Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Patron émétique ? Patron diurétique ? Quel est le vôtre ?

Evidemment les puristes vont me dire que ce n’est pas le patron qui est émétique ou diurétique, etc, mais notre corps qui réagit à sa manière. Je le sais, mais j’aime bien classer les patrons, en ce moment, ça me détend…

  • J’ai eu un patron émétique : mon avocat tordu. Rien que de l’évoquer me donne encore la nausée 10 ans plus tard. Il pourrissait tellement les réunions obligatoires du lundi matin, que deux avocates stagiaires avaient avoué en être physiquement malade dès le dimanche midi, à ne rien pouvoir avaler sous peine de tout gerber. C’est beau non ?
  • J’ai une amie qui a eu un patron qui l’a guérie tout le temps de son séjour chez lui, d’une constipation persistante dont elle souffrait depuis son enfance. Dans cette boîte là, quand il claquait la porte en arrivant, cela lui déclenchait un spasme intestinal redoutable. D’un autre côté elle économisait en traitements divers qui ne lui faisaient aucun effet, comme quoi…
  • J’ai eu, hélas fort pas assez de temps, car j’effectuais un remplacement congé de maternité, un patron diurétique. Joyeux vivant et adorable, il passait son temps à nous raconter des histoires drôles à en pisser dans la culotte, et il adorait nous voir toutes nous précipiter vers l’unique WC. J’en retrouverais volontiers un autre comme ça (soyons justes)
  • Truchon était le patron “sciatique” ou “chiatique” selon les tempéraments. Il y avait en effet des épidémies de “gastro” un peu trop souvent quand il hurlait dans les escaliers, et trop de sciatiques ou de dos bloqués à mon goût, pour une entreprise jeune. D’ailleurs un jour, en parlant de lui, j’ai précisé que j’en avais plein le dos, pas pour rien… Je l’ai toujours soupçonné d’avoir des actions dans certains laboratoires s’occupant du mal de dos ET de gastro. A lui tout seul il a pu générer à une époque, jusqu’à 37 personnes obligées de se soigner.
  • Il y a le patron anxyogène qui peut se goupiller avec n’importe lequel des autres (sauf le diurétique, à moins que l’émotion n’ait sur vous, un effet réellement diurétique). Celui là a pris des actions chez tranxène and Co, anti dépresseurs multiples, et répand son venin et sa méchanceté sans scrupule aucun. Truchon devait avoir des actions un peu partout, et pourrait-on parler de délit d’initié ? Oui ? Merci.

Et le jour de notre départ, il semble décu que l’on lui précise, chèque en mains, que ben non, on ne l’aime pas “bien”… D’ailleurs sa grande phrase c’est “restons bons amis”. Quand on a des amis comme lui, on peut se passer d’ennemis…

Et sachez que je suis ouverte à tout autre “genre” de patron, dans la série “je suis malade mais ce sont les autres qui se soignent“.

D’ailleurs, je pense sincèrement que la SS (la SECU !) pourrait se pencher sur les ordonnances et la cause des ordonnances. Combien pèsent les patrons caractériels dans le déficit de la SS ? (la SECU !). Voilà enfin un travail intéressant pour les médecins conseil… (avec la cause réelle et sérieuse de l’arrêt de travail prolongé, avec comme seule mention “état dépressif “).

J’attends… J’en ai pour un bout de temps…

Posté le 20 février '09 par , dans Histoire de sorcière.
Tags : , , , ,

16 commentaires »

Comment par Louisianne
2009-02-20 09:09:37

Hihi j’adore ! Ton histoire de sécu est une idée lumineuse ! C’est vrai quoi pourquoi toujours parler uniquement du harcèlement se*xuel, alors que les patrons ont d’autre incidence sur la santé !
Moi j’ai juste comme exemple les chefs somnifères : en réunion ils sont tellement nuls à l’oral que tout le monde s’endort, en se cachant derrière un collègue, un dossier ouvert ou autre. Et le pire c’est qu’il se croit intéressant ! Mais il peut aussi te faire dormir en tête à tête quand il t’explique un truc !

 
Comment par Cécile-Une quadra
2009-02-20 10:31:25

J’ai testé le diurétique, en effet c’est pas mal, il avait juste un défaut, il trompait sa femme et comptait sur son assistante pour le couvrir, j’ai marché qq temps jusqu’à ce que je lui explique que je ne le balancerait pas mais c’est fini à lui de trouver les bonnes excuses et pas à moi, il a trouvé très amusant qu’on lui tienne tête pour une fois car avec son comportement sympa tout le monde pliait pour lui faire plaisi, il est tellement gentil ;)

En ce moment j’ai une anxyogène, 4 personnes en arrêts de + de 6 mois, 5 départs en formation longue (dont moi son assistante), 1 démission en 2 ans et demi, si on remonte à son arrivée on trouve 3 fois plus demouvement de personnel (départs volontaires, licenciements) depuis 8 ans que pour les 20 ans avant… cherchez l’erreur…

On espère fortement que les prochaines élections lui soient fatales (c’est un poste à placement politisé)

Avantage elle nous oblige à se remettre en question, est ce que je ne pourrai pas faire autre chose comme métier , Ailleurs ? etc… on a 2 congés en création d’entreprise en cours, sur une équipe de 30 personnes je trouve ça pas mal non ?

La sécu commence à mettre son nez dans les arrêts et leur causes à la demande du médecin du travail et de la DDTE contactés par les DP en place qui en ont marre de voir l’état de leurs collègues…

 
Comment par Natacha
2009-02-20 14:08:29

Je suis d’accord : virer certains patrons permetttrait à la Sécu de faire des économies conséquentes !

 
Comment par Alizée
2009-02-20 17:10:19

Je connais une boîte où il y a deux catégories d’employées: celles qui ont couché avec le patron et les autres… Devinez qui sont celles qui peuvent faire toutes les c****ries du monde tout en étant soutenues par la hiérarchie, et qui se font harceler et renvoyer bouler à la moindre remarque…

 
Comment par la princesse
2009-02-20 19:14:54

J’ai un patron plutôt facile à vivre, mais par contre, je dois travailler avec des gens fameusement laxatifs ! ( laxatifs ET incompétents, c’est duuuur)

 
Comment par Laurette
2009-02-20 19:27:24

Alors moi j’ai le choix, c’est une équipe de 15 bénévoles (presque tous retraités) mes patrons ! Travailler avec des bénévoles c’est pesant, on se demande souvent, avec mon unique collègue, si ce sont les frustrations du temps où ils étaient salariés qui les ont rendu si caractériels !!

J’ai en vrac le puant, dans tous les sens du termes, un orgueilleux qui n’hésite pas à te mettre plus bas que terre devant tout le monde et qui sens vraiment pas bon, et tire tjrs la couverture (politique) vers lui et il y arrive c’est un super communiquant.

J’ai la perfectionniste qui passe des jours et des jours à remettre en page un plan stratégique que personne ne lira, mais elle est sympa et maternisante (trop peut-être).

J’ai le taiseux (notre président)il ne dit rien, n’explique rien, ne répond pas aux questions, fatigant au possible.

Et j’ai la pire de chez pire, l’émétique, celle qui arrive à me faire pleurer, qui nous retourne l’estomac, celle qui te traite de voleuse si il manque de l’argent en caisse (??), caractérielle au possible qui gueule comme une “poissonnière” (expression) contre tout le monde, qui veut tout faire, prendre toutes les responsabilités (qu’elle ne peut pas assumer vu qu’elle est encore en activité), qui fait peur au 14 autres, qui claque les portes, celle qu’on essaye de ménager mais c’est jamais assez bien, c’est tjrs à côté, celle avec qui je me suis prise la tête ce soir, celle qui me donne envie de me mettre en maladie juste avant l’AG, celle qui fait que tu demandes à ta famille un peu de calme quand tu l’as vu dans la journée tellement t’as la tête qui fait mal, celle qui répond au mail sans réfléchir avant avec plein de !!!!!!!!!! sans bonjour ni merci, la vieille fille frustrée qui vit avec maman à 50 ans, la plaie que personne ne supporte, mais qui pour l’instant est indispensable, notre trésorière !!

J’espère qu’elle ni lit pas ce blog ! Quoi que….

 
Comment par Calpurnia
2009-02-20 22:54:54

Réponses en vrac, de retour d’une diabolique réunion du conseil syndical de la copropriété (ne soyez pas INQUIETS, je vous raconterai)

Louisianne : je serai médecin conseil, j’essayerai de faire quelque chose. Mais le peuvent-ils ? Là est la question… Un chef somnifère, ça m’irait farpaitement bien en ce moment… Veinarde :-)

Cecile-une quadra : c’est l’horreur, et plus le chômage avance et plus ils se croient tout permis. C’est comme cela que l’on prépare les révolutions non ? Le médecin conseille ne peut qu’approuver ou non l’arrêt, le médecin du travail n’a aucun pouvoir, et l’inspection du travail se torche avec nos plaintes… On s’adresse à qui ?

Natacha : faudrait répandre l’idée, je suis certaine que beaucoup sont OK, mais il faut juste oser en causer…

Alizée : ayant vécu miss morue chez Truchon, je n’ai aucun mal à te répondre. Encore que j’arrive à un âge où je tente moins qu’une jeunesse de 25 ans. D’un autre côté si on opère sous un bureau, l’âge ne se voit pas. Pour l’instant j’ai échappé à cela, mais qui sait ?

la princesse : les laxatifs, ce sont les pires, surtout incompétents, cela rajoute à la gastro. Perso, là, je suis au bord de la révolution…

Laurette : si elle lit le blog, elle ne se reconnaîtra pas… Il y a vraiment tout un tas de personnes prêtes à nous transformer en meurtrières potentielles, dans le monde du travail… Tu bosses un peu, tu écris un scénario de rêve sur le meurtre parfait…

 
Comment par Calpurnia
2009-02-20 22:56:00

Et merde : Cécile :
Le médecin CONSEIL et non pas CONSEILLE
Voilà ce que c’est que de s’énerver.

 
Comment par la princesse
2009-02-20 23:32:36

Tu peux aussi rajouter le patron “trou noir” dans une autre categorie : tout ce qui s’approche de lui,comme bon sens, pragmatisme, solutions, retour des marchés, est irrémediablement happé sans le moindre espoir de retour !

 
Comment par ophise
2009-02-21 00:43:04

Pas trop pour la charge lourde sur les patrons…
Depuis 10 ans beaucoup de chefs, pas beaucoup de “patrons” sauf un … terriblement exigeant (à raison), rarement souriant même quand il part en vacances, régulièrement agressif (insultes et coups physiques), toujours perdu : à se demander comment il ferait tout seul, nombriliste (moi, moi, moi), souvent malpoli (ne dit pas bonjour encore moins merci), hausse le ton avant même qu’on ait le temps de commencer à lui expliquer ce qui se passe, se fout qu’il y ait des blessés ou des morts quand ça le gène “lui”, se défoule sur les sous-fifres, etc.. etc…
Le client.

 
Comment par ophise
2009-02-21 00:45:24

Oui bon j’y suis allée un peu fort : en fait je sais de quoi vous parlez (15 ans dans le privé et en boîtes de “com’” avec les … personnages que l’on peut y trouver) et j’ai donné aussi. Mais là ce soir, désolée, juste un petit craquage… sorry

 
Comment par Marie
2009-02-21 11:25:05

Je rejoins Ophise…….

Le client est le pire des patrons et je le subis aussi comme elle…. ce manque de fidélité, cette arogance, ce mépris et cette certitude que son C.A. fait la différence et lui accorde le droit de vous exiger tout et n’importe quoi, ce chantage permanent….
jamais correct mais capable d’appeler, si le commercial n’a pas suffisament marqué le bonjour à sa femme et juste lancé un bonjour à la cantonade… et de ce fait lance une quarantaine contre vous…histoire que vous compreniez bien qu’il est con !!! comme si on avait pas compris au coup de fil….

enfin, que ce soit patron, collègue ou client…on est envahi par les cons et on n’y peut rien….car misére ils se reproduisent et je crois que finalement le probléme est là…au fond…. la connerie humaine …plus qu’un grade ou une place dans la société…

un patron peut être un con
un employé peut être un con
un client peut être un con

 
Comment par Vladyk
2009-02-21 14:58:29

S’il fallait faire une enquête sur chaque cas de burnout ou dépression sur les patrons je crois bien que l’on verrait le nombre de cas d’abus et d’harcèlement psychologique monté en flèche dans notre “belle” société non ? Ceci dit je crois que cela pourrait être un bel exercice pour les réclamations par la suite on saurait qui doit payer ;)

 
Comment par Calpurnia
2009-02-21 18:58:18

Réponses en vrac !

ophise : je te comprends parfaitement. Dans un cabinet d’avocats par exemple, on se farcis le patron ET les clients… Là c’est l’horreur…

Marie : tout le monde peut être con… Mais beaucoup de patrons profitent de la crise et des % du chômage pour abuser…

Vladyk : ma psy me disait que depuis 2/3 ans, cela s’aggrave et qu’ils ont de plus en plus de cas de dépression due au travail… Et (progrès en vue, mais il faudrait une loi…) de relations avec les médecins conseils…

 
Comment par Marcus
2009-02-22 00:49:45

J’ai eu personnellement un patron hypocondriaque, c’était très drôle.
http://marcus-retais.blogspot.com/2008/10/chroniques-de-mes-facties-vues-de.html

 
Comment par Bruno
2009-02-22 02:02:48

Je ne suis pas sur que ce soit un probléme de statut.
C’est parfois juste un sentiment de pouvoir ou d’ambition.
Simplement déconnecté des relations humaines…
Le con est juste un être humain, quelque soit son niveau et sa fonction.

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI