Ainsi va la vie…

ange-gardien1La vie n’est qu’une chute perpétuelle vers l’abîme.

La vie n’est qu’attentes multiples et variées…

  • On attend de devenir grand
  • On attend les résultats d’examens
  • On attend de savoir si il/elle nous aime
  • On attend la réponse de l’employeur potentiel
  • On attend le résultat de l’échographie car :
  • On attend BB
  • Et on attend de savoir si c’est fille ou garçon
  • On attend la réponse de l’employeur potentiel
  • On attend l’anesthésiste pour la péridurale
  • On attend le retour d’Albert
  • On attend la sérénité enfin là
  • On attend que le dépanneur vienne prendre en charge Titine
  • On attend le sommeil
  • On attend de retrouver le sommeil
  • On attend les résultats d’examens médicaux
  • On attend dans les embouteillages que cela se fluidifie un peu
  • On attend le train
  • On attend que le train arrive à destination
  • On attend dans la salle justement faite pour cela d’attente
  • On attend que le poulet soit cuit
  • On attend un mail de fille trop aimée
  • On attend l’arrivée des vacances
  • On attend que l’enfant aille mieux
  • On attend la fête
  • On attend les invités
  • On attend le traiteur
  • On attend le réparateur de n’importe quoi
  • On attend que cela dégèle
  • On attend la neige, quand on est à la montagne
  • On attend que la marée soit enfin haute
  • On attend à la caisse
  • On attend la pleine lune
  • On attend que l’autre con devant, démarre enfin, car le feu est vert
  • On attend que le téléphone sonne
  • On attend la voix tant aimée qui va enfin résonner dans notre oreille
  • On attend… Tout le temps.
  • Nous passons notre vie à attendre. Peut-être autant de temps qu’à dormir…

Pendant ce temps là, il y en a qui bossent. Eux, paraît-il ne dorment pas. C’est une chose que l’on partage avec eux depuis quelques temps, d’ailleurs, sans pouvoir faire grand chose NOUS.

Croisons les doigts pour que leur boulot soit bien fait, car :

  • On attend le coup de téléphone post opératoire.

La vie n’est qu’un long calvaire qu’attentes…

Opération programmée pour 8 H 30 lundi 21 au matin, un peu comme la dernière fois, sauf que le coupable  avait été descendu au bloc à 16 H 05, car il y avait eu des urgences.

Comme quoi les anges gardiens savent s’organiser.

EDIT : TRAVAIL BIEN FAIT, NOUVELLES RAPIDES

0 réponse sur “Ainsi va la vie…”

  1. L’attente est le moment où l’on ressent l’importance qu’on attache à son objet.
    Je pense fort aux tiens et ai prié pour que l’intervention se passe au mieux.

    1. Oui ils ont tous bien bossé.
      Et l’attente a été correcte, même si curieusement, je me suis réveillée en sursaut à l’heure exacte où il descendait au bloc !
      (après vérification).
      Le principal c’est que tout soit bien allé…

  2. > EDIT : TRAVAIL BIEN FAIT, NOUVELLES RAPIDES

    Content de savoir que le tout semble avoir bien été, j’attends donc les détails avec impatience :o)

    Sinon, mausus que tu as raison, l’on passe notre vie soit à attendre ou à ne pas voir passé le temps qui nous fil entre les mains… c’est quand même assez ironique quand on y pense… ^^ Foutu relativité !

    1. Oui, foutue relativité comme tu dis.
      Mais si on s’amusait à faire le compte du temps que l’on passe à attendre.
      Les détails pour TVB pour un petit peu plus tard. Là je finis de laisser partir l’angoisse !

  3. Nom de d***, tu m’as fait peur avec ton titre, j’ai cru que ton père ne s’en était pas sorti! Faut pas faire des frayeurs comme ça… Ceci dit, je préfère avoir une fausse frayeur qu’une fausse joie, et je suis contente que ça aille mieux! Encore plein de courage pour la suite!

    1. J’ai choisi « ainsi va la vie », parce qu’il y avait le mot vie.
      Depuis le 2 novembre il n’y a pas eu un jour où je n’ai pas crains de perdre mon père.
      Pour la suite et les suites, t’inquiètes qu’il va être surveillé…

  4. Tellement vrai tout ça…
    Contente que tout se soit bien passé pour ton p’tit père …

    Lorsque je lis ta réponse de 17H27, sois en sûre, je te rejoins sur ces attentes qui sont insupportables…Ce soir encore, je me demande si Noël n’aura pas lieu à l’hôpital. On ATTENDla décision du médecin demain….pfffffff!! quelle galère…

    1. Oui, et puis, ils sont tellement bavards (!)
      Ils s’en foutent. Ils nous découpent en morceaux.
      Ma psy se bat contre ça… On n’est pas qu’un coeur, une vésicule, un colon, on est un être qui doit être GLOBALEMENT traité.
      Mais difficile comme elle me l’a dit, d’aller s’imposer en tant que psychiatre (pourtant médecin), pour traiter le mal être du malade.
      Bon courage à toi.
      Tu peux me mailer, pas de problèmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *