Comment mourir bêtement dans l'indifférence générale…

C’est simple, soit vous sentez que vous allez y passer, et vous filez directement au cimetière pour faire gagner du temps à tout le monde. Les cimetières sont assez peu fréquentés en dehors de la Toussaint, donc, théoriquement, vous pourrez vous allonger sur une pierre tombale et crever tranquille.

Soit vous vous décidez à avoir LE malaise, devant tout le monde. Là il vaut mieux qu’il y ait beaucoup de monde. Car tout le monde se dira que quelqu’un fera  bien quelque chose, et s’en ira en comptant sur un « autre » hypothétique.

La mort de madame Vampire a été un concours de circonstances fort malheureux. Certains me diront « c’était son heure ». Mais là, tout le monde est un peu révolté…

L’un des 5 enfants de madame Vampire est handicapé mental, placé dans une institution assez similaire à celle où vit ma soeur. Il était en « permission » chez sa maman pour la semaine n° 1. Et il voulait une soupe de légumes…

Il est juste capable de descendre le chien (sans queue) 3 fois par jour, et madame Vampire a toujours refusé les propositions de ses voisins, de lui faire 2 ou 3 courses en cas de besoin (dont les miennes, car je sors tous les jours, contre vents et neige marées).

Hors là, nous venons enfin de tout savoir (parce que c’est un truc à épisodes), madame Vampire avait besoin d’une botte de poireaux, de 3 carottes, de deux litres de lait et d’une douzaine d’oeufs.

Juste le jour où d’ailleurs, je vais faire mes courses à Rampion. Sauf que la malheureuse était très matinale, et moi pas (tout le monde sait ici que je suis insomniaque et que je hante les blogs à 4 H du matin). Il n’empêche qu’elle serait venue me sonner, vu le froid, le temps, et le reste, je serais allée lui faire ses courses (ça m’arrive pour d’autres), et qu’elle serait toujours là.

Bref : malgré l’interdiction de sortir quand il fait en dessous de 0°, madame Vampire a décidé d’aller faire ses courses à Rampion. Cela lui a pris une bonne demie heure pour gratter sa voiture, elle est remontée chez elle pour préciser à son fils qu’elle ne se sentait pas bien, et puis elle est repartie. Ce n’est pas lui qui aurait appelé le SAMU ou un médecin, ou qui aurait tyrannisé sa mère pour qu’elle se repose et se remette, avant d’appeler quelqu’un (dont un voisin éventuellement). Ce n’est pas de sa faute. Ma soeur face à un problème de ce genre serait totalement inefficace.

Quant à elle : « fi donc, un malaise, j’ai accouché 5 fois, et je ne prends pas mes médicaments ». Elle était de ceux qui pensent en effet, qu’un remède est toujours pire que le mal et ne risquait pas de creuser le déficit de la SS (la Sécu !)

Donc la voici partie pour l’ouverture de Rampion à 9 H. Elle fait ses petites courses, elle monte dans sa voiture, boucle les portières et là, sans doute se sent mal parce qu’elle prend son portable pour appeler chez elle. L’heure indiquée par le portable et la réception de l’appel est formelle : il est 9 H 30.

Le fils répond au téléphone, mais n’entendant qu’un souffle rauque, raccroche. Ce n’est pas lui qui va vérifier qui a appelé, ni faire quoi que ce soit…

Là, Madame Vampire s’écroule sur son volant. Si c’était mon cas cela mettrait en marche le klaxon, mais pas pour elle. Elle a dû retenter un appel car on trouvera le portable complètement déchargé.

Cela ne dérange personne de voir une personne avachie sur son volant.  Surtout une dame âgée qui n’a rien de la personne en train de cuver son cognac… C’est mon voisin du dessous d’en face qui, se rendant à Rampion à pied (il est sportif et en bonne forme), qui reconnait en même temps madame Vampire et sa voiture.

Madame Vampire toujours avachie sur son volant (c’est ce qu’il a remarqué en premier en passant à côté de la voiture). Donc il appelle immédiatement les pompiers qui sont à 50 mètres et arrivent en moins de 3 minutes.

Il est 11 heures 30 ! Combien de personnes se sont garées de chaque côté de cette voiture ? (c’est jour de marché en plus), combien auraient pu la voir ?

Non, en fait, je pense que personne ne l’a vue… Qui regarde ce qu’il se passe dans les voitures voisines ? Savons nous encore regarder autours de nous ? Beaucoup errent dans le stress et l’urgence et ne voient plus que le bout de la route, leur vision périphérique venant à manquer cruellement.

Quand les pompiers sont arrivés, il leur a fallu péter d’abord la portière pour sortir madame Vampire, et pour tenter le tout pour le tout (défibrillateur).

Mais il était trop tard. Le coeur un peu trop affolé était une chose, l’hypothermie en était une autre, le mélange des deux étant fatal…

Heure déclarée du décès : 11 H 55. A savoir que quand elle s’est avachie sur son volant, il lui restait du temps à vivre, et qu’une intervention musclée était possible…

Et il n’y avait pas de vitres teintées qui empêchaient de la voir, car on ne passe pas son temps à regarder ce qu’il y a dans les autres voitures…  Le voisin l’a vue tout de suite, sans tout de suite reconnaître la voiture.

Nous osons juste donc espérer qu’effectivement personne d’autre ne l’a vue.

Combien passent à côté d’un drame sans vouloir le voir, en espérant que quelqu’un d’autre « s’en occupe », pour l’oublier aussitôt ? D’où l’obligation de légiférer sur la « non assistance à personne en danger ».

Tout était rassemblé pour le « pas de chance » :

  • Une envie de soupe chez le fiston. Sans cette envie, elle ne serait pas sortie.
  • Des médicaments pas pris depuis 3 jours, car généralement un des enfants passait un jour sur deux pour vérifier. Là il y avait eu des imprévus pour lesquels ils s’en voudront toujours.
  • Le klaxon non déclenché en s’écroulant sur le volant, parce que situé ailleurs
  • Une température bien au dessous du 0° autorisé
  • Un effort fait alors que « défendu » (le grand dégivrage de la voiture, car elle ne pouvait pas se contenter de dégager ses vitres)
  • Le fait que personne ne regarde dans les voitures voisines…
  • Le fait que personne ne remarque en s’en souciant, une personne avachie sur son volant (j’ai eu le cas une fois, j’ai cogné à la vitre, à l’haleine et au ton du monsieur qui dormait, j’ai compris tout de suite…)

Et c’est là que les cow-boys vont arriver, pour les voisins…

30 réponses sur “Comment mourir bêtement dans l'indifférence générale…”

  1. Oh m*rde, en effet, c’est une mort très con, qui doit laisser un goût amer…
    Ma grand-mère a fait un malaise il y a quelques mois, heureusement que ma soeur, inquiète qu’elle ne réponde pas au téléphone, a envoyé son compagnon voir ce qui se passait, sinon elle serait morte aussi bêtement que Madame Vampire… Ca tient vraiment à pas grand-chose, la vie…

  2. Certaines ressemblances entre Mme Vampire et ma Mamie sont frappantes, notamment la tendance à n’en faire qu’à sa tête! Il a fallu qu’on lui supprime la voiture pour arrêter de trembler en pensant à tous les accidents qu’elle était susceptible de causer ou d’être victime… J’ai rien contre les gens têtus, mais il y a des limites, que Mme Vampire a expérimenté à ses dépens…

    En tout cas, je lui suis reconnaissante de t’avoir inspiré des billets aussi drôles (du point de vue du spectateur, bien sûr…)… Chapeau Mme Vampire!

    1. Pour les personnes autonomes et indépendante, la perte de la voiture est très difficile à vivre.
      Pour ma grand mère paternelle, cela a été pour elle, le commencement de la fin… Mais elle avait perdu la vue d’un oeil, et était un danger public au volant, nous n’avions pas le choix…

  3. C’est triste de finir comme ça,seule au milieu des gens indifferents,ça fait froid dans le dos mais je ne suis pas etonnée et je ne suis pas sure de voir la vieille dame dans sa voiture sur le parking si demain ça m’arrive.
    Je me dis toujours que dans la vie tu es seul quelque soit ton entourage,ton histoire me conforte dans cette idée.

  4. … Oui, c’est une fin absurde et loin d’avoir été choisie. 🙁
    Pour ce qui est d’une législation sur l’assistance à personne en danger, elle existe et n’est déjà pas simple. En résumé: ceux qui ont été reconnu par l’état comme compétents pour aider une personne en danger (diplôme médical, brevet de secourisme, …) ont l’obligation d’intervenir sous peine d’être poursuivis (passer un coup de fil aux pompiers suffit). S’ils se gauffrent on peut aussi les poursuivre (mais il y a une tolérance pour ne pas décourager les vocations).
    Pour tous les autres, ils sont non- compétents et n’ont pas d’obligation car ils pourraient faire une action contre-indiquée ou se mettre eux-mêmes en danger.
    Ensuite il est impossible de condamner qq pour avoir eu la tête ailleurs.
    C’est dommage mais on est pas omniscients. Il y aura toujours des drames.

    1. La non assistance à personne en danger est plus vaste que cela en France.
      S’il y a possibilité d’action sans porter préjudice à un tiers ou à soi-même, on doit faire cette action.
      Téléphoner aux pompiers en est une !
      Passer à côté d’une personne tombée par terre par exemple, sans s’en préoccuper, c’est de la non assistance à personne en danger.

  5. oh, comme c’est triste ! pauvre vieille dame !
    si elle avait fait le 15 au lieu d’appeler son fils elle serait peut-être encore là …
    celà n’a plus rien à voir avec ce que je disais au message précédent ce n’était pas un choix de vivre comme elle l’entendait, mais elle se pensait plus forte qu’elle ne l’était

    1. Oui, elle a eu le mauvais réflexe, on ne saura jamais pourquoi…
      En cas de panique… L’an dernier pour l’alerte au gaz, je ne me souvenais plus du numéro à faire pour appeler les pompiers…

  6. Euh, qu’une dame agee ne cuve pas son cognac, c’est pas du tout une evidence.
    Ma cousine est allee plusieurs fois rechercher sa grand-mere (genre 90 ans aux prunes) a l’hopital, car la vieille dame en tailleur chic s’etait ecroulee dans divers endroits, parfois des l’heure du petit-dej, et avait ete secourue pas des gens serviables.
    La premiere fois qu’on lui a dit : »Oh, elle n’est pas cardiaque ni rien, votre Mamie, c’est juste un petit coma ethylique. « , ca lui a fait drole. Et ce fut encore plus bizarre quand, elle a du aller rechercher a sa sortie de prison, la meilleure pote de Meme-Pochetron, car cette octogenaire a violemment agresse un policier qui a voulu l’empecher de conduire completement bourree : elle lui a fonce dessus ! Bon, c’est une maladie aussi l’alcolisme.

    Mais si je comprends bien, la voiture etait sur le parking de la residence ? J’aurais aussi hesite a m’approcher.

    Quand aux personnes agees qui se croient *invincibles*, dispensees de se soigner et de se menager, j’en ai connu plusieurs aussi. Et on ne peut pas les changer, ni les attacher. J’espere que ses enfants ne s’en veulent pas trop.

    1. Pour le coup de l’alcool je suis d’accord, mais on peut toujours vérifier…
      Et non, elle était sur le parking de Rampion, jour de marché, beaucoup de passages !
      Et comme tu le dis, il est difficile d’obliger une personne à se soigner, mais on peut toujours essayer !

  7. Ce week-end je vais proposer à mes voisins d’immeuble (tous des petits vieux) d’aller faire leurs petites courses en même temps que les miennes.
    Tout le monde aura sans doute prévu ou aura un fils ou fille qui s’en charge, mais n’empêche, je vais proposer. Paske l’un d’entre eux ça pourrait être madame Vampire, et une fois que c’est arrivé on se dit toujours que c’est trop bête et qu’un rien aurait suffi à l’éviter.

    1. Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge :
      En dessous de chez moi : 92 ans
      Dans l’escalier d’en face : 95 ans, 90 ans, 89 ans…
      Il est judicieux également de demander les coordonnées des enfants. D’ailleurs en cas de bon co-voisinage, ce serait bien de généraliser et que tout le monde sache qui prévenir en cas d’accident d’une personne, même jeune…
      Mais tu as raison de proposer. La solidarité c’est indispensable !

  8. C’est tout de même curieux que Madame Vampire ait le réflexe d’appeler son fils handicapé mental, même si c’est lui le plus près géographiquement parlant, et pas un autre de ses enfants. Pour le reste c’est vrai qu’à 11 h 30 il fait jour, mais il est possible en effet qu’on se gare sans voir ce qui se passe à côté. Souvent moi ce sont les phares allumés qui me font regarder si il y a quelqu’un dans la voiture garée ou si l’imprudent a oublié ses phares. Et oui moi aussi je déclencherais le klaxon, qui ne veut pourtant pas marcher quand j’appuie dessus !

    1. Oui, on ne sait pas pourquoi elle a appelé chez elle…
      Sinon moi j’ai testé, si je m’écroule sur le volant, le klaxon se déclenche bel et bien.
      D’ailleurs il se déclenche de pas grand chose…

    1. Oui c’est moche.
      D’un autre côté DU COUP, un maximum de précautions ont été prises pour les vieilles personnes qui restent dans l’immeuble, et il y en a !

  9. Y a t’il des morts intelligentes ?

    Après les voisins cons, tu nous narres les voisins morts ? décidément Calpurnia, la vie (ah ah) dans ton coin est loin d’être un fleuve tranquille.

    Et comme Louisianne, dans le même cas, j’aurais plutôt tenté le 15 ou le 112 (samu) que le fiston attardé.
    Mais bon…

    1. Il y a des morts plus intelligentes que d’autres, plus dans l’ordre des choses.
      Moi aussi je pense que j’aurais tenté le 18 ou le 15, mais bon, madame Vampire ne brillait pas par son intelligence (il faut tout de même dire les choses comme elles sont)
      Et effectivement vu le paquet de très vieilles personnes qu’il nous reste encore, nous n’avons pas fini d’en voir le bout.

  10. C’est ballot et bien triste. Je serai tenté de dire à qui le tour dans la résidence ? Car au fil de tes billets j’ai nécessairement ma petite idée. Enfin, si la grande faucheuse veux bien continuer à faire son travail et à respecter l’ordre des choses.

    1. Je ne sais pas si la grande faucheuse respectera l’ordre des choses… Peut-être partirai-je avant les plus de 90 ans…
      Madame Vampire était la plus jeune des anciens…
      Il faut peut-être un jeune (!) à la grande faucheuse pour rétablir l’équilibre….
      Merci de ton intervention, je t’attendais… Surtout sur le coup de la non assistance à personne en danger…
      Ben vi, je déprime. Je viens d’apprendre un nouveau décès. 4 en 3 semaines, c’est beaucoup.
      Et là, il s’agissait d’un enfant, pas dans « l »ordre des choses »…
      J’espère être pardonnée…

  11. Cette mort énerve. Avoir un malaise dans sa voiture garée dans la rue sans que personne ne nous remarque !! J’ai peine à croire que personne ne l’ai vu…

  12. Allons… un peu de mauvais esprit (car de mauvais humeur) ! Je vous rassure : plein de gens regardent les malaises des autres !!! Surtout dans un lieu public, il ne semble n’y avoir rien de plus passionnant que la réanimation cardiaque de quelqu’un d’inconscient… Un truc irrésistible on dirait, qui vous pousse même jusqu’à prendre des photos avec votre appareil portable (on imagine bien le soir rentré à la maison : « oh regarde ce que j’ai vu en gare : t’as vu les pompiers là ? et puis le mec tout nu ? et puis ils appuient tu sais, regarde j’en ai pris une autre » ….. Beurk !!!!!!!

    Bref entre l’indifférence inacceptable et la curiosité morbide… belle société que nous avons là ! (ouais suis de mauvais poil … )

    1. Tiens, tu commente chez moi pendant que je commente chez toi 🙂
      Ca la curiosité morbide, je ne sais pas si on pourra régler le problème avec des cours dès la maternelle…
      Perso si je vais voir, c’est pour savoir si je peux faire quelque chose (avant l’invention du SIDA, on m’a un jour, en urgence, pris sur place un peu de mon O négatif).
      Et il y en a qui prennent des photos ?
      Tu as raison d’être de mauvais poil !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.