Investissement à long terme… Ou les méfaits de la bronzette…

femme-et-ombrelleSi vous vous êtes égarés ici pour savoir comment gagner plein de sous : perdu !

Je ne vais pas vous parler argent, mais dangers face au soleil. A la veille d’un WE ensoleillé, et juste avant les vacances, cela me semblait utile

Lorsque j’étais enfant, on ne parlait pas des méfaits du soleil, on ne les connaissait pas. J’ai donc dégusté pas mal avec ma peau de rousse, et j’ai le souvenir de coups de soleils cuisants qui m’obligent maintenant à me faire examiner 2 fois par an.

Et puis curieusement, à l’époque où meilleure amie et moi testions tous les trucs possibles et imaginables pour être belles, maman, exaspérée de nous voir avec masques au concombres, citron, etc, comme elle, quand elle était jeune, décida d’acheter un livre qui venait de sortir « la beauté et la médecine » du Dr Aron Brunetière, dermatologue de son état. « Pour nous faire comprendre »… Perdu pour elle, il n’a jamais rien trouvé à redire contre le concombre et le henné neutre…

Par contre, outre son réquisitoire contre les traitements de l’époque en vogue contre l’acné et autres choses, il consacrait une partie de son livre à révéler les dégâts que causait le soleil à la peau et particulièrement le vieillissement précoce.

Ayant exercé en Algérie à une certaine période (si ma mémoire est bonne), il avait été frappé, simple médecin, par l’état de la peau des femmes voilées, comparativement à celui des femmes du même âge dans les pays où le bronzage était de rigueur (et non, je ne milite pas pour le port du voile).

Il avait donc longuement travaillé là-dessus et proclamait haut et fort que le soleil est le pire ennemi de la peau, en précisant avec humour que l’on pouvait se faire rôtir les fesses le temps d’un été tant que nous le voulions, ces dernières ne voyant pas le soleil toute l’année.

Car notre visage, nos mains (et souvent le décolleté que l’on protège souvent très mal), sont exposés au soleil toute l’année, et même le pâle soleil d’hiver compte…

J’ai donc pris la décision de considérer effectivement le soleil comme un ennemi. Les protections solaires n’étaient pas ce qu’elles étaient aujourd’hui, et j’ai pris encore quelques coups sur le visage qui me terrorisaient. Comme l’auteur du livre, je remarquais que les adeptes du bronzages se repèrent à leur peau, et j’avais l’impression de creuser mes rides au moindre écart involontaire. J’ai déjà évoqué ICI mon obsession de la protection absolue contre le soleil.

Et le temps passe. Aujourd’hui A MON AGE,  j’ai régulièrement, et depuis pas mal d’années d’agréables réflexions qui me font penser qu’en me protégeant du soleil comme une folle, j’ai investi à long terme :

  • A quel âge as-tu eu tes filles pour qu’elles aient déjà 15 et 18 ans ? (un collègue il y a 9 ans)
  • Comment ça bac en 1976, mais vous avez quel âge ? (un futur employeur)
  • Inutile de me préciser que vous vous êtes toujours protégée du soleil, ça se voit au premier coup d’oeil (3 dermatologues, dont la dernière, la sadique à la prise de sang)
  • Ah, ton aînée a 27 ans (un de mes derniers collègues dont la calculatrice interne se mettait en route sans trop comprendre)
  • Putain, tu as le même âge que Fernande ? j’aurais jamais cru (et Fernande elle, avait effectivement abusé du soleil, cela crevait les yeux) (un autre de mes derniers collègues qui s’étonnait aussi que je puisse avoir une fille de 27 ans)

Je me protège toujours, encore et encore, la seule chose que j’expose au soleil ce sont mes cheveux, pour le blond, cela ne fait pas de mal…

Faites en autant. Je ne me suis protégée qu’à partir de 18 ans et j’ai déjà dû me faire retirer un truc qui virait mal. Maman qui a vécu l’époque « pour bronzer il faut brûler »  subit 1 fois par an une intervention pour un truc qui vire également mal, alors que depuis l’achat du livre (1976) elle fait très attention.

Bien sûr certaines brunes bronzant très facilement et ayant une peau se défendant bien, peuvent se passer des précautions extrêmes qui sont les miennes. Mais pour la majorité, le bronzage est juste le signe que la peau s’est défendue contre une agression, alors qu’on le confond avec « bonne mine ».

Ah vous avez 20 ans ? 30 ans ?

40 ans,  50 ans, ou 60 ans c’est loin effectivement. Mais je vous le souhaite : ils viendront. Et ce jour là il serait dommage d’avoir des regrets pour avoir abusé du soleil…

Généralement, quand les premiers signes d’abus apparaissent sur le visage, il est trop tard, on ne peut pas revenir en arrière, juste éviter d’en prendre encore plus…

Sachez également que le soleil est dangereux également pour vos yeux (même si vous n’êtes pas éblouis) donc : lunettes de soleil toujours à portée de la main.

Vraie protection = écran total (avec lequel on peut tout de même prendre un léger hâle quand c’est tout ce que l’on peut récolter de toutes manières), parasol, chapeau, T-Shirt ou chemise ample en dehors de la baignade (la réverbération est sournoise)

Et si « je m’insurge » c’est contre cette mode du bronzage à tous prix. Qui aura le courage de faire le contraire de Coco Chanel et de relancer la mode du blanc et laiteux ??? Qui redonnera du charme aux ombrelles, aux thés pris à l’ombre d’un grand arbre frémissant ?

Et si vous voulez voir ce que peut donner l’abus de soleil (et elle persiste et signe), cliquez LA !

(Cette image circule sur le Net depuis 4 ans minimum déjà, je l’avais reçue chez Truchon sous l’annonce « cuir à vendre »).

37 réponses sur “Investissement à long terme… Ou les méfaits de la bronzette…”

  1. Comme je soutiens ton information… Ma fille ainée, rousse, 33 ans, a eu un mélanome (cancer de la peau). Ce cancer que l’on imagine bénin parce qu’en surface est le seul cancer que l’on ne peut traiter. Les rayons et chimio sont complètement inefficaces. On lui a enlevé toute la chaine ganglionnaire à l’aine, qui était touchée, conséquence : jambe et pied gonflés en permanence. Petscann tous les 3 mois, car ce satané cancer métastase au cerveau, aux poumons et au foie… Alors ne considérez pas le soleil comme un ami et elle n’avait pourtant pas fait de séance de brozage, vu sa peau fragile!

    1. Hélas pour ton témoignage car il reflète un fait grave pour ta fille et toi (ainsi que ta famille je suppose).
      Effectivement, dans son livre et un deuxième (la beauté et les progrès de la médecine), ce médecin insiste sur la gravité du mélanome qui n’est pas bénin (car en surface).
      Le problème du soleil, est que même en faisant attention, ses rayons comme tous les rayons sont cumulatifs au cours d’une vie, d’une journée, et que l’on n’est donc, jamais trop prudent !
      Bon courage à vous !

  2. Je suis hyper prudente face au soleil, je suis à 100 % d’accord avec toi. J’ai la peau laiteuse pleine de grains de beauté, et meme dans mon nord actuel, je mets de l’ecran solaire dès les beaux jours et je fais un controle annuel chez le dermato.

    Comme je viens du sud, on me charrie tres lourdement sur mon absence de bronzage quand j’y reviens. Avant je ne disais rien, mais maintenant, je retorque que je ne suis pas tentée par la course au mélanome. Oui, c’est un peu brutal. Mais c’est ma santé apres tout. Et j’ai la peau moins abimée que pas mal de femmes de mon âge.

    Et que dire des filles qui pensent encore que quelques séances d’UV feront du bien à leur peau ?

  3. en relisant, ce que je voulais dire, c’est que je trimballe mon flacon d’ecran total des l’été…L’hiver, je me contente d’un indice 15…

  4. Bravo pour la protection. Mais ton commentaire me hérisse le poil : pourquoi se moquer des gens qui ne sont pas bronzés ? Le bronzage c’est vraiment du terrorisme, et j’adore ta répartie !
    Et tu as certainement la peau moins abimée que pas mal femmes de ton âge.
    Quant aux UV, c’est le signe qu’il y a une inconscience absolue encore au sujet de « la bonne mine »…
    Avec tout ce qui se vend comme « faux bronzage » de nos jours, cela m’énerve d’en voir encore et toujours faire le steak sur le grill sur une plage, ou sur une terrasse, le visage bien exposé au soleil…

  5. Sympa de faire moins que son âge!!;-)

    Quand je pense qu’à une époque la grande mode c’était de se badigeonner à la graisseà traire!!
    Pffffff…!! Je trouve que les conseils en matière de prévention ont été bien tardifs…à part le toubib que tu cites…C’est quand même surprenant…

    Bcp de nanas oublient aussi de se protéger une fois halée, et c’est une cata…à 40 piges comme tu dis, elles se retrouvent avec au minimum, une peau toute fripée…

    Enfin comme toi, jamais pigé le coup des 12HOO de plage quotidien de certaines en vacances, coté pile et face, à rien foutre , dans le seul objectif de revenir + cramée que la collègue…;-)

  6. Tiens tu fais comme moi ? Tu fais route de nuit ? (je n’ai pas de mérite, je suis au chômage)…
    La graisse à traire c’était tout simplement de la vaseline comme le précisait ce haut ponte de la dermatologie.
    Les conseils de prévention sont toujours très light, trop light et comme si cela concernait uniquement les enfants. Manquerait plus que certains ne vendent plus leurs faibles indices valables sur de rares personnes, à la peau très brune et bronzant très facilement sans dangers !
    Sinon, je ne pratique la plage que pour me baigner (je suis croisée avec un triton). Donc je me protège un maximum pour aller dans l’eau, et je me sèche telle une extra terrestre les cheveux au soleil, une chemise blanche sur le haut du corps, en renouvelant sans cesse mon écran total…
    Le pile/face, mon Dieu, mais quelle horreur. Un bon livre sous un parasol, je veux bien, mais sinon…
    Reconnais qu’on les repère bien les accrocs du soleils quand elles arrivent à 40 piges, quand tout craque et que c’est trop tard !

  7. Merci pour cette explication et ces commentaires, qui m’aideront à supporter les quolibets sur ma couleur de bidet toute l’année … (même à 30 ans passés, ce n’est pas toujours simple à supporter)

    1. Tu as la peau claire et point barre.
      Les autres on s’en fiche finalement.
      J’en ai connu pas mal (en Egypte particulièrement), qui se moquaient de moi avec mon écran total et mon chapeau et qui le lendemain me demandaient si je pouvais leur refiler de mon écran total…
      Préciser que la peau blanche est le comble de l’élégance dans certains pays (japon, corée, entre autres…) et l’a été longtemps chez nous…

  8. Prendre le Soleil et avoir un peu de bronzage c’est bon pour les vitamines et éviter brûlures de l’astre du jour.
    Une petite bronzette bien protégée c’est nécessaire pour commencer les périodes estivales, mais la peau a un capital-brûlures qui ne se renouvelle pas et les longues expositions aux UV et au soleil le grignotent sans rémission. Non au bronzage forcé! Oui à l’écran total.
    Sur la plage, rester enterré dans le sable avec un peu de crème sur le nez, cela fait un bon écrantage entre deux bains. C’est garanti. 😉

    1. Avec de l’écran total, on bronze quand même.
      Quant à la vitamine D, nous prenons suffisamment le soleil, découverts comme nous le sommes l’été, pour ne pas en manquer…
      Et quand le capital soleil est épuisé, c’est terminé. Pour certains, cela vient vite !

  9. ouch, affreux, cette photo. j’hesitais pour l’indice de la creme solaire que je vais aller m’acheter cet aprem, ce sera donc 50 spf, on deconne pas avec la securité

  10. J’ai beau avoir la peau mate, une peau de brune et les cheveux blonds, je plaide coupable !
    Durant ma vie africaine, j’ai abusé du soleil par force des choses et par insouciance aussi, justement en raison de mon héritage génétique, je me disais que je ne risquais rien, et oui, ma peau ne me dit pas merci aujourd’hui.
    Maintenant, je fais très attention, mais comme tu l’as écrit, les dégâts sont irréversibles.

    Un autre point important à préciser, c’est que les études semblent démontrer qu’un méchant coup de soleil durant l’enfance favorisera le cancer de la peau à l’âge adulte,

    décidément, tout se paye !

    1. Oui effectivement, les zones où j’ai des trucs surveillés par le dermato, sont des zones où j’ai pris les plus cuisants coups de soleil petite.
      Il n’est jamais trop tard pour se protéger heureusement, et stopper le processus, même si l’on ne peut pas revenir en arrière…
      Pour ton prochain départ : chapeau, parasol, ombrelles, etc…
      🙂

  11. Quand j’etais ado, j’ai connu des dames en vieux cuir comme sur la fotal, elles avaient 35 ans environ… ca m’a guerie de la bronzette et de la cigarette, car elles cumulaient, evidemment.

    Tout le monde doit se mefier du soleil. Il n’y a pas de personnes brunes qui ne risquent rien. Une de mes amies est noire et se tartine d’ecran total comme nous car sa mere a eu la peau flinguee par le soleil. Les asiatiques voient les effets peut-etre meme encore plus tot que les rousses et les blondes. A Osaka, ca tape fort en ete. Oh oui, les gens bronzent vite, le matin ils ont le teint lavabo,
    et au retour de la plage, ils sont deja comme Obama. Ben, c’est pas rassurant. Je vois -et pas rarement helas- des filles de meme pas 25 ans qui ont deja de grosses taches noires sur le visage. Si j’avoue que j’ai 39 printemps, on me demande ma recette pour effacer mes taches. Ben, fallait pas les attraper, y’a pas de secret. Certes, avec des moyens financiers, elles peuvent se les faire oter au laser, mais ca ne rend pas la jeunesse de la peau, ca revient chroniquement. Puis ca peut degenerer.
    La generation de nos grand-meres savait se proteger. Les dangers etaient connus, mais dans les annees 60, les gens se croyaient invincibles, plus forts que le soleil.

    Je trouve incroyable que des gens continuent a payer pour se faire faire des UV. S’ils trouvent qu’ils seront plus beaux avec la peau couleur biscuit ou meme chocolat, pour le meme tarif, on peut leur spritzer un auto-bronzant.

    Sinon, un bemol pour l’ecran total. J’en ai bien sur, mais c’est vraiment le dernier recours car ma peau ne le tolere pas. Les vrais anti-allergiques, ca va jusqu’a indice 30 maxi. Au-dela, ils sont obliges de mettre des conservateurs (allergenes pour moi) dedans.
    Aussi, la creme solaire, ca protege 1 a 2 heures. Ca ne dispense pas des chapeau, ombrelle, parasol, et de la necessite d’eviter de sortir au soleil d’ete de 10 a 16 heures (verifier les heures de chaque coin). Je vais me baigner a la plage a l’aurore ou a 17 heures, et je skie avec une cagoule. C’est pas plus mal.

    1. Tout est dit décidément !
      J’ai de la chance : je supporte très bien l’écran total, que je renouvelle toutes les 2 heures.
      J’adore me baigner donc je protège les zones à risques et dès la sortie de l’eau : chemise claire à manches longues, parasol après séchage des cheveux au soleil, lunettes de soleil et tout le tralala.
      Et il y en a encore pour faire pile/face toute la journée qui se fichent de moi.
      M’en fout, moi pour l’instant, je n’ai pas de raison de pleurer…

  12. Bonjour Gentille Sorcière … le soleil a frappé aussi sur ma peau … résultat un grain de beauté qui a viré en mélanome d’à peine 1 cm et par précaution une « reprise » saine de 40 cm3 tout autour c’est à dire une cicatrice de 12 cm dans le dos … alors j’ai dit plus jamais et je fais ce qu »il faut …!!! pour une plus grande tranquilité car c’est très angoissant d’attendre ce genre de résultat d’analyses … Bonne soirée !

  13. Je sais ce que c’est que d’attendre un résultat d’analyse, afin de savoir si l’on est repassé en zone saine…
    Le mélanome est très mal connu en France, aucune campagne d’information réelle. Beaucoup pensent encore que c’est superficiel, donc, pas grave.
    Merci de ton témoignage ! Inutile de te dire de te protéger, je pense que tu fais ce qu’il faut !

  14. Ahhh oui, le soleil…
    Sur ce coup-là, j’ai de la chance, mes parents détestant le « cu-cul-pla-plage », je n’y suis pratiquement jamais allée enfant et maintenant ça ne m’intéresse pas plus. Merci les parents! Surtout quand je vois ma cousine, dont les parents l’emmenaient à la plage toute bébé, maintenant à 40 ans, elle est beaucoup plus ridée que ma mère qui en a 57! Et je ne voudrais pas parier sur ses risques de mélanome, surtout vu l’âge qu’elle avait quand elle a commencé à bronzer! Autre exemple, la mère de mon ex-chéri était parcheminée d’une façon incroyable, il faut dire qu’elle cumulait: soleil à outrance, tabac, et maigreur (genre 45 kg pour 1m70)!!! Ra-vi-née!!! Franchement, on ne va pas me faire croire que c’est beau!
    Il faut dire que ma mère et ma soeur ayant des peaux de blonde-rousse, elles m’ont bien habituée à me protéger du soleil, même si j’ai hérité de la peau de rhinocéros de mon père… Résultat, toutes les trois, on vit souvent le genre de scènes que tu nous décris « quoi? tu as xx ans? Mais tu en fais 10 de moins! » Eh oui mon gars, fallait pas aller au soleil!
    Quant au mélanome, c’est une vraie saloperie, quelqu’un que je connais a agonisé des années, on a dû lui enlever le nez (vous imaginez?), mais le cancer a quand même fini par le tuer… C’est un sort que je ne souhaite à personne, franchement!
    Alors par pitié, protégez-vous, et n’allez pas vous faire des UV, c’est du vieillissement+cancer en concentré!

    1. L’Australie qui a payé un lourd tribu au mélanome, a réussi des campagnes d’information et à faire baisser de manière significative le nombre de mélanomes.
      Pendant ce temps là, chez nous, c’est toujours en hausse…

      Quant à se faire vieillir pour être bronzée 3 semaines, pour « être belle », c’est totalement stupide mais bon, que faire de plus que d’alerter ?

  15. @ kuri: pour se protéger du soleil, j’ai lu que le beurre de karité pur marchait bien… Info à confirmer, j’avoue que je n’ai pas testé! Mais si ça marche, ça pourrait résoudre tes problèmes d’allergie…

  16. Pas vraiment concernée, mais la prudence est de mise, mes filles bronzent bien, mais je leur recommande la prudence les premiers jours de soleil.
    Et tu as raison d’en parler, ma soeur blonde, a même eu des cloques, enfant, parce que pour mes parents, on mettait de la crème solaire à la plage, mais à la campagne au soleil, inutile ! Elle le paye chèrement aujourd’hui avec des allergies multiples !

    1. Tu mets le doigt sur un sujet épineux : beaucoup ne se protègent que dans certaines circonstances.
      Avec le temps qu’il fait en ce moment, je mets de l’écran total tous les jours !

  17. Alizee, merci du conseil. Je connais le beurre de karite, je le supporte bien, comme le monoi, ca hydrate et adoucit la peau, on les utilise comme apres-soleil… pour reparer, ahem. Mais ca ne protege pas des UV.
    C’est vraiment rare que je m’expose directement, un ecran 20-30, ca me va, j’ai mon parapluie-ombrelle pliant dans le sac. Il pleut ? Il sole ? Je l’ouvre, c’est pas une grosse contrainte.
    Un truc que je trouve scandaleux, c’est le tennis. Les Roland Garros machin… ca peut pas se faire a l’ombre ? Ca couterait quoi d’ombrager partiellement les plages, les piscines *decouvertes*, les terrains de sports les plus utilises en ete, les bacs a sables, les jardins publics ? Probablement peanuts a cote de ce qu’on depense pour les radars sur les routes.

    C’est vrai qu’il y a un probleme de sante publique incroyable.
    Le nombre de melanomes a explose depuis les annees 40, alors que cette maladie aurait du quasiment disparaitre puisque, non seulement, on *sait* pourquoi et comment se proteger, et de plus les gens n’ont plus besoin de travailler en exterieur. C’est totalement du aux comportements et au manque d’education.

    1. Quand on recherche désespérément l’ombre, on voit très vite qu’il y a carence dans ce domaine !
      Mais dès que l’on évoque le problème des ravages du soleil, on voit aussi très rapidement que nous sommes nombreux à en être conscients !

      Mais bon, j’imagine que celles qui aiment se faire rôtir et sont passées ici, n’auront pas laissé de commentaires…

  18. Bravo et encore bravo !
    Moi je suis une brune à peau de rousse, toujours aussi blacnhe après 2 mois de plage !
    Et je bénis ma mère qui depuis toute petite, m’a enduite toutes les 2 heures de à l’indice 50+

    Mais je plussoie La Princesse, les réflexions méchantes autour de la blancheur, et je ne parle pas des coups d’oeil méprisants sur la plage sont parfois dur à supporter. Il fut un temps, plus jeune, où je n’osais plus y aller, car cette blancheur se remarque tellement que j’avais l’impression qu’on ne voyait que moi.

    Néanmoins, on me donne régulièrement 5 à 10 ans de moins que mon âge réel (41 ans) ce qui est flatteur.. Quand à la répartie sur le mélanome, la lire, c’est l’adopter !

    1. Moi aussi j’ai souffert de ces regards méprisants, des quolibets relatifs à ma blancheur, aux critiques « pas étonnant que tu sois blanche, tu ne t’expose pas »…
      Il faut du temps pour s’en moquer !
      Et la répartie, effectivement, elle est à adopter…

  19. Moi, j’ai la chance d’avoir une peau de brune… et puis, mes vacances sont souvent sportives et relativement habillées.
    Par contre, il y a des zones qui ne sont vraiment pas faciles à protéger comme les mains et les poignets. Il est impossible de monter à cheval ou de ramer avec des mains enduites de crème, ça glisse.
    Un autre endroit mal placé où je prends tous les ans des coups de soleil au printemps, c’est le dessus du pied. Mon autre spécialité, c’est le coup de soleil sur les pommettes, notamment en montagne.
    C’est vrai que ce ne sont jamais des zones très étendues et que je ne vais jamais jusqu’à peler mais j’avoue que je déteste les coups de soleil.
    C’est pour cela que dès que l’été vient nous ne fréquentons plus la plage qu’à partir de 6 heures. Comme ça, on a le plaisir du farniente sur le sable chaud sans les inconvénients.

    1. Hier soir, petite info sur 100 % mag : même les peaux brunes doivent se protéger…
      Dommage le speach du dermato a été trop bref.
      Pour la question des horaires, on en revient à ces fichues 2 H d’avance sur le soleil l’été : ça décale tout concernant les dangers de l’exposition !

  20. 100% d’accord avec toi!
    Je suis blanche de janvier à décembre, mais j’aime ça et je le revendique! Et pis ça change la blancheur, quand tu reviens de vacances, c’est original 🙂
    Par contre je flippe un peu des coups de soleil de mon enfance et de mon adolescence, mais depuis des années (beaucoup, beaucoup d’années) je fais hyper gaffe, surtout qu’en plus j’ai une très belle allergie au soleil. Et je fais gaffe aussi pour mes enfants.
    J’ai remarqué aussi la vitesse de vieillissement des gens qui ne se protègent pas…
    Cqfd, pour moi aussi la plage c’est intégralement sous le parasol, et s’il ne couvre pas tout, ce qui dépasse est recouvert (fringue, serviette, …). Et bien sûr tartinage d’écran total avant de sortir.

  21. Je réponds avec un peu de retard, je rentre de vacances tout juste et fait le tour des blogs telle une accro 🙂 . La photo est horrible, en plus d’être bronzé c’est pas terrible tout plissé.

    Pour ma part, je fais attention au soleil à cause de mes grains de beauté. J’ai pris quelques coups de soleil sur les épaules et dans le cou durant les vacances mais c’est parce que j’ai fauté, on est parti se ballader et j’ai oublié d’en mettre.

    Sinon au niveau de la plage, j’aime pas trop m’étendre comme ça pour rien. Puis avec mon ami, on y allait plutôt entre 18h et 20h là ou le soleil tape moins. C’est sur que j’en ai vu des bonnes femmes cuirent au soleil seins nus, presque limite à la couleur du homard.

    On peut prendre des couleurs mais avec modération, j’en ai prise, pas beaucoup mais pour moi elles sont suffisantes et puis de ce que pensent les gens, je m’en moque. Je préfére être en bonne santé :).

    1. Pour la photo, d’après les dermatos, c’est plissé comme le serait une femme de 120 ans, et encore…
      Moi j’aime bien me baigner, donc aux heures chaudes, d’où ma protection maximum.
      Et comme tu le signale, on en voit encore à se faire cuire… Pour le cancer du sein ce n’est pas génial non plus, dans le cadre du « seins nus », mais pareil, on en parle très peu… Il faut vraiment enquêter pour trouver les bonnes informations.
      Hors les fans du bronzage n’enquêteront jamais, il faut une campagne de prévention bien menée…
      Tu as bien raison : la santé avant tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *