Lettre à Monsieur le Maire

53329374Lettre adressé au maire de ma commune, suite à des travaux totalement injustifiés et coûtant la peau des fesses dont la finalité a déclenché en moi une irritation certaine… (mais tout le monde sait bien que je suis une hystérique facilement énervée, sauf que là je ne suis pas la seule)

« Monsieur le Maire,

Ce n’est pas sans appréhension que j’ai constaté au cours du mois de juin 2010 qu’étaient entrepris des travaux dans le boulevard (n’ayons pas peur des mots) du Connard qui pète, avec la mention « zone de test ».

Zone de test : mon cul : quand l’armée est en marche ce n’est pas pour faire marche arrière même si le général hiver arrive droit devant (je m’égare)

Le boulevard du Connard qui pète est déjà amplement pourvu de ralentisseurs divers, dont la vision horrifie les amortisseurs juste sortis d’usine. Que dire de la réaction des amortisseurs qui ne sont plus de prime jeunesse.

Donc, force a été de constater au fil du temps, que les travaux avaient pour but de mettre en place des chicanes et d’autres ralentisseurs, appelés jadis « gendarmes couchés ».

Enfin, l’explication des 125 % d’augmentation de la taxe d’habitation reçue en 2009 et dont la réception avait déclenché quelques crises cardiaques, nous était donnée : c’était une augmentation préventive, aux fins sordides de faire des travaux inutiles mais ce fait ne vous dérange pas, car le maire qui ne fait pas de travaux injustifiés est sans doute un imbécile.

« Justifiés » par contre, pourrait concerner les logements sociaux qui ne sont jamais remis en état et restent donc vacants. En effet, personne ne peut voir que des travaux ont été faits, justifiés par l’état des appartements, mais tout le monde peut constater que sans doute, beaucoup de maires ont des actions dans les entreprises fabriquant des amortisseurs.

C’est mon avis, et je le partage entièrement.

Le résultat de la zone de test a donc donné 2 jardinières destinées à faire chicanes, l’installation de 2 panneaux pour les signaler, et la mise en place de nouveaux amortisseurs sur les anciens, avec 2 panneaux indiquant la vitesse limite à 30 km/h mais pas les amortisseurs qui ne sont toujours pas peints en blanc pour être bien visibles.

Là je suis restée perplexe, car je défie n’importe quel conducteur ou même cycliste, de passer à 30 km/h sur ces ralentisseurs (non signalés) qui nécessitent un arrêt, puis un redémarrage en douceur pour ne pas vexer les gendarmes couchés (et les amortisseurs).

Je me demande vraiment pourquoi, vous n’avez pas songé à allier des techniques anciennes avec le bonheur du progrès moderne.

Par exemple, vous pouviez faire creuser un fossé à remplir d’eau (baptisé jadis : douves), mettre en place une herse et un pont levis, le tout allié avec un détecteur de vitesse.

C’est fou ce que j’ai l’imagination qui galope quand il s’agit de faire n’importe quoi !

Herse et ponts levis ont fait leurs preuves pendant des siècles.

On dépasse les 30 km/H ? Qu’à cela ne tienne : le détecteur moucharde. Le pont levis se soulève soudain, en face une herse descend brutalement pour éviter aux non coupables de tomber dans le fossé brusquement dégagé.

Dans l’autre sens, un autre détecteur de vitesse déclenche la tombée brutale de la herse et la levée du pont levis. Il faut juste bien régler la relation détecteur de vitesse avec le reste, pour éviter au fossé de se transformer en cimetière et à la herse de couper des voitures en deux, faisant au passage des morts inutiles (sauf s’il s’agit de retraités, cela sera toujours cela de gagné pour les caisses de retraites).

Enfantin à notre époque…

Ci-joint un croquis destiné à vous faire comprendre le fonctionnement d’un vrai ralentisseur, incontournable celui-là.

Cette technique très sûre vous assurerait de plus une célébrité à ne pas négliger vu vos ambitions politiques, et assurerait à votre bourgade de nombreuses visites de touristes venus contempler le ralentisseur du siècle. Vos administrés commerçants vous seraient de plus à jamais reconnaissants.

Je pense que vous pouvez envisager cette solution, dans la mesure où il va bien vous falloir vous résigner à faire détruire les ralentisseurs excédentaires et non conformes,  et revoir la visibilité des jardinières faisant office de chicanes-qui-rayent-les-honnêtes-véhicules, ceci aux frais du contribuable.

Qui sera ravi à réception de la taxe d’habitation qui tarde, de constater avec terreur qu’une nouvelle augmentation lui incombe, ceci sans doute par la faute des plantes mises en place dans les jardinières/chicanes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma consternation attristée.

PS : ci-joint la facture relative au changement de deux amortisseurs, rendu obligatoire par mon premier passage à 30 km/H sur les ralentisseurs non signalés (j’ai eu la surprise de ma vie et eux donc !). La non signalisation de ces derniers, et leur absence de conformité vous incombant (pas de bol).

PPS : ci-joint également les attestations de deux témoins concernant le non signalement des ralentisseurs et leur hauteur inhabituelle. Théoriquement vous avez dû recevoir leurs factures également.

PPPS : c’est juste une suggestion, mais nous serions nombreux à être heureux de vous voir partir cultiver de l’artichaut dans le Larzac, alors surtout, ne vous privez pas.

PPPPS : inutile de nous dire « vox populi, vox dei ». Si l’on votait pour un programme à respecter et non pas pour un connard, cela se saurait !

Il ne m’a pas répondu, c’est un rat (mais la facture du monsieur qui a pété ses amortisseurs de voiture neuve sur les ralentisseurs, a été remboursée par la mairie, et cékikipaye ?)

LA VIE N’EST QU’UN LONG CALVAIRE !!!

0 réponse sur “Lettre à Monsieur le Maire”

  1. Voilà qui est dit… et bien dit ! La herse… Je n’y aurais pas pensé mais l’idée vaut son pesant d’or ! De mon côté, où que j’aille, je ne paie jamais les parkings payants… C’est un principe de base ! Même si j’ai un PV, avec tout ce que je n’ai pas payé, je suis encore gagnante.

    1. Il faut dire qu’en fait j’ai signé « le concombre masqué »…
      Parce qu’en fait mes amortisseurs vont bien (j’ai un peu arrangé la chose pour lui faire peur)…

  2. Encore heureux que la Mairie a remboursé les amortisseurs du monsieur !!
    (Et pas les tiens ??)

    Dans mon bled d’origine, si ça peut te consoler, ils ont fait pareil. Sauf qu’aucune sorcière n’a dû écrire au Maire, car le ralentisseur meurtrier n’est toujours pas signalé au sol ( Y a un panneau 30 km/h et comme toi là, je dis « mon cul!!! »).
    Si ma mère ne m’avait pas prévenue de m’arrêter carrément puis de le prendre en 1ère à 2 à l’heure, j’y aurais laissé mes amortisseurs sans le moindre doute.

    1. En fait c’est grâce à ce pauvre monsieur qui était devant moi, que j’ai évité la catastrophe, et pour lequel j’ai témoigné.
      J’ai un peu arrangé l’histoire du pétage d’amortisseurs pour lui faire peur (il doit attendre des factures en vrac).
      Et sinon, maintenant, les ralentisseurs meurtrier sont plus que signalés au sol, mais il paraît qu’ils doivent être retirés (pas aux normes…)
      A la longue ça finit par énerver.

  3. C’est la grande mode, ça, les gendarmes couchés. Ici, dans chaque village, il y en a au moins trois. C’est sur qu’avec eux, on ne roule pas à plus de trente kilomètres dans le village! Et j’oublie les ronds-points qu’on nous installe un peu partout, sauf là où ils seraient vraiment indispensables…

    1. Là on ne risque même pas d’aller à 30 km/H, c’est impossible.
      Il faut s’arrêter et passer sur le corps du gendarme en première et en douceur…
      Quant aux rondpoints… Effectivement, autant les installer où ils ne servent à rien…

  4. C’est connue la voirie sert juste à faire des travaux bêtes et inutiles, sinon il ne seraient pas 10 sur un coin de rue à regarder ce qui doit être fait…

    Meuh non je ne suis pas de mauvaise foi… C’est juste que je trouve ridicule dans ma ville comme ailleurs dans le monde, sans doute, comment il travail ! On pourrait pas se servir de la logique pour les travaux publiques, il me semble, juste une fois, pour voir ce que cela donnerait…

    1. La logique dans tout ça on peut vainement la chercher.
      Comme dans la signalisation également.
      Le truc que j’adore aussi c’est EDF qui fait SA tranchée et son boulot, qui rebouche, et les TELECOMS qui font LEUR tranchée après, par dessus.
      Il paraît qu’ON ne peut pas coordonner…

  5. Notre petit village est en travaux depuis novembre dernier. Bon, yavait tout à refaire, et ça sera top quand ça sera terminé. Sauf que depuis 3 semaines, ça n’avance plus, et la chaussée est complètement défoncée (même en roulant au pas, tu as peur). Ah pardon, non, je me trompe, ça avance, la semaine dernière ils ont fait les plate-bandes en bordure de trottoir. Tu parles d’une gestion des priorités ! (du bitume sur la chaussée et des trottoirs praticables ? ah ben on verra ça plus tard, ma ptite dame !)
    Grrrrr…

  6. GRRR ! Que je déteste les chicanes, les jardinières en béton, et les ralentisseurs ! Comme si il était possible de rouler à 110 en ville au risque d’écraser un enfant, une grand mère ou un cycliste ! Je me souviens de ces ralentisseurs en fer forgé, de deux mètres de haut, impossible à passer sans arrêt préalable !
    Mais le coup du pont levis et du fossé, j’ai adoré ! Bravo !

    1. Malheureusement il y en a d’assez fous pour rouler n’importe comment et qu’il faut bien brider.
      Mais il y a des limites aussi !
      Le pont levis se serait la solution ! En plus, ce serait plus décoratif.

  7. Une fois encore, ton billet éveille en moi des sentiments mêlés : admiration pour ton attitude (et pour le phrasé de ta lettre : excellent !), et culpabilité de faire partie de ces innombrables anonymes qui ne se donnent jamais le mal d’exprimer leurs revendications, et se contentent de râler dans leur coin. Voire pire, auprès de leurs proches, qui n’y sont pour rien, mais doivent supporter mauvaise humeur et récriminations …
    Enfin, en attendant que ton exemple influe ma propre conduite, je vais déja te remercier de te faire ainsi le porte-parole des lâches et des flemmards … (enfin, je me comprends. )
    Merci, merci, merci …

    1. D’un autre côté je n’ai que ça à faire…
      Mais il est vraiment dommage que nous soyons une petite minorité. Si plus de gens se plaignaient régulièrement, je pense qu’ON y réfléchirait à deux fois dans certains cas…
      Et tant qu’à faire, autant le faire avec humour, ça passe toujours mieux…

  8. Trois semaines d’absence et je rattrappe mon retard avec délectation… Chère sorcière, ta prose est toujours aussi rafraichissante et comme tu me fais rire !

    Je pense que les travaux inutiles dans les communes sont une nécessité pour les maires ! sinon, ils ne peuvent plus vivre ! c’est comme ça. A côté de chez moi, ils ont patiemment réaménagé le carrefour principal, et pour une fois, c’était plutôt bien fait ! oui mais c’était sans compter sur les travaux du tramway qui ont commencé environ un moius avant la fin des premiers travaux ! Mais il est vrai que la construction du tramway n’était prévu que depuis 2 ans et demi ! Affligeant !

    Bonne soirée à toi

    1. Force est de constater que de toutes manières c’est le bordel un peu partout, aucune organisation, aucune planification.
      Il est à noter que le FISC lui, ne nous loupe pas, si nous organisons nos finances comme celles de l’état et autres…
      🙁

  9. De simples bandes rugueuse avec un bon marquage au sol sont suffisamment efficaces et il a existé assez de « zones de test » pour savoir à partir de quelle hauteur un ralentisseur est anormal et ne pas le construire. Ton maire veut juste payer des travaux ET les travaux de correction… ça pue ce genre d’aménagement.

    1. Je ne vois pas pourquoi préciser « zone de test » puisque quels que soient les résultats, les travaux seront faits et n’importe comment.
      Non seulement ça nous coûte cher mais en plus, on s’emmerde pendant toute la durée des travaux inutiles…

  10. Ma foi, ces travaux ne sont pas inutiles pour tout le monde, hein…
    Les élus aiment bien faire des travaux… Ca leur permet d’utiliser « le budget », de voter l’année suivante une « augmentation de budget », de faire travailler les copains qui ont voté pour lui / financé sa campagne / etc.
    L’élu qui n’utiliserait pas entièrement le « budget » de l’année se verrait « contraint » de réduire ses prévisions pour l’année qui suit: horreur, malheur, des économies? Réduire les prévisions de dépense? Argh…
    Strudel qui a perdu pas mal d’illusions quant à la noblesse morale de ses élus…

    1. Tu résume ce que tout le monde pense, mais c’est bien dommage d’avoir à le penser…
      Ces histoires de budget sont inadmissibles : nous ne pouvons pas nous, gérer le nôtre de cette manière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *