Mon Dieu quelle Rhorreur !

57417023Tout le monde dit que l’orthographe se perd. Il n’y a qu’à aller sur Face de bouc ou lire les commentaires qui atterrissent sur notre blog ou ceux des autres, pour constater que c’est hélas vrai.

Pour les très jeunes, c’est même carrément catastrophique. Mon père est rescapé de plein de choses, mais fort heureusement il n’a pas internet sinon il se pendrait illico, et ma mère s’ouvrirait les veines…

(Bon si ma mère entend dire que j’ai supposé qu’elle puisse s’ouvrir les veines sur le corps de mon père à peine froid, mais dépendu, vous lui direz que j’ai lu ça dans un roman de Tagada Christine, elle saura de quel auteur il s’agit…)

Je suis comme certains (je parle de ceux qui causent sur le net avec en général une bonne orthographe et une grammaire correcte), il m’arrive d’en laisser passer chez moi. Des fôtes. Mauvaise relecture ou pas de relecture du tout, distraction, je me relis parfois longtemps après, en hurlant sur l’horreur que j’ai écrite, que je m’en vas corriger aussitôt.

Par contre il y en a d’autres,  à qui il arrive de ne pas faire de fautes.

Un vrai miracle, un coup du hasard, un ange gardien qui se prend la tête à relire son client… Et franchement, ange ou pas, il y a des moments où l’on préfère intervenir… Ou bien où l’on regrette de ne pas le faire… (perso, je ne corrige jamais un  commentaire, même si cela me démange…)

Pour les moins jeunes ce n’est pas toujours glorieux non plus. Je me souviens de mes relectures chez Truchon, de la prose des ingénieurs (sauf 2 très pointilleux en ce domaine très précis) que je devais corriger, en me demandant comment ils avaient pu en arriver à bac + 6, avec une écriture niveau CE1…

Quelques exemples…

  • A fait du grant tri sa fait du bien et sa continu (le ça : connais pas)
  • Je vous donnerez des nouvelles des que j’en auré (après vous, logique de mettre ez non ? Mais le é qui se rajoute plus loin à l’énormité, m’augmente ma tension de 2 points)
  • Bonne anniversaire (oui anniversaire c’est du féminin, c’est bien connu)
  • Quel régale ! (ah oui, ça devait être bon)
  • Grasse a toi ma journée a commencer sous de bon hospice (bon là je ne sais pas comment je dois prendre le grasse, je passe rapidement sur le er mal-t-à propos, et pour l’hospice également, je me pose des questions…)
  • Je suis fanne (même de radis il n’y a qu’un n)
  • Jé tentais en vin de me servir de céte machine (alors là, je gis sur le dos, les jambes en l’air…)
  • ETC… (hélas)

Où allons nous ? Je sé bien cune lengue doi évoluez mé fo pa chariez…

LA VIE N’EST QU’UN LONG CALVAIRE !

PS : toutes mes condoléances aux instituteurs et profs de français… Ou alors ils ont baissé les bras. On le ferait à moins… (à ma place je t’en foutrais moi, une dictée par jour, la santé pour toujours…)

PPS : au moins en cas de guerre, nul besoin de coder les messages. L’ennemi parlant parfaitement le français n’en aura pas fini de se prendre la tête pour trouver ce que le message veut vraiment dire (ce qu’il dit en fait)… A moins que certains ne se décident à brouiller l’écoute des hommes chargés de traduire les messages pour remettre les pendules à l’heure…

0 réponse sur “Mon Dieu quelle Rhorreur !”

  1. Je suis pas irréprochable, mais pareil, les fôôôtes d’orthographe me stressent…(j’avoue, j’ai même largué un ancien ptit copain parce qu’il écrivait comme un goret avec plein de fautes ! j’ai honte….!). Le langage SMS, mais quelle horreur !surtout que parfois, ce n’est même pas pour écrire les mots avec moins de lettres (tu l’as bien dit avec le « sa » au lieu du « ça », et j’en oublie tant).

    Au passage, merci à Louisianne pour son lien, c’est vrai que c’est extra !

    1. Il y a des fautes pardonnables, nul n’est à l’abri, mais certaines sont inexcusables !
      Dans certains cas ce n’est pas du langage texto, mais cela reste limite lisible !

  2. j’ai pas mal fréquenté les forums au début des années 2000, les SMS étaient rares et les gens confondaient allégrement (orthographe traditionnelle) « c’est », « ses » et « ces » et même « sait » ; je crois que les SMS ont bon dos ; quand aux instits je ne vois pas ce qui les empêche de faire une dictée par jour.
    Mes enfants ne font pas de fautes d’orthographe ; les pauvres ont été élevés par une mère tyrannique qui relevait tout et scandait sans se lasser toutes les règles apprises dans sa propre enfance ; (après je, jamais de t, etc.) ; ils m’ont tous dit que personne ne leur avait enseigné ça !
    dsl pour le pavé mais ça me tient à coeur ; j’ai une réputation de dragon au bureau à ce sujet ; mais quand ils oublient une règle de grammaire ils sont contents de me trouver…
    au fait, je suis ingénieur

    1. Je n’ai jamais dit que tous les ingénieurs étaient nuls en orthographe, mais j’en ai connu qui étaient salés !
      Le pire est que mes filles ont bénéficié d’instituteurs à l’ancienne, en fin de CM2 elles ne faisaient plus de fautes.
      Pour Delphine cela s’est dégradé. Pour son anniversaire je lui offre un BLED…

  3. Moi aussi je suis une obsédée de l’orthographe, et pourtant je suis de la génération de votre fille. Le pire étant bien facebook: les titres de groupes!!! arghhh! Même si le groupe a l’air marrant, je ne le rejoins pas, pour cause d’orthographe désastreuse!
    Je le redis, j’aime beaucoup votre blog!

    1. Merci Ninaa, mais tu peux me dire « tu » sans problème.
      Pulchérie est plutôt bonne en orthographe, même si de temps à autres je fais un bond sur ma chaise, mais les fautes d’étourderie de Delphine (qui a copié 10 fois je ne sais combien de règles) me crucifient… En plus elle le sait !!!
      D’ailleurs je fais correctrice… 🙁
      Et sinon idem pour Facebook : nombreux sont les titres de groupes qui ne donnent franchement pas envie d’y participer.
      Quant aux commentaires…

  4. ce qui empêche les instits/profs de faire plus d’orthogrpahe : les programmes sans cesse plus denses.

    la dictée, considérée comme barbare et moteur d’injustice entre les élèves( ??? ben oui les pauvres petits souffraient d’un zéro et les parents hurlaient sur les profs) a été mise de côté pendant très longtemps. On avait plus droit d’en faire ou presque.
    c’est dire la dictée du brevet il y a 12 ans faisait 20 lignes aujourd’hui n’en fait que 5…

    aujourd’hui tous se mordent les doigts et la dictée revient en force… mais on ne mesurera les résultats que dans 10 ans et encore la génération SMS est passée par là…

    et même moi, jeune prof de français je suis contaminée…

    1. Je sais que l’éducation nationale fait marche arrière devant les résultats catastrophiques des 15 dernières années. Mais à trop densifier fatalement une ou plusieurs matières trinquent.
      A titre indicatif, jusqu’en 5ème, je travaillais le lundi, mardi, mercredi matin, jeudi, vendredi ET samedi TOUTE LA JOURNEE !
      Il y avait même étude le samedi soir, dont ma mère me dispensait…
      Fatalement, moins les gosses travaillent, moins ils apprennent…
      En CM2 je faisais une dictée par jour, Pulchérie et Delphine aussi, et nous n’en sommes pas mortes.
      Ce qui est barbare, c’est ce qu’on peut lire ça et là 🙂

  5. Pendant toute mon enfance, j’ai fait une dictée tous les dimanches, sous le haut patronnage de ma mère, et je n’en suis pas morte…. Ce la ne m’enpêche pas de faire des fautes de temps en temps, mais plus par distraction que par ignorance. J’ai trois ans de plus que Pulchérie.

    Et cette dictée hebdomadaire ne m’a pas tué. Je pense d’ailleurs en faire faire à ma fille dès qu’elle sare en âge…

    Très bonne fin de journée

  6. Les profs auraient abandonné ?! mais non ce pourrait être aussi leur façon d’écrire ! Celle de ma fille fait quelques belles fautes dans les mots sur le cahier. Je m’abstiens de tout commentaire pour éviter certaines frictions mais je n’en pense pas moins.

  7. Je fais partie des ayatollahs de l’orthographe, et, comme Clélia, un ex qui écrivait comme un cochon ivre a vite reçu son carton rouge. C’est idiot, je le sais, mais… Rédhibitoire.

    J’écris mes textos en entier, mes e-mails sans faute – enfin j’espère – et je hurle régulièrement devant les fautes qui ponctuent les journaux – particulièrement les journaux professionnels de ma branche, l’hôtellerie – et les publicités.

    Bref, je suis une enquiquineuse et je le revendique.

