Ce que je croyais quand j'étais petite…

petite-fille-pensive-copierMarcus m’a bien fait rire dans un de ses posts, quand il racontait qu’il croyait que le boudin blanc était fait avec les globules blancs du sang de porc.

Nous avons tous nos petites histoires de fausses croyances, d’enfance, voire d’adolescence, ou d’âge adulte.

Pour les croyances qui tombent à plat quand on est grand, on a plus de mal à se lâcher (d’ailleurs aucune ne me revient sur le coup)

Quand j’étais petite :

  • Je croyais que les grandes barres blanches verticales placées dans des virages, étaient de grosses craies.
  • Et je croyais donc que c’était avec ces grosses craies que des hommes dessinaient les lignes blanches
  • Je croyais que le cambouis était une substance vendue en boîte pour être étalée sur les chaînes de vélo, et je ne comprenais pas que papa s’occupe de la chaîne du mien (de vélo) avec de l’huile
  • Je croyais que quand je serais devenue grande, mes parents seraient redevenus petits et que je pourrais me venger en leur donnant des fessées
  • Je croyais que les poumons étaient dans le ventre, parce que j’ai toujours respiré par le ventre (il paraît que c’est bon contre les angoisses, je n’ai jamais rien remarqué)
  • Je croyais que la chasse à courre c’était mon grand père son fusil à la main, en train de courir à travers champs (j’ai toujours cette image en tête)
  • Je croyais que le vin rouge était fait avec le raisin rouge, le blanc avec le raisin blanc, et que le vin rosé était un sombre mélange.
  • Je croyais vraiment à l’adage « chien qui pète, joie sur ma tête »
  • Je croyais qu’un coquillage qui baillait était le signe de la marée haute
  • Ayant entendu l’expression « rouge écarlate », je pensais qu’écarlate était un qualificatif signifiant « éclatant ». Tout le monde s’est fichu de moi quand j’ai eu enfin une robe d’un blanc écarlate.
  • Je ne comprenais pas pourquoi je n’arrivais pas à courir au ralenti, comme les sportifs à la TV

Et vous, vous en avez de belles aussi sans doute…

52 réponses sur “Ce que je croyais quand j'étais petite…”

  1. Pas mal le coup de la vengeance sur les parents ! Pour le vin et le raisin, à part le rosé, pourquoi c’est pas ça ? Je ne vois pas comment on pourrait faire du vin blanc avec du raisin rouge !
    Et les craies c’est trop mignon !

    1. Ah, pourtant on peut faire du vin blanc avec du raisin rouge, c’est une affaire de maturation ou non avec la peau…
      Par contre on ne fait pas de rouge avec du raison blanc…
      Et les craies, j’y pense toujours quand j’en vois !

  2. Pas mal tout ça !! moi aussi pour le vin rouge, blanc et rosé j’avais les mêmes croyances (sauf que ça ne fais pas si longtemps que je connais la vérité.. j’ai un tout petit peu honte .. )
    Et je croyais aussi qu’il y avais de tous petits monsieurs au bout des tuyaux qui faisait chauffer l’eau pour qu’elle soit chaude ou qui envoyais de l’eau froide quand je tournais le robinet bleu….

  3. Mignon le coup des craies, trognon le coup de la robe. Quand j’étais petit, je croyais que certains feux de signalisation sur le bord des routes étaient des radars et que la Terre était un gigantesque vaisseau sur lequel toute l’humanité voyageait à travers l’espace. 🙂

    1. D’un autre côté, toute l’humanité voyage à travers l’espace.
      C’est fou d’ailleurs la vitesse à laquelle on voyage alors que l’on est immobile !

  4. Trop mignon, ça m’a bien fait rire ! c’est adorable ! J’aime beaucoup le coup du coquillage (et aussi du boudin blanc !!!) surtout parce que je croyais vraiment qu’en mettant un coquillage à mon oreille, j’entendais vraiment la mer, et je me demandais comment elle pouvait tenir dedans.
    -Je croyais que les films que je regardais à la télé étaient joués en direct (comme au théâtre).
    De même, j’ai longtemps cru que la vie « avant », à l’époque de ma grand mère, était comme les films : en noir et blanc.
    -J’ai mis trèèès longtemps à me rendre compte que le caca d’oie n’était pas du « caca doigt » (normal du coup que je la trouvais très con cette expression).
    -Comme beaucoup de petite fille je pense, j’appelais l’entonnoir de ma maman un « ento blanc » parce qu’il était de cette couleur !

    Et j’en oublie surement !!!

    1. C’est incroyable ce qu’il se passe dans nos têtes, et finalement comme les parents expliquent peu !
      Le caca d’oie, c’est comme le coup de perdre les os (ce que les filles ont cru longtemps)…

  5. Tiens je connaissais pas la signification du mot écarlate, et pour la respiration, j’ai longtemps cru qu’on respirait par le nez, c’est à dire comme des aspirateurs, ou qu’en regardant des gens, ils pouvaient le sentir…

    1. Ben oui, on respire par le nez (généralement d’où l’inconvénient du rhube), mais pour moi les poumons étaient dans le ventre…
      Et elle n’est pas fausse cette sensation d’être observé…

  6. C’est trop mignon !

    Moi je pensais que le Perrier sortait avec les bulles de la source, et qu’elle était embouteillée directement… 😀

    1. J’ai même cru que les vaches avaient plusieurs pis : un pour le lait, un pour la crème, et un pour le beurre.
      Pour le Perrier, honnêtement, faut que je me documente 🙂

  7. Moi je croyais que la bande de Gazah et ben c’était un genre de mec qui s’appelait Gazah et qui avait sa bande de potes tout le temps avec lui. Je comprenais pas trop pourquoi on parlait tout le temps de lui et de sa bande à la télé au JT

  8. Personnellement, la plus énorme, c’est que petite en voiture j’adorai regarder les nuages, j’étais persuadé que quand j’y voyais un animal ou un objet, c’est qu’il était mort ou brisé et donc que le nuage était l’image de son âme montant au ciel (c’est poétique je sais). Quand le nuage se désagrégeait, logiquement pour moi, c’est que l’âme était arrivé à destination et qu’elle se dissipait.
    Et puis un jour, j’ai vu un dinosaure… ça m’a tout cassé l’ambiance.

  9. Ah mais j’adore la chasse à courre !!! excellent !! Moi je ne me souviens pas vraiment de mes croyances, juste que les faits divers des journaux ne pouvaient se passer qu’en hiver… Mmmmh, pas très drôle.

  10. Eh bien, j’avoue, j’ai longtemps cru que pour se marier, le marié et la mariée devaient avoir le même âge… ben oui, mes parents ont trois jours d’écart ; j’en avais fait une loi immuable. Quel choc quand j’ai découvert que les parents de ma meilleure copine avaient 4 ans d’écart !

  11. bah moi je croyais que les petits points noirs sur les carapaces des coccinelles étaient peintes à la main, et j’appelai les coccinelles des « soucounets » ^^

  12. ah !  » quand moi je serai grande et que toi tu seras petite !  » je l’ai dit moi aussi !

    et le vin…. ben je ne suis pas la seule, ouf, pas l’air trop ridicule, mais j’y croyais encore !!!! me voici déniaisée !

    et j’adore la cervelle mariée au cerveau !!! MDR

    et moi, j’étais persuadée que BB on avait des dents de lait, à partir de 6 ans des dents définitives, et qu’à 100 ans on avait  » des troisièmes dents  » et j’attendais qu’une vieille demoiselle de notre entourage qui avait plus de 95 ans soit centenaire pour voir ses dents pousser !

  13. @ prunelle
    Ça existe les 3emes dentitions! Ce n’est ni un mythe urbain, ni de la SF. Les heureuses et heureux été elu(e)s voient leurs dents d’adultes tomber entre 25 et 45 ans pour se découvrir une jolie collection de quenottes toutes neuves. En faisant attention à leur calcium pendant « la poussée », elles et ils se retrouvent avec une merveilleuse dentition toute neuve et l’expérience d’adultes pour les entretenir! Le rêve… 🙂

  14. Quand j’étais petite, je trouvais que ma grand mère était drôlement fortiche, parce qu’elle parvenait à enlever ses dents. Moi, j’avais beau tirer dessus, elles restaient accrochées…

    1. Je crois que les dentiers nous en ont fait voir à tous !
      Je trouvais pratique de poser ses dents dans un verre pour qu’elles se lavent toutes seules la nuit !

  15. ah bon !
    dommage, les 3èmes dents m’ont oubliée !
    encore que esthétiquement autant c’est adorable les sourires édentés sur les photos de classe de primaire, autant je pense que je n’apprécierais pas trop ça aujourd’hui !

  16. Entre subir régulièrement des visites chez le dentiste pour des incidents par-ci et par-là ou pouvoir annoncer fièrement « j’ai de nouvelles dents qui poussent » (avec radios à l’appui) je n’hésiterai pas une micro-seconde! 🙂

  17. ma mère était insomniaque et souvent le matin elle disait « je n’ai pas fermer l’oeil de la nuit » et dans mon esprit il y avait un très grand oeil dans la nuit et il fallait le fermer !!! et ça me foutait une pétoche du diable !!!

  18. C’est la première fois que je trouve quelqu’un qui pensait aussi qu’en grandissant, ses parents redeviendraient petits et qu’alors ce serait à lui de s’en occuper. Je ne voulais pas spécialement me venger par contre, mais j’essayais de bien apprendre comment faire pour s’occuper d’enfants pour pouvoir le faire à mon tour quand mes parents auraient rajeuni !

    Celle ci n’est pas de moi, mais de ma petite soeur : « Maman, est ce qu’on existe vraiment, ou est ce que ce sont les dinosaures qui nous regardent à la télé? ».
    Véridique !

    1. Excellent le coup des dinosaures qui nous regardent à la TV !
      Après tout, qui sait ?
      Pour mes parents, je ne souhaitais pas que de la vengeance bien sûr, mais bon, la fessée non méritée m’était restée en travers !

  19. ma meilleure amie pensait que les gens malades prenaient leurs « dicaments » =D, que les vaches donnaient du lait en brique tout prêt…
    je me demandais si les poissons dormaient la nuit oO.
    et j’ai vraiment cru que « aziz » pédalait dans la cave pour la lumière….merci papa et les grands du quartier 🙂
    et telment d’autres qui ne me reviennent pas…..

  20. Ah les Dicaments c’est une première !
    Pondre des briques de lait aussi !
    Pour les poissons, tiens, ils ne m’ont jamais franchement intéressée donc pas de question !
    Et sinon on peut effectivement remercier les grands de nous avoir parfois raconté des bobards !

  21. J’apporte ma pierre à l’édifice de l’innocence…

    Quand j’étais petite, j’étais absolument fascinée par la synchronisation parfaite des feux tricolores, dans les carrefours. J’en avais donc déduit qu’il y avait sous chaque feu une petite cabine équipée de talkie-walkie, avec un monsieur dedans. Quand il passait au rouge (manuellement bien sur), il prévenait son copain d’en face pour qu’il passe au vert. Logique.

    Comme souvent, la réalité est bien moins rigolote!

  22. Quand j’étais petite j’adorée regarder le dessin animé « Il était une fois la vie », j’avais fini par croire que j’avais plein de petits bonhommes dans le corps…

  23. J’interviens tard, mais ce genre de sujet me plait bien ! 😛
    Petite, je pensais que les noms de villes barrés à la sortie des villes, c’était des erreurs…
    Et je me disais qu’il était plus simple d’enlever le panneau plutôt que de le barrer de rouge et de le laisser si longtemps… mais les adultes ne sont tellement pas logiques !!

    On habitait une petite rue qui débouchait sur une nationale, et parfois on tournait à droite, (pour aller faire des courses par exemple), et parfois à gauche (pour aller chez mon grand-père)… mais il y avait aussi plein d’autres raisons de prendre l’un ou l’autre sens et le moment où à mon tour je devrais savoir de quel côté tourner me terrifiait, comment savoir de quel côté tourner ??

    1. Hi hi ! Pour les noms de villes barrés, je pensais la même chose que toi !
      Par contre, je ne me suis jamais inquiétée de savoir comment je pourrais m’orienter…

  24. J’arrive après la tempête, mais voici les miennes :
    Quand j’étais petite je croyais que les petites filles noires naissaient avec des petites tresses.
    Je croyais aussi que le Parc des Princes était le square qui se trouvait devant l’immeuble où je vivais.
    Je m’imaginais que les gens qui enregistraient les émissions de radios se trouvaient dans de grands théâtres, j’ai été très déçue la première fois que j’ai vu un studio d’enregistrement.

    Je devais avoir d’autres croyances, mais celles-ci sont celles qui m’ont le plus marquée…

    1. Je crois qu’il y a eu beaucoup de parcs des princes pour les enfants…
      Pour la radio, moi je croyais qu’ils étaient carrément dans la grosse boîte (avant la miniaturisation)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.