Les répliques cultes…

femmes-bavardant-copierAvec les filles, nous avons eu nos films cultes, dont nous connaissions les dialogues quasi par coeur.

Genre : les bronzés qui font du ski ou pas, papy fait de la résistance, les visiteurs, le père Noël est une ordure, et j’en oublie.Ce qui fait que certains dialogues entre nous peuvent être difficiles à suivre pour certaines personnes, si elles ne peuvent pas percuter sur le film en cause…

Elles ont certainement leurs films cultes à elles désormais, moi, concernant la filmographie moderne, j’ai un peu perdu pied, d’autant que je ne vais jamais au cinéma. Il faut que cela passe sur une chaîne non cryptée pour que je découvre les merveilles de ces 5 dernières années… C’est vous dire mon haut niveau culturel moderne…

Donc, concernant le mariage de Pulchérie, les filles m’ont montré les plans des tables, mon ex belle famille et Albert étant curieusement le plus loin possible de moi…

Et puis un soir, un doute : ma soeur qui n’est pas comme les autres, elles ne l’ont pas mentionnée. Pourvu qu’elles ne l’aient pas oubliée. Cela me surprendrait de la part de Pulchérie qui doit avoir des listes partout, mais après tout,  pour un mariage, on peut oublier un truc essentiel…

J’envoie donc un mail aux deux filles, commençant par « j’ai un doute affreux, et blablabla et blablabla ».

Delphine me répond « vous n’auriez pas pu avoir ce doute affreux plus tôt, HI HI, t’inquiète, elle est bien prévue et bien placée ».

C’est une réplique de film. L’horreur c’est qu’en sondant ma mémoire, c’est le vide absolu (comme d’habitude me direz-vous) tout à coup.

Je lui réponds donc, en l’interrogeant sur le film, quitte à ce qu’elle ait la trouille de me voir perdre la mémoire, et elle me répond « c’est dans papy fait de la résistance ».

Mes quelques méninges se mettent donc à tournicoter comme elles le peuvent. Rien à faire, je ne remets pas la réplique dans le film.

C’est le genre de truc qui peut me faire cogiter des heures, comme :

  • Quelle est cette musique ? Je ne connais qu’elle…
  • Quel autre acteur cette voix double-t-elle (VI, je déteste la VO !)
  • Où ai-je vu cette tête à qui j’ai déjà serré la main ?
  • ETC…

C’est tellement grave, que j’appelle Delphine. Elle cherche aussi, et puis finalement me suggère de demander à Pulchérie « ça va l’énerver, elle va trouver tout de suite »…

Je fais donc un mail à Pulchérie (elle n’a que ça à faire) car l’heure est grave. Rien à faire j’entends la réplique, mais incomplète…

Tout en faisant avec Mrs Bibelot sa distribution de tracts terroristes du journal de l’association dont elle fait partie (sauvegarde du si joli village), je continue à chercher.

Fort heureusement pour ma soirée à venir, un mail de Pulchérie m’attendait à mon retour à la maison, où il était inutile que j’interroge le chat…

« NAN c’est dans LES VISITEURS » !

Et là, c’est l’illumination :

  • « Brigadier, j’ai soudain un doute affreux, je me demande si finalement cet énergumène ne ferait pas partie de ma famille »
  • « VOUS N’AURIEZ PAS PU AVOIR CE DOUTE AFFREUX PLUS TOT ? ».

OUF !

D’un autre côté toutes les familles ont leurs énergumènes.

La preuve en est définitivement faite…

Car la vie n’est qu’un long calvaire…

31 réponses sur “Les répliques cultes…”

  1. J’ai les mêmes phrases-cultes avec mes parents… longtemps on a dit à mon père qui a une technique de nage assez perso, « mais qu’est-ce-que vous nagez bien Chef »! Et à ma mère qui passe son temps à se couvrir et/ou se découvrir « Vous aves trop chaud ou vous aves trop froid? »…
    Avec mon Chéri aussi, avec une prédilection pour les Tontons Flingueurs et plus récemment, Kaamelott…

    1. Avec les filles, les répliques qui tuent de notre regretté Audiard, ce n’est pas le truc…
      Par contre, avec mes parents, ça fonctionne bien !
      Pour Kamelott c’est mitigé collègues (quand j’en ai) et famille qui suit de loin…

    1. ;-)) Camille! Ma favorite c’est « elle est où la poulette? » (La Poulette étant le surnom de not’ fille). Quand devant des gens on se met à parler de bassine, on nous prend bien pour des barges quand même!
      « … est allé se mettre sous un oranger, sous un o, à la volette, sous un o, à la volette, sous un oranger… »

  2. l’homme de la Pampa, parfois rude reste toujours courtois, mais la vérité m’oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu-menu…

    Les Tontons Flingueurs… un régal

    1. Ah mais Audiard reste inégalé.
      Sauf pour la jeune génération.
      Mes dialogues préférés de lui étant « je ne sais plus combien de dollars au soleil », avec l’équipe de fer et Bernard Blier…
      A chaque fois que je revois ce genre de films, je suis MDR…
      Les tontons flingueurs c’est culte aussi !!!

  3. pareil chez nous !
    et cette semaine , filsnumberOne a répondu « ça dépasse » à un prof qui disait « ça dépend » …. ça te dit quelquechose ?

    1. Ah la feuille de sécu de Zézette épouse X…
      Scène culte bien meilleure dans la pièce que dans le film !!!! (plus complète)
      « Evidemment que ça dépasse, ça fait deux heures que je vous le dis… »
      HI HI !

  4. Avec ma sœur on peut avoir une conversation entière à base de Disneys, de Jurassic Park, voire même de Beethoven (le chien hein, pas le compositeur).

    1. Je crois qu’il y a quand même des répliques cultes pour plusieurs générations genre : les bronzés.
      Sinon ma soeur est évidemment à côté de maman. Comment pourrait-elle survivre autrement ?
      Ce n’est pas drôle du tout, mais bon, autant que pour elle, cette fête dont elle se fait une joie, se passe le mieux possible…

  5. Merci! Merci! Merci! … de me rassurer sur ma santé mentale. Je pensais être la seule atteinte de ce syndrome: la « CFCA » (citation de film culte aigue). En plus, impossible de ne pas reproduire exactement l’intonation du dialogue ce qui, en général, déconcerte l’interlocuteur (qui bizarrement n’a pas été frappé par les mêmes répliques dans le cas déjà fort improbable où il ait vu le film).
    Dans mon cas ça donne par exemple:
    « OK, je gère la suite »
    « Everybody eats berries » à propos de tout et de rien…
    « Un beau p’tit coeur de frisée » etc.. etc…
    (Intolérable Cruauté)
    « Si on veut être ensemble on le sera et si on ne veut pas, on ne le sera pas »
    (Tout peut arriver)
    Le problème c’est quand une réplique « filmesque » vous vient dans un moment où vraiment, elle ne devrait pas… et qu’en plus ça vous fait rire… Anyway…

    1. Chacun a ses phrases cultes, donc pas toujours facile de s’y retrouver, effectivement !
      Mais bon, vu les commentaires, notre santé mentale est tout à fait normale !

  6. @Calpurnia: c’était vrai jusqu’à il y a quelques années, mais la qualité des doublages français s’effondre lamentablement, surtout pour les séries… Certaines phrases ne sont même pas françaises!

    Quant à mes répliques cultes (quelques-unes)
    « Mais c’est ignoble chez vous! Comment faites-vous pour vivre dans un gourbi pareil? »
    « C’est ici que Monseigneur loge son personnel »
    « Ah c’est joli… c’est très joli… Vous êtes bien ici! »

    Ou alors, du même film mais beaucoup plus célèbre: « Monseignoooor… Il est l’ooooor… L’ooooor de se réveiller… Il est huit oooor… »
    « Il en manque une! »
    « Vous êtes sor? »
    « Tout à fait sor! »
    « Ah ben ça alors! »

    Louis de Funès… une référence incontournable, y compris chez les « jeunes » de ma génération! 😉

  7. sur le coup la réplique qui me vient c’est « cela dit il est très rapide… » qui est un bout du sketch ‘le train pour Pau ‘ de Chevalier et Laspalès rien à voir avec le cinéma …je vais réfléchir et je te dirai …..

  8. moi c’est à chaque fois que j’entends le prénom Jean-Claude je pense « Jean Claude Dusse, avec un D comme Dusse »

    ou devant un objet non-indentifié: « mais, mais qu’est-ce que c’est? c’est d’la merrrrde? »

    ou encore « moi, malheureux? Pauvrrre hommme! » mais là je vous défie pour trouver de quel film cette réplique provient. un indice:  » si tu vois l’Andolfi, passe-lui le bonjour! »

  9. J’ai les mêmes tendances que Pascale avec toutefois du « J’ai connu une polonaise qu’en prenais au p’tit déjeuner… » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *