Le 11 novembre à supprimer comme jour férié…

EndoraCa et là sur la toile fleurissent des idées dont une qu’elle est bonne :

Supprimer le 11 novembre en tant que jour férié.

Les avis divergent, mais il y a des remarques intéressantes :

Je ne m’en lasse pas, d’ailleurs.

    • Il n’y a plus de poilus en vie (le scoop !) : à quoi bon commémorer la mort des autres (poilus), tombés au champ d’honneur (cela fait bien hein, le coup du champ d’honneur (un éclat d’obus dans les entrailles et 72 H pour en mourir ?))
    • Vu l’existence de l’Europe, cette commémoration ne commémorerait qu’une lutte fratricide.
      C’est beau, cela m’émeut. Si je le pouvais, j’irais raconter à mon arrière grand père, qui non existe désormais sous une pierre tombale,  qu’il a combattu bêtement pendant 4 ans, avant de perdre un oeil, un bras et une jambe dans une lutte fratricide, il se sentirait mieux dans sa tombe... (mais comme il y non existe, je me déplacerais pour rien…)

    On pourrait peut-être demander des-explications-j’attends, aux américains USA sur le traumatisme que reste pour eux, la guerre de succession d’Espagne sécession. Qui est une guerre fratricide et la seule qu’ils ont vécue sur leur sol (en plus !)

    Parce que si la guerre de 14/18 n’a été qu’un guerre fratricide qui n’a fait qu’environ 11 millions de morts, à nous les banlieues avec des voitures à brûler… Et puis la capitale aussi, et puis les grandes villes…

    On peut faire fratricides isolés avec la réforme des retraites, le merdage de pôle emploi, les délocalisation et la SS (la SECU !), la bouffe de merde que l’on nous propose, la planète qui n’en peut plus de nous, et j’en passe.

    Forcément, j’en passe, parce que mon but n’est pas de faire un billet de 15 km non plus…

    Naturellement, si vous ne vous sentez pas concerné par les problèmes que nous pouvons rencontrer (éventuellement) en France, vous pouvez toujours passer votre chemin…

    Donc, il faudrait supprimer le 11 novembre comme jour férié. Personne par contre, ne suggère et je trouve que c’est bien dommage, de supprimer les fêtes religieuses qui nous restent, en fériées justement :

    • Pâques : la résurrection du Christ. Ce serait trop con de se priver d’un lundi qui suit obligatoirement un WE, alors on l’ignore, on fait comme si on ne savait pas qu’il n’était pas uniquement question de cloches revenant de Rome avec des chocolats. Pourtant, si tous nos poilus sont morts, ce jour là nous rappelle bien que le Christ est mort aussi, et il y a plus longtemps que les derniers poilus… Tellement plus longtemps…
    • L’Ascension : l’Ascension du Christ. C’est toujours un jeudi. Donc on peut faire le pont. ON ne va pas non plus demander l’abolition d’un jour férié qui nous permet dans le meilleur des cas de poser un RTT pour avoir 4 jours. Je rappelle néanmoins, une fois de plus, au risque de faire celle qui radote, que le Christ est mort depuis plus longtemps que les derniers poilus…
    • La Pentecôte (le lundi, encore un WE de 3 jours) : il y a eu une tentative, cela a merdé, donc la Pentecôte a été rétablie comme jour férié, à charge pour ceux qui ont la chance d’avoir du boulot de choisir un autre jour ou de sacrifier un RTT pour la solidarité. Eventuellement si on le souhaite, on peut toujours travailler ce jour là. Qui reste en théorie mais religieux tout de même (la perfection n’existe pas dans notre monde de brutes)
    • Le 15 août : la fête de la Vierge. Et son assomption au passage. Le Christ fait l’ascension, sa mère fait l’assomption. Il est clair que tous ceux qui profitent de ce jour férié, songent ce jour là avec émotion au jour où cette sainte femme est montée au ciel dans un nuage, entourée d’anges jouant de la trompette (ou du clairon, je ne suis pas sectaire) avec le choeur de petits zoziaux… Tous ceux qui profitent de ce jour férié, en dehors de souhaiter la fête d’une de leur proche, ne pensent qu’à cette vision céleste. J’en pleure d’émotion.
    • Alors là, on va se fâcher tout rouge : NOEL. C’est tout de même une fête religieuse, avant que Coca Cola n’invente le père Noel. C’est la NATIVITE, la naissance du Christ. Qui est mort depuis plus longtemps que nos poilus… (vous l’ai-je déjà dit ?)  Qu’est-ce qu’on fout ce jour là à ne rien foutre d’autre qu’à faire bombance ?
      Je signale au passage que cette nativité a été créée de toutes pièces aux alentours de l’an 1000, pour mettre en place une fête RELIGIEUSE en lieu et place des célébrations païennes concernant le solstice d’hiver que beaucoup s’obstinaient à célébrer. En fait le Christ serait né un peu plus tard…

    Comme je m’énerve un peu, je rappelle à beaucoup que nous sommes un des (rares) états se déclarant démocratiques ET laïcs. D’ailleurs la séparation de l’église et de l’état remonte en France aux débuts du 20ème siècle.

    Qui dit Laïc dit que la religion n’a rien à faire dans les jours fériés.

    Non ?

    Pourquoi ?

    Mais que les commémorations y ont une place…

    Chacun fera ce qu’il voudra de mon commentaire sur son blog. Ici c’est chez moi, et je le dis comme je le pense…

    Je n’ai rien contre les jours fériés, mais j’aurais préférés qu’ils le soient par rapport à notre histoire et non pas par rapport à une religion unique.

    Parce que je ne vois pas du coup, pourquoi on ne fait pas férié pour les fêtes religieuses d’autres confessions que la catholique, même si la France a été pendant longtemps la fille aînée de l’église…

    Nous retirer le 11 novembre, serait à mon sens une négation de notre histoire, Europe ou pas !

    Je l’ai dit ici, pour moi ce n’est pas la célébration d’une victoire, mais la commémoration de millions de morts, de tous les bords…

    Mais je suis certainement dans l’erreur…

    Mes biens chers frères célébrant avec religion et recueillement,  les jours fériés de notre République bien aimée,

    PRIEZ POUR MOI !

    0 réponse sur “Le 11 novembre à supprimer comme jour férié…”

    1. heureusement qu’il y a séparation de l’Eglise et de l’Etat !
      a priori rendre hommage aux personnes qui se sont sacrifiées n’est plus à l’ordre du jour…

      si il n’y a plus un poilu aujourd’hui, on n’est même pas sûr que ce fameux Jésus ait existé, il y a quelque 2000 ans…
      comme quoi, ce n’est pas une question de commémorer des personnes encore parmi nous ou non…

      1. Cette séparation a tout de même été tardive à venir (je trouve).
        Et on rend hommage à des hommes que l’ON a sacrifiés, c’est une nuance importante, ils n’avaient rien demandé.
        Comme tu le dis effectivement, la commémoration n’a rien à voir avec le « en vie » ou pas.
        Quant au Christ on sait qu’il a existé, reste à savoir qui il était vraiment…

    2. Bien dit ! S’il y avait des jours fériés à supprimer, celui-là ne devrait sûrement pas être en tête de liste. Et puis pourquoi supprimer des jours fériés, d’abord ?

    3. Ben moi je suis pour l’ajout des jours fériés des autres religions. Et toc ! Ben oui pourquoi une seule religion mise à l’honneur ? Allez on ajoute tous les jours de toutes les religions Du Livre. Et bien entendu on garde les commémorations historiques. Mitterand avait déclaré le 8 mai en jour férié alors qu’auparavant on l’ignorait alors c’est possible si on veut…

      1. Nuance : quand j’étais jeune, Le 8 mai était férié. Giscard l’avait supprimé pour alléger un peu le mois de mai…
        Miterrand n’a fait que rétablir le 8 mai, il ne l’a jamais déclaré tout à coup comme jour férié…

    4. « Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnés à le répéter  » George Santayana.

      Pourquoi effectivement supprimer ce jour férié plutôt qu’un autre ?
      Vous avez oublié le 14 juillet, le 1er mai, le 8 mai et le 1er janvier qui ne sont pas religieux non plus. Le plus étrange pour moi reste toujours le 1er janvier : pourquoi fêter un changement d’année ?

      Je suis très consciente de la prééminence des jours fériés religieux dans notre pays laïc mais ceux qui ne se réclament pas du christianisme sont bien contents d’en profiter également. Et si l’on consulte la liste des pays officiellement laïcs, c’est étonnant d’y voir les USA qui mettent leur confiance en Dieu même sur leurs billets de banque..

      J’ai trouvé votre précédent billet très émouvant et très juste sur l’épouvantable boucherie que fut cette guerre.
      On commémore le 11 novembre l’armistice qui est une convention entre états belligérants : effectivement, les conditions du 11 novembre 1918 furent si humiliantes pour l’Allemagne qu’elles ne pouvaient que conduire au désir de vengeance ce qui fut fait en juin 1940.

      Et le 8 mai on commémore la capitulation de l’Allemagne nazie.(et moi aussi quand j’étais jeune, c’était férié !)
      Des amis américains s’étaient questionnés sur cette date car pour eux la WW2 s’est finie en août 1945 après la capitulation du Japon et le 8 mai ne signifiait rien pour eux. Comme quoi !

      La suppression de jours fériés n’est effectivement pas la solution pour résoudre la crise et n’oubliez pas que ça ne date pas d’hier.
      La Fontaine dans Le financier et le savetier
      écrivait déjà :
      « Le mal est que dans l’an s’entremêlent des jours
      Qu’il faut chômer ; on nous ruine en fêtes .
      L’une fait tort à l’autre ; et monsieur le Curé
      De quelque nouveau saint charge toujours son prône. »

      Peut-être qu’il va nous mettre la Saint Nicolas fériée à la place…

      1. Bien placée la citation !
        J’ai volontairement écarté les jours fériés non religieux, pour insister sur ceux qui le sont, et dont la remise en question n’est pas à l’ordre du jour.
        Bien sûr que tout le monde en profite, mais il est tout à fait anormal de prendre justement pour cible, un jour férié qui n’a pas de caractère religieux.
        C’était mon petit débat…

    5. Voyons, Sorcière, ce n’est pas Pâques, qu’il faudrait supprimer, vu que le Christ est vivant, ce jour-là. Virons la Vierge et le 15 août…
      En outre, moi, j’aurais tendance à en ajouter des jours fériés, Hanukkah, Kippour, l’Aïd…

      1. Justement, un état laïc ne devrait pas avoir pour jours chômés, fériés, et tout le bataclan, des fêtes religieuses.
        Alors inutile d’en rajouter d’autres.
        Même si finalement tout le monde en profiterait… 🙂

    6. Ça me fait penser qu’il y a un livre sur ce sujet qui vient de paraître :
      Jours de fête, fêtes légales et jours fériés dans la France contemporaine
      Lalouette, Jacqueline

    7. Bon, j’arrive un peu tard, mais de toute façon, tu as entièrement raison et tu exprimes tellement bien ce que je ressens à propos de la laïcité en général et dans notre pays en particulier! Merci une fois de plus.
      Et quand commences-tu ce bouquin?

      1. En fait je m’en fous de ces histoires de jours fériés parce que religieux.
        J’ai toujours vécu avec, sans m’en porter plus mal.
        Ce qui m’horripile, c’est que l’on supprime un jour férié qui n’est pas religieux, comme Giscard l’avait fait avec le 8 mai…
        Là je dis que si c’est obligé, pour résorber la crise (je me gausse), ce n’est pas à ces jours non religieux qu’il faut toucher !

    8. Moi moi moi j’en ai plein des dates historiques pour de nouveaux jours fériés! C’était notre jeu préféré quand j’étais en prépa!
      D’abord, hommage historique, un jour férié par jour de naissance (ou de mort, ou d’accession au trône, je suis pas chienne) de chaque roi de France, ou alors si ça fait trop, les plus connus: Charlemagne, Louis XIV, Napoléon, Charles de Gaulle (c’était la minute « histoire de France résumée à la hache pour les petits enfants de primaire »). On avait retenu le 14 septembre pour Louis XIV parce que ça tombe deux semaines après la rentrée, c’est chouette.
      Un autre jour férié le 28 septembre, et le 9 octobre, jours de Saint Michel et de Saint Denis, en hommage à tous ses marchands qui se sont réunis dans de grosses foires pour enrichir la maison France au Moyen Age alors que la maison France n’existait pas encore (un grand bravo pour eux).
      Sinon, en août, plutôt que de fêter bêtement la Vierge, c’est mieux trois jours fériés en mémoire des protestants qui s’en sont quand même pris plein la tronche en 1572. D’accord même les survivants sont morts depuis le temps, mais niveau tolérance religieuse, on a pas tellement retenu la leçon, on a même fait pire, alors…
      Et puis il y a toutes les batailles que la France a gagnées, ou perdues, pourquoi faire des jaloux: Bouvines, Marignan, Pavie, Waterloo…
      A part ça, on avait pas du tout une mentalité de feignasses!

      1. Peut-être pas une mentalité de feignasses, mais de quoi retenir les bonnes dates !
        Effectivement, si l’on supprimait les jours religieux, on aurait de quoi faire pour les remplacer…
        (Comment, aucun protestant n’est encore là pour relater la St Barthélémy ???)

    9. Ici, en Britonnie, on a ni fêtes religieuses (Pâques et Noyel tout de même) ni jours fériés pour les armistices. Par contre on commémore en GRANDE pompe. C’est toujours le dimanche suivant et c’est touchant d’ailleurs, toutes ces cérémonies.

    10. A mon avis certains évènements sont les pierres angulaires des constructions ultérieures. Si on oublie pourquoi on a créé une communauté, elle se désagrège et rebelote, c’est reparti comme en 14… Se souvenir c’est primordial.

    11. Se souvenir c’est effectivement primordial…
      On constate du relâchement dans les commémorations parfois, et que les très jeunes sont nettement mins sensibilisés.
      Pourtant c’est de leur avenir qu’il s’agit souvent…

    12. Gardons ce 11/11 en mémoire de toutes les horreurs de ce XX éme siècles et des siècles passés, pour essayer d’éviter d’ en commettre de pareilles !
      Un 8 mai m’a mise mal à l’aise :les correspondants allemands de mes élèves , qui voyaient le collège pavoisé et demandaient pourquoi ,recevaient la réponse ( de leurs copains )  » c’est parce qu’on a vaincu l’Allemagne  »
      En 4éme ils n’avaient pas de notion du nazisme !

      1. Oui, il faut tout bien expliquer aux enfants.
        Pour moi le 11 novembre ne représente pas comme pour mes arrières grands parents, une victoire sur l’Allemagne, mais un hommage à leur rendre à tous, pour ce qu’ils ont vécu…

    13. Bonjour,

      Je voulais réagir par raport à l’article au dessus. Pourquoi supprimer des jours fériés?, a t-on oublié les belles valeurs de la vie?, supprimer des jours fériés pour travailler. Non merci! Tout ça pour un monde de capitalisme qui domine de plus en plus notre société déjà bien ternie. Si vous ne connaissez plus la justification des différents jours fériés, moi je les connais. Il ne faut pas être inculte pour savoir ça. Nos enfants n’ont ils pas le droit de profiter de ces jours fériés, il suffit juste de leur enseigner les vrais valeurs de la vie.

      1. Hola, il faut bien lire l’article.
        JE suis totalement contre l’idée de supprimer des jours fériés. Le jour de solidarité qui devait au départ se ternir le lundi de Pentecôte, n’est pour moi qu’une fumisterie.
        Simplement je m’oppose formellement à ce que l’on supprime comme jours fériés les seuls qui ne soient pas d’origine religieuse.
        Merci d’avoir souligné mon inculture et de m’avoir rappelé qu’il y a de vrais valeurs.
        Quand on ne sait pas lire, on ne fait pas le troll…

    14. La religion chrétienne, en particulier catholique, ne fait-elle pas justement partie intégrante de l’histoire de notre grand et beau pays ?

      1. Oui sans aucun doute, mais nous sommes désormais dans une république laïque, et la séparation de l’église et de l’état est effective depuis 1905.
        S’il faut supprimer un jour férié (l’utilité de cette suppression restant à démonter), ce n’est pas dans le laïc qu’il faut taper…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *