Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

J'ai testé pour vous : un téléfilm très con, en deux parties en plus…

meteoreJe dédie ce test aux pauvres malheureux n’étant pas partis pour le pont de l’ascension (on y danse, on y danse) et ont donc l’option de venir me lire (on les plaint).

J’avais mis en enregistrement ce vendredi 22 mai, les deux parties d’un téléfilms américain : météore.

En fait, je testais pour vous, je voulais voir s’ils avaient réussi à faire encore plus con qu’Armaguedon : je vous rassure, ils l’ont fait (sans la bande de crétins chantant : “l’oiseau va bientôt partir, est-ce qu’il pourra bientôt revenir ? comme s’ils n’allaient pas au casse pipe). Et il fallait deux parties pour faire encore plus nul.

Donc je plante une fois de plus le décor :

Un astéroïde dans la ceinture d’astéroïdes qui gravite je ne sais plus où car on nous le dit pas, l’instruction n’étant pas la base première du téléfilm (en deux parties), se reçoit de plein fouet une comète qui a dévié de sa trajectoire. Les comètes sont des salopes annonciatrices de merdes, on le sait depuis l’antiquité. Là la comète prend la place de l’astéroïde qu’elle coupe en deux et dont elle dévie la trajectoire en l’envoyant se balader dans le système solaire. Enfin les deux morceaux (on sent le piège venir dès l’impact)

NON, l’astéroïde coupé en deux ne part pas direct vers Jupiter, mais vient sur nous avec une précision hallucinante… Sinon il n’y aurait pas de film. Tout le monde s’en tape de Jupiter !

Comme personnages vous avez :

  • Le savant tellement génial qu’il connaît par coeur les trajectoires des astéroïdes, tellement génial qu’il est obligé de sévir au Mexique, un grand ponte de l’astro-physique américain l’ayant décrété fou.
  • Son assistante qui n’a l’air de rien. Généralement ce sont ceux qui n’ont l’air de rien qui sont capables de tout, donc on la suit bien.
  • Un flic devenu fou qui veut la peau de son ex co-équipier en tuant d’abord sa fille et son père (enfin ceux de l’ex co-équipier), pour que l’ex co-équipier comprenne bien ce qu’il a vécu (nous on ne comprend pas, mais il y a une évidence quelque part et se revisionner le début, non merci)
  • Une femme médecin dont le fils va être hospitalisé dans son hôpital après une chute de météorite (attendez la suite)
  • Le père du flic pas fou qui est lui, shérif, et qui décide de discipliner les gens de sa communauté face à l’adversité
  • Un staf de militaires et d’astro-physiciens qui doivent résoudre le problème de l’astéroïde qui fonce droit sur nous. Evidemment on sait comment on lutte contre ces sales bêtes : à coup de missiles atomique, vous n’avez jamais regardé la TV ? Si les dinosaures y sont restés, c’est parce qu’ils n’avaient pas de missiles atomiques.

Au départ, l’astéroïde chemine tranquillement vers la terre, même pas en tournant sur lui-même (grave erreur, tout corps céleste subit la gravitation universelle). Il est précédé de morceaux de lui, qui vont s’anéantir en tant que météorites sur la terre, particulièrement sur la côte ouest des USA.

Et pas ailleurs.

Quand les extra-terrestres débarquent c’est au pied de la maison blanche en demandant à causer au président des Etats Unis, quand il y a des météorites, c’est de préférence sur la côte ouest, dès fois qu’ils nous mettent un cataclysme volcanique en plus ou un tremblement de terre, à cause de la techctonique des plaques perturbée par la chute des dits météorites.

Donc les météorites tombent à plus va. La femme médecin et son mari en ont une qui tombe dans leur jardin. Quand on voit le cratère on a envie de ricaner quand on vous annonce que la bête faisait 1 km/3, mais bon, on ne peut pas téléphoner à la production pour leur signaler qu’il y a un blème autrement que sur la côté ouest.

Et les météorites pleuvent toujours un peu partout, strictement sur la côte ouest et Los Angeles. Quand une percute une tour, cela fait moins de dégâts que les boeings du 11 septembre, ce n’est pas crédible.

Evidemment l’une d’elles tombe à 3 mètres du bus scolaire du fils du médecin. Fils hospitalisé dans le service de sa mère. Au 4ème étage. Et la météorite suivante percute le 3ème sinon pas de suspense…

Le savant fou a réussi a convaincre son ancien employeur qu’il a toutes les données sur le séïsme à venir. L’ex employeur l’attend avec impatience, pour une fois on est ravis. Manque de bol, le savant fou, en regardant avec horreur une pluie de météorites s’en prend une sur la gueule, se fait renverser par un chauffard. Il meurt en confiant son ordi à son assistante, qui va essayer de rallier le Mexique/la base militaire de Los Angeles à pied pour donner les bons tuyaux pour les lancers de missile. Elle a 24 heures. Au mieux. Et elle le sait, ce qui est le pire.

Pendant qu’elle fait de l’auto-stop pour accéder à un téléphone (toutes les liaisons satellites ont été coupées car les satellites ont été niqués (poil au nez) par des météorites et que personne ne s’arrête pour l’aider (poil au pied), la fille du flic est rattrapée par l’ancien pote de son père qui la prend en otage. Un hasard, mais le hasard aime beaucoup aider les tueurs psychopathes (poils aux pattes, je sais, c’était facile).

Après c’est morne, il tue tout le monde au fur et à mesure qu’il s’approche du père de son ex pote. Car comme par hasard, le père de l’ex pote est shérif à 2 km de la base militaire qui doit régler le problème de l’astéroïde à coup de missiles.

La mère médecin essaye de rejoindre son fil au 4ème étage. Quand on voit la blessure de l’hôpital après la percussion au niveau du 3ème on ricane, ça ôte du suspense…

L’assistante du savant fou réussi enfin à joindre le centre spatial pour donner les nouvelles coordonnées de l’itinéraire de l’astéroïde. 25 secondes avant le départ des missiles. Puis elle repart à pied et réalise qu’il manque une équation à son histoire. Lui reste à trouver : du courant et un téléphone qui fonctionne autrement que par satellite. Elle ne fait pas demi-tour on se demande pourquoi.

Le flic sympa recherche le flic fou. L’astéroïde est détruit par le tir de missiles, tout le monde est content. Sauf le flic sympa qui s’en fout de la fin du monde : il veut sauver sa fille pour qu’elle meure avec lui pendant la fin du monde qui pour lui, reste à venir (c’est le héros voyant de l’histoire).

Evidemment bien sûr l’astéroïde a été coupé en deux, et seule l’assistante le réalise, et elle se bat pour s’alimenter et trouver un téléphone pendant que tout le monde au centre spatial rentre se coucher (tous des cons). Parce que le morceau qui reste est le plus gros (sinon…). C’est la fin du monde en vue. Surtout pour les USA, le reste viendra après, mais le reste du monde, ils s’en foutent alors… Il y a tout de même une météorite qui atteint NY c’est le clou du film.

Après maintes et maintes pérégrinations (tout le monde l’arrête, personne ne croit qu’elle veut sauver le monde, c’est normal, faut voir son brushing par rapport à la tronche des autres…) l’assistante du savant fou arrive à joindre le centre spatial pour donner les bonnes instructions. Grâce au flic sympa qui sauve de justesse sa fille et son père, et qu’elle a croisé par hasard. Sauf qu’en fait le méchant a fait semblant d’être mort : il avait un gilet pare-balle (y’a des salauds, je vous jure !)

Pendant ce temps là (à Carracas), le médecin héroïque gagne le 4ème étage où est son fils, grâce à des bouches d’aération. Son mari arrivé un peu tard mais pas trop, est là pour récupérer les rescapés. Je note une fois de plus que les bouches d’aération sont capitales dans les films. Chez moi, même le chat ne passerait pas : je suis cuite.

Le centre spatial se décide à joindre les chinois et les russes, qui dormaient sans doute devant leurs écrans radars. L’Europe ? Quelle Europe ? Ca n’existe pas pour les américains et d’ailleurs cherchant tous les missiles atomiques disponibles, ils ne pensent même pas à la France. Qui va songer à des mangeurs de baguettes et de camemberts déambulant avec un béret, pour sauver le monde ?

Bref tout le monde se met d’accord pour un moment, et puis la jeune assistante a une idée de génie : on ne va pas faire sauter l’astéroïde dont les morceaux vont forcément causer quelques dégâts… Non, on va changer sa trajectoire en faisant sauter les missiles (les derniers missiles existant sur terre) juste avant l’impact.

Et le tout se termine avec la terre ayant une deuxième lune (l’astéroïde, c’est dire la force de frappe de leurs missiles), que l’assistante et le flic sympa qui a réussi à buter l’autre d’une balle en pleine tête (pour être sûr de ne pas l’avoir loupé) contemplent ensembles d’un air attendri (et niais).

THE END avant la scène érotique laissant augurer la naissance de pleins de flics ou astro-physiciens (avec l’accord de la fille du flic mais bon, on la sentait OK sur ce coup là), que nous aurions pourtant bien méritée. Généralement je suis bon public, mais pour vous faire un compte rendu exact, je me suis fait un devoir, de regarder jusqu’au bout…

Sinon bien entendu, tous les blessés du 4ème étage de l’hôpital ont survécu. La pouponière du 3ème a été intégralement détruite, mais comme c’était des tétards venant de naître, tout le monde s’en foutait…

Posté le 23 mai '09 par , dans Coup de gueule, Histoire de sorcière.
Tags :

Commentaires »

Comment par red de rOuge
2009-05-23 09:08:15

Ah la vache dis-donc, heureusement que je me doutais que c’était une grosse daube.
En fait c’est plutôt une méga daube interplanétaire, à ne regarder sous aucun prétexte. Sauf que je me suis bien marrée à ton compte-rendu, merci d’avoir tellement souffert pour nous! ;-)

Comment par Calpurnia
2009-05-24 13:08:35

D’un autre côté, l’ayant pris du bon côté, j’ai pris cela pour un film comique. Rires garantis !

 
 
Comment par Marcus
2009-05-23 10:20:44

Marcussette me vire de l’ordi, alors je reviendrais lire plus tard promis.

 
Comment par Marcus
2009-05-23 13:35:54

Ah mince, j’ai raté quelque chose je crois.
C’est le genre de nanar, quand tu as commencé à le regarder, tu te sens obligé d’aller au boût.
Tu ferais une scripte épatante Coraline. :o )

Comment par Calpurnia
2009-05-24 13:09:41

Oui tu as loupé un film hautement drôle. Même pas peur à aucun moment. Et comme tu dis, je me sens obligée d’aller jusqu’au bout, pour voir ce qu’ils auront osé de pire…

 
 
Comment par Louisianne
2009-05-23 15:13:04

Et il a fallu faire deux parties pour ça ! Remarque si tu es insomniaque, ça remplace le somnifère, si tu t’endors vingt minutes, tu n’as rien perdu !
De toutes façons je déteste la science fiction !

Comment par Calpurnia
2009-05-24 13:10:32

Tu ne peux pas t’endormir : tu attends le pire du pire et il vient ! Sinon j’aime bien la science fiction quand elle se tient… Là c’était du grand n’importe quoi!

 
 
Comment par Galstar
2009-05-24 00:17:59

Merci pour le compte-rendu…
Habituellement j’évite ce genre de téléfilm, mais j’en avait accidentellement vu un bout (celui où l’assistante se fait arrêter par un flic américain parce qu’elle est dans une voiture de police mexicaine, qu’elle dit que les flics mexicains sont morts et qu’elle n’a pas ses papier et qu’après l’avoir mise en prison il finit par lui faire un choya confiance; trop intuitif le flic mais les USA c’est le pays de l’intime conviction ) et je me demandais machinalement ce que donnait le reste.
Et puis sans scène érotique à la fin, c’était réellement un téléfilm con…
Merci vraiment d’avoir souffert pour nous… ;)

Comment par Calpurnia
2009-05-24 13:11:52

Rien qu’au peu que tu raconte, je te garantis que c’est bien ce téléfilm là. L’assistante est la poissarde de service (avec les tués par le flic fou…). J’ai bien rigolé, méchante que je suis !

 
 
Comment par ophise
2009-05-24 04:28:24

Ah m…e je l’ai raté cui-la !!!! Moi qui détient un genre de record des téléfilms catastrophe tss tsss… Quoique, si il y a un méchant qui tue tout le monde ça casse l’ambiance catastrophe je trouve (on mélange les genres pouah) :)

Comment par Calpurnia
2009-05-24 13:12:35

Le mélange des genres, effectivement ce n’est pas l’idéal. Tout était réussi dans la daube absolue !

 
 
Comment par tandm
2009-05-24 07:36:26

Je me suis endormie devant… C’est dire l’interêt du truc !

Comment par Calpurnia
2009-05-24 13:13:48

J’ai hésité à aller jusqu’au bout, mais la fin en valait la peine. Dans le genre “le scénariste est allé faire dodo” c’était le top du top !

 
 
Comment par Marie-Christine
2009-05-25 10:40:13

Tu exagères, en général une petite météorite commence par détruire Paris, Rome et le Taj Mahal ; ensuite un énorme astéroïde menace les USA, et le reste du monde, que les Américains sauvent; ce qui m’amuse dans ton histoire c’est qu’il n’y ait qu’une seule personne capable de calculer la trajectoire d’un astéroïde

Comment par Calpurnia
2009-05-25 12:52:29

Oui là c’était vraiment la TOTALE ! Ils ne doutent de rien…

 
 
Comment par Dom
2009-05-25 12:29:05

Hey mais c’est que t’as l’amour du risque toi !! loooool sérieux, j’adore le compte rendu.
(bon, par contre là, il me faut un aspégic, d’urgence)

Comment par Calpurnia
2009-05-25 12:53:16

Oui je sais, mine de rien c’est compliqué ! J’ai souffert mais je suis allée jusqu’au bout. Na !

 
 
Comment par johnny
2009-05-29 11:15:23

héhéhhéhéhé. Trop drôle ce billet!

Dans le même genre as-tu vu le remake de “Le jour où la terre s’arrêta” par Scott Derrickson?… Une CATASTROPHE!
En plus le réalisateur, (qui ne se démonte pas…) a décidé d’envoyé son long métrage dans l’espace!!!
J’ai halluciné…

Quant à ton film, à leur place je serai allé bien plus loin: Comme toi, l’astéroïde se serait dirigé vers jupiter qui ELLE se serait coupée en deux, fonçant droit sur notre bonne vieille terre.

Bisous.

Comment par Calpurnia
2009-05-29 11:20:40

Bienvenue ici !
Non je n’ai pas eu la chance de voir “le jour où la terre s’arrêta” ! Apparemment j’ai loupé quelque chose !
Pour Jupiter, cela faisait beaucoup pour nos petits missiles, même coupé en deux :-)
D’un autre côté Jupiter se transforme en 2ème soleil dans 2010 alors…

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI