant toujours à la guillotine), a besoin de ce dernier pour sauver sa propre fille. Et que la vengeance du mouron rouge est de sauver la fille de Chauvelin (qui le méritait bien)

J’adore l’ensemble. Sur le plan historique il y a beaucoup beaucoup de vrai. Cela se lit tout seul, c’est bien écrit. Les personnages sont attachants sans être des caricatures. Le héros ne se sent pas comme tel : il s’occupe et s’amuse un peu, c’est un peu le britannique flegmatique type. Il tentera de sauver le dauphin. C’est de la grande aventure, toujours renouvelée, aucun sauvetage ne ressemblant jamais à un autre.

Pour moi c’est à découvrir, à lire, distrayant, pas prise de tête, et donnant envie d’en connaître plus sur cette période noire que fut réellement la terreur (le mouron rouge sans mourir, cessera d’exister après le 9 thermidor).

Si cela vous tente…

Je sais qu’il y a eu un film de fait mais j’ai trop peur d’être décue en le voyant…

Est-il ici ?
Est-il donc là ?
Les français tremblent quand il bouge
Satan lui-même le créa
L’insaisissable mouron rouge…

0 réponse sur “A découvrir ou à relire…”

  1. Ah! que de souvenirs….Je l’ai lu et relu ! pas les 9 tomes mais au moins les 4 premiers ! moi qui ai un père socialiste, j’e suis devenu royaliste ! Ca m’a passé depuis<; merci pour ce bon souvenir ! Je vais à la biblio pour voir s’ils l’ont !!!

  2. Réponses en vrac !

    Olivia (à Paris): ça se laisse lire sans problème. C’était toi sur Holàlà ?

    Bé@trice : ah, enfin quelqu’un qui connaît. Je les relis toujours avec plaisir…

    Louisianne : 9 tomes indépendants, faut bien sûr lire le premier avant tout, mais après, pas d’ugence à lire ce qui n’est pas une « suite ». Je suis certaine que ça te plairait !

  3. connais pas mais encore une fois envie de ,découvrir.. j’aime l’histoire et romançé c’est toujours plus agréable qu’un documentaire

  4. J’adore ! j’ai lu le premier adolescente, et j’ai découvert le même Omnibus que toi avec délices ! çà faisait des années que je voulais le relire. pour les transports en commun c’est la lecture idéale

  5. Concernant ta peur d’aller voir le film sur ce livre:

    En effet l’adaptation d’un livre ou encore pire d’une série au cinéma est bien souvent plus que autrement très en deçà de ce que les écris sont !

    En même temps, c’est tout à fait compréhensible comment peut on vraiment transcrire sur écran des centaines voir des milliers de pages sans devoir sauter quelques moments du livre ?

    C’est sans doutes pour cela que la lecture est bien plus passionnante qu’un film car on peut entrer dans les moindres détails et surtout l’on se crée un peu notre propre univers et vision des choses… Tandis qu’au cinéma on nous en impose une !

  6. Ton billet me renvoie brutalement 30 (?) ans en arrière, et ça me fait tout drôle …
    Moi aussi j’ai lu et relu et adoré « le Mouron Rouge », et j’ai toujours gardé une tendresse particulière pour la minuscule, mais si jolie, fleur qui porte ce nom !

    1. Réponse très tardive ma pauvre, à l’époque j’avais des soucis avec les avis mails…
      Ah ce mouron rouge. J’en ai parlé l’année dernière mais sans le relire.
      C’est pour bientôt !

  7. Moi qui suis en ce moment en train de lire la biographie de Marie Antoinette, et toujours à la recherche de nouvelles lectures, cet ancien post me donne très envie de découvrir ce Mouron Rouge. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *