Superstitieuse moi ? Vous êtes fous, ça porte malheur…

vendredi-13Je suis superstitieuse. Je l’avoue ici. De toutes manières je vous l’avais dit que j’étais bourrée de défauts (non ? ah bon, alors je suis parfaite…)

A ma manière bien sûr, je ne suis pas superstitieuse comme tout un chacun, bien évidemment je suis au dessus des normes, comme tout le monde…

Je passe par exemple sous une échelle, en ayant vérifié qu’il n’y avait pas un peintre ou un maçon en haut de celle-ci. C’est du bon sens, pas de la superstition. Pas envie de me prendre un parpaing ou un pot de peinture sur la tronche.

Le vendredi 13 ne me fait ni chaud ni froid. Je prends un billet de loterie ou un loto particulier quand même, mais c’est pur hasard (d’ailleurs je me suis mis un post it…).

13 à table je m’en fous. D’ailleurs je ne compte jamais sauf pour mettre le couvert.

Par contre, je passe ma vie à conjurer le sort. Pour l’instant j’ai toujours eu raison, sauf pour moi. Si j’ai des intuitions très justes et un petit don de voyance, il se refuse à moi pour ce qui me concerne de trop près.

Quand papa est tombé malade, je suis devenue très stricte sur certaines choses, et j’ai découvert que maman était pareille.

Il y a 6 ans, lors du long périple de plus de 2 mois de Jean Poirotte à l’hôpital, j’avais bien ressenti que maman voyait des signes où il n’y en avait pas forcément.

Par exemple, il devait se faire faire un triple pontage à Neuilly sur Seine. Pas de bol, à 2 jours de son anniversaire, et dans sa ville de naissance. Astrologue amateur tout de même, je sais que la date de naissance et ses alentours sont des dates qui réaniment les transits bénéfiques ou négatifs de la naissance. J’ai un nombre assez significatif d’ancêtres décédés le jour de leur anniversaire.

Maman trouvait de mauvais augure qu’il subisse une opération très lourde dans la ville de sa naissance. Cela m’a surpris de sa part, je ne la savais pas superstitieuse.

Là sur le dernier coup de « je fais ce qu’il n’y a pas dans tous les manuels », je suis devenue superstitieuse, à en être bête à manger du foin (j’ai arrêté le trèfle conseillé par certains lecteurs sadiques, cet été).

  • Si je me gare du premier coup malgré les positions malhonnêtes des voitures des deux vieilles devant et derrière, papa va bien se tirer de son opération.
  • Si la baguette est posée sur la table à l’envers je vous la fous dans la gueule.
  • Gare à la salière.
  • Je fais un sudoku difficile sur internet. Si je ne ne viens pas à bout de la grille, papa va mourir (4 H à pleurer des larmes de sang pour terminer cette foutue grille !)
  • Si je ne fais pas 350 000 à Tétris, il ne s’en sortira pas (ben quoi, je joue à Tétris, c’est pratique après pour organiser les bagages dans une voiture…)
  • Si je trouve une place pour me garer devant la banque : c’est bon, il va s’en sortir.
  • Si j’ai tous les feux verts, non seulement il va s’en sortir, mais je vais retrouver un boulot.
  • JE SAIS C(‘EST CON !

Maman n’a pas échappé à ces pensées, et encore je ne sais pas tout.

  • Je ne vais pas commander son pyjama tout de suite parce qu’après l’opération il aura une blouse bleue d’hôpital (pyjama commandé dès que l’on a su que l’opération avait réussi). J’ai très bien compris que la commande du pyjama nécessaire faite avant l’opération porterait malheur à papa pour elle. Comme j’étais d’accord, j’ai approuvé.

Et le plus grave.

Une amie avait amené à papa une vieillerie à réparer, le truc où elle accroche ses clefs. Jean Poirotte est bricoleur et menuisier d’origine. Il avait commencé à s’en occuper.

Et là, l’amie qui manque de tact parfois, exigeant la veille de l’opération, de récupérer son matériel.

Et Maman blême : si elle ne me laisse pas son truc, c’est qu’il va mourir, c’était inscrit en plein sur son visage.

« Mais laisse donc, il s’en occupera en rentrant ».

J’ai ruiné un tibia de cette pauvre femme à coup de pieds avant qu’elle ne comprenne enfin, ce que son insistance avait de négatif pour maman.

Papa réparera tout un tas de trucs en rentrant. Tous les vrais amis ont amené des bricoles à réparer pour son retour. Il sera ravi.

Et ce n’est pas de la superstition du tout, puisque tout le monde le fait !

13 réponses sur “Superstitieuse moi ? Vous êtes fous, ça porte malheur…”

  1. Incroyable, hein, la force de la pensée magique…

    c’est une des raisons pour lesquelles je n’irai jamais voir une voyante…

    des ondes magiques pour ton Papa !

  2. Merci Nita.
    La pensée magique existe.
    Si tout le monde y croyait, nous pourrions vivre dans un monde meilleur.
    Merci pour papa, je lui transmets et il y croit !

    Ne pas avoir peur des voyantes. Si elles sont honnêtes, elles aident bien !

  3. C’est ce qui s’appelle se gâcher la vie ! ça me fait penser à ma soeur, si un jour important (jour du bac, par exemple) elle voyait une araignée le matin (araignée du matin chagrin) elle se mettait à pleurer, c’est sur je vais rater mon bac !
    Ou comme toi : si ce papillon tombé dans une flaque que j’ai repêché arrive à s’envoler, mon ex va me rappeler ! Et larmes si le papillon ne survit pas !

  4. Je ne crois pas à la pensée magique, mais à la prière oui !
    j’espère que tout va bien se apsser, je pense que depuis l’été ta famille et toi avez droit à un peu de calme. (C’est ce que je me dis quand tout va mal : çà va bien s’arrêter tout de même ! )

  5. Comme de ne pas marcher sur une ligne en traversant une rue pavée, se dire que si on voit une voiture rose, verte, à pois jaunes ou à rayures noires, tout va bien aller.
    une manière de se rassurer, de se donner l’espoir.

    Effet placebo, ou pas, en tout cas, je suis adepte aussi.

    1. Effet placebo, ça c’est sur. Curieusement les lignes ne me font ni chaud ni froid.
      Comme tu le dis si bien : besoin de se rassurer, de se dire que tout ira bien !

  6. Oui moua aussi je fais ca tuletemps
    – S’il prend le pain blanc, il m’aime, s’il prend le pain noir, il veut juste me sauter
    – Si j’arrive a finir ce spider solitaire (oui ben chacun ses jeux nuls, en plus j’ai pas tetris, sinon, tu penses), on va se marier
    – Si je croise plus de 10 femmes enceintes sur le trajet, je suis enceinte

    Ben ca a TOUJOURS marché hein
    (je viens de croiser 12 femmes enceintes, j’ai mal au coeur la)

  7. Sans aller jusqu’à dire que je crois en la magie, depuis que je suis gamin j’ai toujours l’impression de créer un déséquilibre en marchant plus sur un type de carreau que sur un autre dans les zones dallées (carreaux de teintes ou de couleurs différentes). J’ai transformé ça en une sorte de jeu en marchant mais il y a bien un petit quelque chose qui reste. 🙁

    1. Tu n’es pas le seul.
      Nous avons tous nos petites superstitions, nos impressions d’équilibre ou autres…
      C’est humain.
      Au moins théoriquement on ne hurle plus à la mort à la pleine lune…

  8. La pensée magique permets de se diriger dans l’inconnu, ça rassure ! je crois qu’elle passe dans toutes les têtes un jour ou l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.