    1. Enquiquineuse non, c’est normal…
      Enfin cela l’était à une certaine époque qui reviendra peut-être.
      Même si la langue française n’est pas facile, il y a des horreurs vraiment évitables.
      J’ai eu la joie de lire dans le Parisien de ce samedi que « le pape avait demander pardon »
      Ils n’ont pas de correcteurs sérieux ?

  8. Ah, oui, il y a des profs (jeunes) qui sont de la première génération d’après la première réforme (lecture globale et abandon de la grammaire normative). Donc, ils ont des lacunes en orthographe.
    Qui plus est, on tance les jurys de concours qui sont trop sévères avec les candidats ; et enfin, certaines personnes qui se trouvent devant les classes sont des vacataires qui n’ont pas de formation (et pas toujours de diplôme suffisant).
    Enfin, les horaires hebdomadaires ont beaucoup diminué, alors que les programmes sont devenus plus lourds, et plus jargonnants.

    Euh, me serais-je peut-être un peu emportée ?

    1. On s’emporterait à moins…
      Fort heureusement il existe toujours une bonne orthographe…
      Je n’en suis pas morte d’avoir à rendre des devoirs de n’importe quoi, sans fautes d’orthographe sanctionnée comme une autre faute… Et puis il y a des « trucs » pour se souvenir…

  9. Les programmes plus denses en primaire ? hum, je ne suis pas sûre ; en histoire et géographie certainement pas. en revanche il y a sûrement plus d’éducation physique

    1. L’histoire et la géographie c’est consternant aussi. Il y a deux ans, j’ai fait réviser son année à ma nièce : le seul truc sur l’Europe était « comment aller à Pragues en vélo », et l’institutrice s’était trompée concernant 3 capitales.
      Quant à son orthographe, je ne t’en parle même pas…

  10. Ce qui m’étonne le plus ce sont les jeunes, comme Miss E, qui maîtrisent parfaitement les deux niveaux de langage (voire de langue, car à ce niveau là, on peut parler de langue étrangère).
    Elle peut écrire en langue sms et être à même de rédiger dans un français parfait et sans faute.
    Et là, ben j’ai presque envie de dire bravo (car moi, deux langues c’est le grand maximum)

  11. Je le déplore tous les jours!

    Et, un jour d’égarement, j’ai décidé de devenir prof d’anglais.
    C’est assez drôle de devoir enseigner une langue étrangère quand les élèves ne maîtrisent même pas leur langue maternelle.

    Quand je leur dit de faire attention à leur orthographe, je passe pour une vieille conne, et pourtant je n’ai que 24 ans!

    1. Oui, certains nous regardent comme des zombis…
      J’ai cessé d’en être un le jour où Truchon avait planché sur une offre concernant un chantier qu’il voulait bigrement.
      L’acheteur l’a averti rapidement que « compte tenu de l’orthographe horrible et de la grammaire apparemment inconnue, je n’ai pas pris la peine d’aller au delà de la page 5/100 »
      J’ai été bombardée correctrice. Un vrai calvaire !!!

  12. Ah, j’ai oublié de préciser:

    Les professeurs des écoles et professeurs du secondaire aimeraient pouvoir rétablir les dictes etc. Mais les directives du gouvernement ne vont pas dans ce sens. On demande aux profs de ne pas sanctionner les fautes, d’augmenter les notes… Ca me désespère ainsi que mes collègues.

  13. Ouf! je croyais être la seule maniaque… Mes enfants ont pris l’habitude de me demander lorsqu’ils sont face à une difficulté de français, même si je suis loin d’être une encyclopédie en la matière ou même un simple dictionnaire de CM2. Mais ma petite belle fille, ce n’est pas la même chose. La dernière, et sur « Facebook » bien sûr: « il profite très magret une petite conjonctivite viral ». Il faut comprendre « très bien malgré ». Et le « e » de « viral »… passé à l’as! Je pense que vous auriez rectifié de vous-même…

    1. Oui j’avais rectifié…
      Je ne suis pas une encyclopédie, pas de honte à consulter un dico ou un Bescherel (je ne me souviens jamais de l’orthographe exacte et il est toujours loin du clavier).
      Mais quand on suggère à un ado de 12 ans de regarder dans le dictionnaire, il vous répond « c’est quoi ? »…

  14. Je lis ton blog en sous-marin depuis quelques temps, mais là, je ne peux m’empêcher de commenter!!
    Je suis aussi une acharnée des fautes, je viens d’ailleurs d’envoyer une lettre salée à une maison d’édition car dans un de leurs livres, j’ai pu lire « si elle aurait », les bras m’en sont tombés je peux te le dire!!! Même si je ne suis pas irréprochable, tout de même dans un livre édité une faute pareille, c’est inexcusable!
    Sur le net les gens font encore moins attention, c’est comme si ce n’était pas important car « pas officiel », enfin ça n’excuse pas tout non plus! L’autre jour sur face de bouc, j’ai reçu un message d’une amie où elle m’écrivait « alors actuelle » au lieu de « à l’heure actuelle »!!! Là, ça s’appelle plus de l’orthographe, mais de l’idiotie non?
    Enfin, bref! Tout ça pour dire, réagissons!!!!

    1. « Alors actuelle » ? Ce n’est pas possible !!!
      Moi aussi je me suis énervée sur un livre dans lequel j’avais relevé un nombre incroyable de fautes, et j’ai stoppé ma lecture à un « comme si que ses seins allaient tomber sur la table ».
      Comme tu le dis, c’est inexcusable !!!

  15. moi aussi je suis correctrice des fautes de mes fils…mais je ne serai pas là au bac …
    Nous, nous avons survécu( plutôt pas trop mal ) aux dictées quotidiennnes, mais pour mes 2 fils, de tout le primaire (école privée de quartier disons privilégié) ils n’ont eu que des dictées préparées, et en CM2 le maître donnait le texte la veille et le jour J il donnait des feuilles blanches et les élèves devaient de mémoire le réécrire , il ne dictait même pas !
    Et mes fils arrivaient encore à être dans le négatif !!!!
    alors que la veille au soir je m’atais arraché les cheveux à essayer de les faire réfléchir sur les accords, les conjugaisons etc….z’étaient pas complètement décérébrés pourtant ….

    1. Mes deux filles ont connu les vraies dictées…
      C’était limite une époque sous développée à en croire certains…
      A chaque relecture du mémoire de Delphine, je lui fais un petit topo du « à se souvenir absolument ».
      Pourtant en CM2 elle ne faisait plus de fautes (l’honneur du maître était encore en jeu !), et elle lit beaucoup…
      Mais bon, elle n’en est pas encore aux horreurs faceboukiennes…

  16. Il parait qu’il existe un groupe d’étude parlementaire qui a conclu qu’il faudrait simplifier le français lors d’une prochaine reforme de la langue. C’est renversant! 🙁

    1. Toujours plus facile de simplifier ce qui l’a déjà été, que d’essayer de relever le niveau de l’enseignement…
      Une dictée par jour en primaire par exemple, n’a jamais tué personne…

  17. C’est vrai… Et c’est une bonne façon de voir les fautes récurrentes, puis de glisser, dans les leçons suivantes, des rappels.
    J’étudie le russe. Nous avons des dictées, de temps à autre. C’est un vrai petit supplice, certes, mais ça me permet de voir quels sont les mots que je connais mal, de les apprendre correctement… Bref, de m’améliorer. Pourquoi décrier des outils si utiles?
    Ah oui, parce que c’est « difficile » et « discriminant ». Un élève (adulte!) de notre petit groupe a même changé de classe pour rejoindre celle d’un professeur qui ne faisait aucune interrogation ou dictée. Il trouvait que les contrôles de notre professeur (non notés!!!) étaient stressants…

    1. Je ne vois pas ce qu’une dictée peut avoir de discriminatoire. C’est un moyen de progresser au contraire…
      Idem pour les interrogations écrites ! Il ne faut pas les voir comme une sanction, mais une vérification du niveau !

  18. Merci beaucoup pour votre blog, il est très drôle et fait beaucoup de bien quand on a le moral en berne ! Pour ma part, j’ai aussi 2 filles (13 et demi et 11 ans) et je me bats quotidiennement au sujet de l’orthographe ! Si ce n’était pas aussi important, il y aurait de quoi hurler de rire assez régulièrement entre les fautes des magazines ou surtout celles de Facebook (tout à fait d’accord au sujet des noms de groupes !!!). Pourtant les enfants sont plutôt dans un milieu scolaire assez privilégié, ça ne veut donc pas tout dire ! Une de mes amies est Allemande, elle m’a appris (à sa grande horreur !!) qu’en Allemagne, on avait fait le choix de simplifier l’orthographe (cf le commentaire ci-dessus : j’espère qu’on ne va pas en arriver là !!).
    Encore merci pour ce blog (sur lequel je communique pour la première fois) et à bientôt !

    1. Les solutions trouvées pour résoudre ce qui devient un fléau, sont toutes bâtardes…
      Pour l’instant il ne reste plus qu’à attendre que l’ON réagisse vraiment…
      Et merci pour mon blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *