Nourrir des enfants, ce n'est pas évident !

BB_qui_boude_56800768

A l’époque où je travaillais chez mon avocat tordu, j’étais au coeur du centre commercial de St Quentin en Yvelines, et j’allais donc traîner pas mal avec des collègues à l’heure du déjeuner.

Le vendredi soir, j’achetais toujours quelque chose chez l’un des traiteurs, et avec les filles, nous organisions une soirée plateau TV, film, musique ou papotage, parfois un peu de tout…

1995 : Pulchérie va sur ses 14 ans, Delphine en a 11. De grandes filles donc, qui pouvaient d’autant plus veiller le vendredi soir que personne ne travaillait le lendemain.

Un vendredi soir, après avoir téléphoné un « faites gaffe, j’arrive » (pour qu’elles rangent leurs bordels ou accomplissent leur tâche du jour, genre, vider le lave vaisselle, j’étais une mère sadique), je décide de m’arrêter chez le traiteur chinois chez qui j’achète régulièrement un petit quelque chose pour le midi (crevettes à la sauce que l’on veut)…

Les filles adorent le riz cantonnais et autres, nous allons de temps à autre au restaurant chinois, je connais leurs goût, et décide de prendre des gâteaux à la noix de coco pour leur dessert : elles adorent (moi ce sont les brioches à la crème de lotus).

Nous voici donc à table, chacune mangeant SON plat favori, quand le téléphone sonne.

Vlabadaboum : c’est Fernande. J’en ai pour 3 plombes au mieux. Elle ne demande jamais si elle dérange, raconte tout et n’importe quoi sur des personnes que je ne connais pas (j’ai renoncé à comprendre qui était qui…), elle est gentille, mais là au bout d’une demie heure je me décide à la quitter en prétendant que le dîner est prêt et que les filles m’attendent (cela s’appelle un pieux mensonge).

Naturellement, comprenant avec qui j’étais en ligne, les filles ne m’ont pas du tout attendue, et j’arrive dans la cuisine pour les trouver un peu consternées.

  • Vous avez tout fini les puces ?
  • Vi…
  • Et vos gâteaux, ils étaient aussi bon qu’au restaurant ?
  • Ben…
  • Ben on n’a pas trop aimé la croûte qu’il y avait autour

Normal. Au restaurant ils servent ces gâteaux sans le papier sulfurisé qui a pris la couleur du gâteau… Que mes deux héritières ont mangé au départ en faisant la grimace pour ne pas me faire de peine (mais repas gâché tout de même, et « maman c’est n’est pas drôle ! »)

Je peux donc attester que :

  • Si, c’est drôle quand on réalise,
  • Et que le papier sulfurisé se digère très bien (enfin ce qu’elles en avaient avalé, car elles avaient lâchement jeté de la croûte dans la poubelle).

Nourrir des enfants, peut parfois être un long calvaire !

0 réponse sur “Nourrir des enfants, ce n'est pas évident !”

  1. hihi ! Au moins maintenant on peut voir qui appelle, et si c’est Fernande, on ne décroche pas, on mange d’abord !
    C’est pas gentil de pas t’attendre ! Elles t’en ont laissé un peu au moins ?
    Pas mal le coup de la croute ! À mon avis ces petites mourraient de faim !

    1. Oui, maintenant on peut filtrer fort heureusement…
      Les délicieux gâteaux étaient pour elles, et donc, elles ne m’avaient pas attendue…
      Le plus drôle c’est qu’elles n’ont pas réalisé qu’il ne s’agissait pas d’une croûte…

  2. Ben dis donc elles étaient drôlement gentilles tes filles, mes garçons ne l’auraient pas mangé et auraient tout jeté !!!!!

  3. Merci pour ce fou rire du matin… Comme quoi elles auraient mieux fait de t’attendre, de demander c’était quoi cette « croute bizarre » et que la vie est une bien drôle de farceuse encore une fois… ^^

    Cela fait penser à mon fils qui est du même genre, pour ne pas blesser il va tout manger, dire que c’était bon même s’il ne le pense pas… Tout le contraire de moi, moi si c’est pas à mon goût je vais trouver un prétexte pour ne pas en manger tout en restant poli.

    1. Les pauvres ne savaient pas combien de temps pouvait durer l’attente…
      Gourmandise quand tu nous tient !
      Comme toi, quand je n’aime pas quelque chose, je ne me force pas, je signale gentiment… (c’est fou parfois le nombre d’allergies alimentaires que nous pouvons avoir !)

  4. Depuis que j’ai vu des reportages ultra-dégueux sur les restos asiatiques j’avoue ne plus oser acheter leur bouffe!!!
    Celà dit je suis sûre d’une chose mes garçons n’auraient jamais bouffé le papier (sont trop « fines gueules » ) et m’auraient dit,comme à chaque fois qu’ils n’aiment pas quelque chose: »sans vouloir te vexer Maman il a un drôle de goût ce gâteau »!!!

    1. Moi aussi maintenant, tout ce qui est asiatique je m’en méfie (reportages également).
      Elles sont restées polies « on n’a pas TROP aimé la croûte qu’il y avait autour »…

  5. Je n’ai retenu que « brioches à la crème de lotus »….Mon dieu, j’en ai l’eau à la bouche, rien que le nom fait voyager, ça m’a l’air divin !!!
    Dans le genre « pure tuerie » (oui parce que je devine que cette brioche est une pure tuerie), une amie cambodgienne m’a fait gouté de l’aloé vera (préparé comme une salade de fruits), c’est tout con, mais qu’est-ce que c’est booooon !

    1. Ce sont des brioches particulières (bien évidemment pas faites avec de la farine de blé), et la crème de lotus m’évoque en plus fin, de la crème de marron.
      Pour moi c’est à se damner, et pas de risque de croûte !
      Aloé vera en salade c’est peu ordinaire, généralement on le gaspille en cosmétiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.