Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Le mariage de Pulchérie : samedi 26 (part 5)

mariage-copierIls ont dit OUI, ils sont bien arrivés dans le petit bois, ils ont enfin le droit de s’embrasser et ne s’en privent pas, les groupes électrogènes fonctionnent, TVB !

Qu’ils sont beaux, amoureux, et que le les aime ! Je n’ai pas eu de fils, mais ce gendre (comme l’autre), je l’adopterais bien…

Je suis ZEN et décontractée. J’ai confié mes clefs de voiture au mari de la Weeding planer Virginie. En effet, les mariés ont décidé d’avoir recours à un chauffeur musulman, donc ne buvant pas, pour aller chercher les personnes invitées à la fête dès 22 H 30 à la gare, et pour raccompagner au plus proche, les personnes ayant trop bu pour prendre le volant. Idée géniale, ma voiture est de la partie donc (celle de papa a beaucoup servi, celle de maman est une 4 places, la mienne est idéale). Pour ne pas m’ennuyer vers 22 H avec ce détail, Baptiste me confisque donc mes clefs de voiture et mes papiers, tôt dans la soirée.

Excellente idée qui me prive de ma voiture pour le lendemain, mais me permet de ne pas me faire de soucis : ON va me raccompagner chez moi.

Le buffet est à la hauteur des espérances des mariés qui voulaient du “changeant de l’ordinaire”. Tellement d’ailleurs que les mini hamburgers passeront en rase motte sur la fête et que je n’aurais pas l’occasion d’en choper un. Je vais me rabattre sur les mini hot dog, mais ce n’est pas la même chose.

Tout est bon, je me régale avec plaisir, et je mange des fleurs pour la première fois de ma vie, mais rapidement, je vais suivre le principe du buffet : me déplacer. Ma table comporte un bon nombre de célibataires femmes (dont ma tatie, ma soeur, ma nièce, moi-même, 3 copines de Pulchérie) et même si je n’ai pas l’intention de me caser spécialement, en tant que mère de la mariée, je me fais un devoir d’aller voir si tout va bien (sauf à la table d’Albert) (sinon pour le devoir, on sent la contrainte tout de suite).

Je parlotte pas mal à la table des blogueuses de Deedee et Katia que je connaissais d’avant, je vais déconner un max (sous la contrainte) avec ce qu’il reste de la bouteille d’hélium (un traître fera un film !), bref, je m’amuse comme une petite folle. IL Y A LONGTEMPS que je ne m’étais autant amusée ! Mes soucis vrais sont mis de côtés depuis l’avant veille au soir. A ma connaissance, jamais la mère de la mariée n’a autant manqué d’une dignité que qu’en faire d’ailleurs ? (de la dignité). Peut-être que ma mère, lors de mon mariage avec Albert n’avait pas toute la dignité exigée ce jour là… :-)

Mes parents sont ravis. Papa souffre de son dos et ne tardera pas trop, mais la joie générale est bien perceptible. Seul un tout petit petit bastion pro traditions fera sa tronche dans un coin, et s’esbignera trop tôt sans gâcher quoi que ce soit.

Puis les mariés ouvrent “le bal”, avec une danse bien à eux, non immortalisée à ma connaissance et c’est bien dommage, et puis c’est le déferlement des arrivés pour la fête (avec leur tente et duvet). Au programme : danse jusqu’au bout de la nuit, feu de camp (sans moi ?????), lever du soleil…

Je n’ai pas pu m’approcher du gâteau quand il a été présenté à la foule, avec des mariés sortant de l’ordinaire. Je rirai le lendemain quand on me présentera les personnages créés de toutes pièces par un ami de Pulchérie, témoin du gentil.

MES JEUNES irradient de bonheur : Pulchérie et le gentil, Delphine et gendre n° 2. Je suis heureuse pour eux. Tout va toujours bien, et NON LOUISIANNE : il n’y aura pas de moment où les ennuis commencent…

Un jeune homme vient se présenter à moi en me demandant qui je suis.:

  • Je suis la mère de la mariée
  • “Et bien la mère de la mariée, nous allons danser ce slow langoureux, et après nous irons faire l’amour dans ma tente…” ‘Heu, ben… j’suis pas bégueule mais…”  (heureusement que c’était moi, j’en connais d’autres qui en seraient tombées raides…)

Ca c’est le dimanche qui se profile déjà, avec le lendemain de noces animé par deux potes de l’école Boule de Pulchérie… Le programme animation IRL dont vous ne pourrez que rêver…

Très très tard, je manifesterai le désir de rentrer chez moi. Charmant le chauffeur, d’autant que sans son appui, je ne sais pas trop comment j’aurais descendu le chemin sans me vautrer dans une ornière (saletés d’ornières ! PDBDM de municipalité qui n’entretient pas ses chemins comuunaux))

Les filles ironiques (faites des gosses qu’ils disaient !), me regardent quitter la piste de danse “pompette”. C’est le terme exact qui me convenait. J’étais gaie, totalement incapable de conduire, pas bourrée ou sur le point d’être malade, mais surtout gaie.

Pompette quoi… Pas au point de ramper pour chercher des éléphants roses dans le fossé, sous peine de voir mes filles intervenir avec rhorreur (où est le charme d’ailleurs de se retrouver dans un état tel…). Pompette…

Gentiment, le chauffeur me ramène à la maison, attend mon ouverture de porte pour s’en aller (depuis mon agression j’ai peur). Je re-précise “pompette”, car j’ai bien mis la clef dans la serrure sans hésitation, et qu’arrivée à la maison, je pourrai poster un petit billet sur mon blog sans faire de fautes.

Après par contre, je vais bien dormir en ricanant toute seule, avec du bonheur plein la tête…

On dit donc “pompette”…

D’ailleurs, restait le lendemain de fête !

Avec un réveil genre dent de sagesse qui pousse tout à coup…

La dentition définitive n’est qu’un long calvaire…

(PS : photo piquée à Pulchérie sans son autorisation, vu qu’elle l’avait balancée à la planète entière AVANT ma propre publication !)

(PPS : c’est bien une barbe à pape que le marié tient dans sa main. En forme de colombe… Quand je le dis qu’ils sont bénis des dieux !  depuis leur mariage… CHAQUE WE AVANT et APRES il a plu comme vache qui pisse au mauvais moment)….

Posté le 11 juillet '10 par , dans Faites des gosses !, Histoire de sorcière.
Tags : , ,

16 commentaires »

Comment par Pascale
2010-07-11 21:06:21

Très très très joli mariage, ils se sont donnés du mal pour avoir ce qu’ils voulaient pour une journée inoubliable et c’était très réussi…
Merci pour le PPS, je me posais la question depuis la parution sur le blog de Pulchérie!

Comment par Calpurnia
2010-07-12 17:04:37

Oui c’était vraiment très réussi.
Jusqu’à la barbe à papa qui avait pris la forme d’une colombe :-)

 
 
Comment par Véronica
2010-07-12 11:51:55

Les mariés sont vraiment magnifiques, merci à vous de partager votre bonheur, j’en ai les larmes aux yeux, c’est trop émouvant et superbe!!!

Comment par Calpurnia
2010-07-12 17:05:24

Ils sont beaux hein ?
Je ne peux m’empêcher de regarder chaque jour la petite vidéo de leur arrivée dans le petit bois !

 
 
Comment par Vladyk
2010-07-12 11:58:34

Superbe mariage, je n’ai pas commenté toute la série, mais je me devais de dire que cela fait plaisir de voir un moment si beau, magique et rempli de joies !

Bravo aux mariées et à tout les organisateurs pour cette belle soirée donc :) Ils font un très beau couple les mariées en passant, fort original les choix fait, cela fait rafraichissant de changer de l’ordinaire ! ;)

Comment par Calpurnia
2010-07-12 17:07:05

Oui, rien n’a été traditionnel, c’était effectivement rafraichissant.
Même sur le plan des photographies : rien de traditionnel non plus, pas de “prenez la pose”, ou de photo de groupe à la sortie de la mairie.
J’ai A-DO-RE !

 
 
Comment par Louisianne
2010-07-12 13:46:59

Hihi ! C’est gentil de me faire un petit clin d’oeil ! Comment ça la mère de la mariée refuse un slow langoureux et l’amour dans la tente !
Contente pour toi que tu aies bien profité, que tu sois pompette et tout et tout… Et surtout que les mariés soient contents !
Tu raconteras le lendemain de fête ?

Comment par Calpurnia
2010-07-12 17:07:54

Je n’ai pas dit que j’avais refusé le slow langoureux, mais la tente…
Et bien sûr que je raconterai le lendemain de fête !

 
 
Comment par prunelle
2010-07-12 23:25:04

Comme c’est beau !
Comment ça, tu as manqué de dignité ? tu as quand même refusé une nuit d’amour sous la tente avec un jeune homme ! il y en a qui n’auraient pas refusé ! MDR

Comment par Calpurnia
2010-07-13 13:32:51

Le dit jeune homme en avait déjà un coup dans l’aile, je crois que je l’aurais bien embarrassé à dire oui :-)

 
 
Comment par miss Julie
2010-07-12 23:54:58

Retranscrire ici tous ces merveilleux moments, doit à chaque fois, te faire venir le sourire aux lèvres…

Je ne sais pas, mais je t’imagine toujours aussi rayonnante. A travers ton récit, tu nous auras appris que , contrairement ce qu’on nous a dit,Le bonheur n’est pas dans le pré mais bel et bien dans les p’tits bois!!;-)

PS: Le type du slow…il n’était pas à ton goût ou t’étais trop pompette pour assurer? ;-)

Comment par Calpurnia
2010-07-13 13:34:05

Oui ce jour là, le bonheur était dans les petits bois.
Pour répondre à ta question, il n’était pas à mon goût et beaucoup trop jeune pour moi (l’âge de ma fille !)

 
 
Comment par Saskia
2010-07-13 16:49:29

C’est formidable ce feuilleton, ça nous aide à patienter avant les photos de Marianne !
Quand je pense à cette histoire de groupe(s) électrogène(s) en panne, j’en ai des sueurs froides; quelle horreur !

Je sais bien qu’il y a TOUJOURS un raté lors d’un mariage, mais celui-là aurait été homérique … (au mariage de mon ainée, c’est le curé qui avait égaré leur certificat de mariage civil, et qui ne voulait pas les marier ! Légalement en effet, il n’en avait pas le droit. Mais bon, il a bien voulu nous croire sur parole, et il n’y a eu qu’une demi-heure de retard)

PS : au mariage d’un vague neveu, il m’est arrivé la même histoire après avoir accepté de danser (un slow) avec un jeune homme, sauf que nous étions à 10 mètres de mon mari et mes beaux-parents ! Déja que ces derniers faisaient la gueule car j’avais accepté l’invitation à danser, je me suis sentie obligée de refuser !!! ;-)

Comment par Calpurnia
2010-07-13 20:48:30

Oui, le coup des groupes électrogènes, cela a été l’horreur pendant une bonne heure, avant que mon ex beau frère ne sauve la situation (que Dieu le bénisse).
Pour le curé dont tu parles, c’est un délit grave !!! Là, pas de célébration religieuse, mais finalement, tout le monde se serait résigné à “BOF”…
Sinon pour le reste, je n’avais pas d’homme pour me surveiller, mais bon, ce n’était pas mon genre, pas le moment, BREF, j’ai été heureuse sans LE TRUC :-)

 
 
Comment par Julie BluM
2010-08-23 14:10:16

Fabuleux récit !!! J’adore… Tout avait l’air si merveilleux et fabuleux ! La classe ! Comment s’appelait le traiteur si créatif ? Merci

Comment par Calpurnia
2010-08-23 17:42:12

Je sais qu’elle s’appelait Marie, mais pour le reste, c’est à Pulchérie qu’il faut demander…

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI