A lire ou a découvrir : Michel Peyramaure

Mon premier livre le concernant, je l’ai lu à 16 ans et il s’agissait du livre « le bal des ribauds« , qui se passe juste avant l’an 1000, et a pour héros principal Archambaud de Comborn en Limousin, dit sur sa fin « jambe pourrie ».

L’époque est rude, et Mainell, fille d’un Essartier, se verra favorite de celui que l’on surnommera par la suite, « le boucher du Limousin ». Archambaud n’avait guère culture ou délicatesse, mais su mener à bien les destinées d’une province. Le livre est prenant qui suit ses héros jusqu’à la fin, sans concession aucune, mais avec tout de même ça et là, des pointes d’espoir. C’est vraiment un livre à lire, malgré son titre pouvant décontenancer.

Sans hésiter j’ai donc attaqué d’autres romans de cet auteur :

La lumière et la boue (roman sur la guerre de 100 ans). J’avais tort. D’avoir attaqué la trilogie sans hésitation aucune…

  • Vol. 1 : Quand surgira l’Etoile absinthe
  • Vol. 2 : L’Empire des fous
  • Vol. 3 : Les roses de fers

J’étais en cloque de Pulchérie, j’aurais pu faire une fausse couche d’horreur, sans pouvoir d’un autre côté, lâcher la trilogie parce que c’était très bien écrit et  qu’il y a un héros (David Blake, un anglais en plus !) dont je voulais savoir ce qu’il était advenu de lui : en 1981 je manquais de réalisme, parce qu’il était forcément mort depuis le temps !

Ces trois volumes étaient très bien. Vraiment. Pour qui aime faire des cauchemars la nuit, c’est perfect. Je les ai donnés à la bibliothèque du village de mes parents. On m’en remercie toujours, car la trilogie n’est jamais disponible, toujours prise. Il est vrai que c’est d’un réalisme à ne pas y croire, pauvre chochotte de femme enceinte.

Donc, avant de concevoir Delphine, j’ai entamé l’histoire hilarante et rigolote des cathares (tout le monde sait ça), via, « la passion Cathare ». J’avais déjà lu des trucs sur la croisade contre les Albigeois et je ricanais d’avance, il ne m’aurait pas avec :

  • Vol. 1 : Les fils de l’orgueil
  • Vol. 2 : Les citadelles ardentes
  • Vol. 3 : La tête du dragon

C’était super également, mais bon, il m’a eue, c’est comme ça, caprice de femme enceinte finalement sur le 3ème tome, j’ai décidé de ne jamais relire la trilogie. JAMAIS. Je n’ai qu’une chose à dire aux filles : si je veux relire « la passion Cathare » ou la trilogie sur la guerre de 100 ans, c’est qu’il est temps de faire quelque chose : bouillon de 11 heures ou champignons hallucinogènes vous avez le choix (vous préciser que je préfère la seconde option ?).

J’en ai lu et relu, et j’en relirai encore sur les Cathares (hélas, cela fait partie de mes points d’histoires préférés), mais là, non, c’était impossible, quasi, à vouloir en finir. On a beau savoir comment ça se termine, trop de détails, c’est trop de détails. La fin de Montségur étant le top du top, naturellement, dans un livre d’histoire sobre c’est déjà poilant, alors avec des précisions… Pour un futur médecin légiste il est peut-être intéressant de savoir comment se consume un être humain sur un bûcher, je ne sais point trop…

Et pourtant j’adore curieusement cet auteur, qui refuse tout compromis avec l’histoire et ses atrocités. Pierre Naudin (ICI) à côté c’est la comtesse de Ségur (née Rostopchine) (ce n’est pas de sa faute, elle est née comme ça). Vraiment. Pourtant, là encore, un réel talent de documentation, d’écriture, même si plus dure, beaucoup plus dure. Je n’ai supporté de lui que les romans isolés, pas les sagas… Ah si, je me suis farcie une biographie de  Jeanne d’Arc de lui, que j’ai beaucoup appréciée  : un havre de bonheur à côté du reste (bon OK elle est brûlée vive, mais elle n’est pas la première hein ?)

Un peu de documentation sur lui ICI

Mais bon, à vous de vous forger votre opinion !

Pour moi c’est un excellent auteur. J’ai peur tout de même de le relire et de retrouver mes cauchemars de 1981 et 1984 (dates de naissance des filles).

Quoique… Comme j’ai pris un peu de bouteille, je vais peut-être trouver que finalement, c’est de la petite bière…

9 réponses sur “A lire ou a découvrir : Michel Peyramaure”

  1. La somme la plus complète et la mieux faite sur les Cathares est  » l’Epopée Cathare » de Roquebert en 5 volumes et qui est publiée en poche chez Tempus. Ça vaut tous les romans du monde, surtout ceux de Peyramaure.

  2. Merci du tuyau, 5 volumes en plus, c’est du tout bon pour se préparer de bons jours.
    Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours été passionnée par les Cathares (entre autres choses).

  3. Je n’ai pas tenu la distance de la saga sur les cathares, trop horrible, même si bizarrement, j’aime bien son écriture.

    Cet Archambaud ne m’est pas bien sympathique, c’est curieux…

    1. Je ne comprends même pas être allée jusqu’au bout.
      Ah Archambaud n’était effectivement pas bien sympathique, mais l’époque n’était pas aux gens sympathiques…
      Malgré tout c’est un livre que je relis régulièrement !

  4. Il y a les livres de Zoé Oldenbourg aussi sur le sujet ; j’en ai lu un, c’était aussi horriblement réaliste ; les autres j’ai abdiqué

  5. Calpurnia excuse-moi, je ne suis pas la fille de Louisiane ! c’est mon pseudo sur les blogs depuis quelque temps déjà, mais le tien est un des premiers blogs sur lesquels j’ai commenté ! c’est le remplissage automatique qui m’a perdue ; j’ai arrêté de commenter avec mon prénom le jour où j’ai trouvé une 2ème MC !

    1. Pas de problème, j’étais même surprise qu’Athéna commente chez moi, même si je sais qu’elle me lit !
      T’inquiètes, pas de quoi faire une attaque !
      Faut bien rigoler un peu, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *