Faites des gosses qu'ils disaient…

faites-des-gosses-copierPour ceux qui l’ignoreraient, je vais une fois de plus préciser une chose essentielle concernant mes filles : je déteste savoir qu’elles prennent l’avion, et le tunnel sous la Manche pour aller à Londres, c’est très bof aussi…

Quand je sais que Delphine utilise le vélib, je suis tout aussi contre que de savoir Pulchérie au volant d’une voiture… Quand je suis avec elles, à pied, quelque part, je me mords les lèvres pour ne pas leur signaler de faire attention en traversant.

D’ailleurs désormais je sais que Pulchérie est allée à Londres, jamais qu’elle compte s’y rendre, c’est toujours ça de gagné sur l’échelle de mon stress… Si Delphine souhaite retourner à Berlin, je sens bien aussi que j’aurais un appel « je suis bien rentrée de Berlin », mais pas du tout un : « je pars à Berlin ».

Déjà qu’elles prennent le métro plusieurs fois par jour, alors que c’est plein de microbes, de violeurs ou agresseurs potentiels et de terroristes dissimulés, chargés de bombes…

En clair je déteste qu’elles voyagent. Moi je fais ce que je veux quand j’ai des sous, je ne suis pas mes filles, comme le disait si bien Marcel Pagnol…

Là, je suis servie, c’est le cas de le dire.

Pulchérie doit passer 2 semaines en Australie. Où, comble de l’horreur, elle compte faire du surf alors que tout le monde sait que l’Australie c’est bourré de requins dans la mer, et de crocodiles dans les terres, où l’on fait rarement du surf, j’en conviens, mais elle pourrait avoir l’idée de se baigner. Ma fille aînée est capable de tout même si maintenant elle se méfie des ascenseurs… (c’est toujours ça de pris…)

Pour aller en Australie, elle va bien évidemment prendre l’avion et où sont nos navires d’antan ? Je ne voulais même pas savoir où elle allait devoir faire escale ou si c’est direct. Je ne vais pas vivre.

Elle m’a bien renseignée tout de même, quand je suis allée récupérer Diabolos le jeudi 3 mars et j’ai tout bien noté dans mon agenda.

  • Elle va faire Paris/Londres (en avion bien sûr…)
  • Londres/Melbourne
    Elle me ment, il y a certainement une escale entre Londres et Melbourne. Elle s’imagine que je vais la croire…
  • Et puis là bas, elle va donc faire du surf, ET des promenades en hélicoptère (première nouvelle !) (que ça à faire !). L’hélicoptère représente pour moi le comble de la dangerosité de ce qui vole, juste après la navette spatiale que j’ai vu exploser en direct et juste avant l’avion de ligne simple (et le frelon, mais pour d’autres raisons).
  • Puis elle va faire Melbourne/Oakland (je ne veux même pas savoir comment cela s’écrit, je hais l’Australie)
  • Pour aller à Sydney elle est restée évasive, cela doit se faire en surf… Ou à dos de crocodile, je ne sais pas. Elle non plus. A mon avis elle va faire Melbourne/Londres, Londres/los Angeles, los Angeles/Sydney et elle tente de me le dissimuler.

Pour corser la chose, Delphine part avec gendre n° 2 passer 3 semaines à Tahiti où vit désormais le père de ma progéniture (quel salaud, il ne pouvait pas rester à Bordeaux ?). Là je sais qu’ils font escale à Los Angeles, et que donc, ils vont prendre l’avion 4 fois. C’est simple, je ne vais pas dormir de la veille de leur départ au jour de leur retour.

Et pour arranger ma tranquillité d’esprit, Pulchérie et son Australie avec Tahiti ça tombe pile poil dans les bonnes dates, donc elle va aller rejoindre sa soeur et gendre n° 2 à Tahiti pour une semaine. Génial, ça se fait aussi en avion.

Et comme son voyage en Australie lui est offert, pour revenir en France de manière confortable, elle va pour son retour éviter le Tahiti/Los Angeles/Paris, mais faire Tahiti – Sydney pour faire le voyage de retour  vers la France, en classe « affaire ». Elle ne sait pas s’il y a une escale, à part à Londres, pour faire encore Londres/Paris…

J’ai sauté de joie vous l’imaginez bien, quand j’ai appris la chose et j’ai gribouillé sur mon agenda en me demandant comment j’allais digérer mes frites (j’étais coincée au restaurant avec mes filles, c’était l’endroit idéal pour me révéler presque tout)…

Je ne compte même pas le nombre de voyages en avion que cela représente en tout sur une période de près de 5 semaines… Ca, les requins, les crocodiles, les inondations australiennes, les dangers de l’hélicoptère,  et les forces mauvaises innombrables qui guettent forcément mes filles à l’étranger (Tahiti c’est l’étranger pour moi), font de moi la plus heureuse des mère pour les semaines à venir (cela va se passer à cheval sur mars et avril…).

D’ailleurs si elles ont l’intention EN PLUS (ne soyons pas avares) de faire du saut à l’élastique ou du parachute ascensionnel voire même les deux, et puis de la plongée dans un bathyscaphe pour examiner la faune sous marine à une profondeur où l’espérance de vie est de 2 secondes quand un hublot pète, ou d’apprivoiser un requin mangeur d’hommes, je le saurai après !

Elles ont intérêt à cartonner pour la fête des mères… La bougie parfumée sera insuffisante !

Faites des gosses qu’ils disaient !!!

Si j’avais eu la troisième qui n’a jamais voulu venir, je l’imagine bien, elle serait en train de prendre la température des manchots en Antarctique en m’envoyant des mails rassurants :

  • Tout va bien ma maman, il ne fait que moins 70° mais le temps est clair et dégagé…

Où alors elle aurait intégré le GIGN pour que chaque jour de ma vie soit parsemé de pétales de roses…

La vie n’est qu’un long calvaire…

(D’autant qu’avec l’horreur dans laquelle nous baignons depuis le séïsme au Japon et tout ce qu’il risque encore d’arriver, je suis encore plus sereine qu’avant…)

29 réponses sur “Faites des gosses qu'ils disaient…”

  1. Quand j’ai vu ta grande annoncée ses voyages sur son blog, je me suis doutée que tu allais nous ressortir un de tes billets sur les voyages des filles. Tu es une maman formidable ! Ne stress pas trop, elles vont revenir entière et bronzée 🙂
    Courage !

  2. Personnellement, je me dis que tout ce stress finira bien par se transformer en nuage de coton délicatement aromatisés à l’eau de rose et de patchouli tellement on tire sur la pompe.

  3. Je compatis, je compatis…
    (maman je joue contre l’entente trou lamontagne/les flots bleus, on a quinze heures de bus, je rentre cette nuit à 4 heures.Arrrgh)
    J’ai testé, par zenfant interposé, l’Afrique du sud -l’année du bac- avec passage par londres. Et nouillork l’année dernière.
    Oui mais non
    Et les statistiques -fiston qui travaille à Airbus m’en abreuve copieusement- ne me tranquillisent pas le moins du monde…..
    Allez, je vais croiser les doigts avec toi!

    1. Croiser les doigts je ne vais pas arrêter (bonjour l’arthrose…)
      Pulchérie est plus grande voyageuse que sa soeur, car elle n’a pas peur de l’avion du tout.
      Delphine va voir son père, mais sinon, l’avion, elle le redoute un peu, je la vois moins faire le tour du monde…

  4. Moi je leur ai interdit de voyager ! D’ailleurs je les ai persuadé que les vacances c’est nul… Des années qu’ils ne sont pas partis… mais je ne peux leur interdire le métro, voire pire, le noctilien !
    Quant aux rues à traverser, ils me font remarquer que si l’on est ensemble je leur prends instinctivement la main !
    C’est dur d’être une mère !

    1. Je peux toujours leurs interdire ce que je veux, elles n’en feront qu’à leur tête…
      Pour le coup de prendre la main pour traverser, c’est un réflexe qui reste longtemps…

  5. Je compatis aussi !!
    Mais heureusement , mes enfants ne m’écoutent pas et c’est tant mieux ! Ils sont trop grands pour rester sous mon aile de mère poule !!!!

    1. Je fais à peine des remarques, c’est à ma tête qu’elles voient bien que je vais en baver pendant leurs voyages…
      J’ai beau me dire qu’elles sont grandes, rien à faire, je n’arrive pas à contrôler mon angoisse les concernant.

  6. Pareil, quand j’ai lu l’annonce du voyage (celá fait un petit mois) j’ai imaginé le billet. Mais en fait non, il est encore meilleur que je ne l’avais imaginé.

  7. Je vais faire de l’humour noir mais elles auraient pu aller au Japon, ça aurait été pire!
    Je sais c’est pas drole j’espèrais te faire sourire.

    1. Je suis avec attention cette catastrophe !
      Avec ce fichu nuage radioactif qui peut aller où il veut, l’Australie et la Polynésie ne me semblent pas très sures !

  8. En tant que vilaine qui vit en Australie (et en tant que lectrice silencieuse qui ne s’en regale pas moins), je me dois de preciser (en sortant donc de ma cachette) qu’en plus des requins, des crocodiles et des avions, il faut surveiller les meduses, les noix de coco, les rayons du soleil, les araignees, voire meme les fourmis (en Tasmanie)… Ne me remercie pas de t’aider a passer au mieux ces prochaines semaines 😉

    1. Je te remercie vivement de ces utiles précisions (je n’avais pas pensé aux noix de coco par exemple).
      J’ai bien essayé de profiter de l’arachnophobie de Pulchérie concernant l’Australie, mais ça n’a pas marché…

  9. je retrouve un peu de ma maman dans ce billet…qui aussi quand je lui annonce maman on part en vacances…Se demande déjà ce qu’on a bien pu lui trouver comme pays à l’autre bout du monde…..les voyages forment la jeunesse qu’ils disaient

  10. Tu as bien fait de noter que tu aurais pu avoir trois enfants… que j’ai !
    Aujourd’hui, ma fille cadette est partie à la « grande » ville la plus proche (1 h 30 aller). Elle a trente ans passés. Et me téléphone pour me dire qu’elle est bien arrivée…
    Je dois reconnaître qu’avec le temps, moi aussi je dois désormais leur confirmer mes allers et retours… cela t’arrivera probablement d’ici quelques années !

    1. Dans la famille depuis toujours, il est de tradition de prévenir que l’on est bien arrivé…
      Après ON fait suivre…
      J’aurais pu avoir un fils aussi en troisième : il ferait du tricot sans doute…
      🙂

  11. Quand je vois le stress avec Fille Aînée qui est en coloc’ à Toulouse, soit à 2 heures de voiture de la maison, je n’ose imaginer si elle se taillait à l’autre bout du monde.
    Bref, je compatis.

    1. Merci de ces messages de soutien, je me sens moins seule.
      Mon premier gros stress (outre quand leur père les prenait et les mettait à l’arrière de sa décapotable décapotée, sans les attacher), a été le départ de Delphine en classe de neige…
      C’est dire…

  12. Je compatis, et si ça peut vous consoler, je peux vous parler de la mère de mon copain (le warrior qui veut bien se soigner mais pas se coucher, tant qu’on n’est pas mort on est vivant et roulez jeunesse): son fils aîné (ledit warrior) ne trouve rien de mieux que de ne pas comprendre pourquoi tout le monde autour de lui a peur de l’avion, et d’avoir comme plan de carrière de secours si jamais ses études marchent pas: devenir pilote de ligne au Laos (et c’est pas des paroles en l’air. Il prend des leçons dès qu’il peut et tout). Pourquoi le Laos me direz vous, parce qu’ils sont moins regardants niveau sécurité et qu’ils le laisseront piloter, même s’il est daltonien, paraît il.
    Trèèèèèès rassurant.
    Ceci pour dire que: courage! je croise les doigts avec vous!

      1. Oui, la Corée, ou le Pakistan, ou n’importe quel pays d’Afrique à haute instabilité politique, qu’est-ce qu’on s’embête après tout! Limite si le Laos c’est pas trop calme en fait.

  13. Oui, et bien moi, je dis que tu ne devrais pas te plaindre : les tiennes, au moins, elles partent en couple !
    Mon ainée est mariée et casanière, mais ses 2 soeurs voyagent seules tous les étés, dans les pays les plus improbables !
    Enfin, à mes yeux; c’est pas la Lybie ni la Corée du Nord non plus. Mais franchement le Pérou, le Burkina-faso et même l’indonésie en solo , à 25 ans et blonde comme les blés, ça te paraitrait rassurant à toi ?
    Chaque printemps, leur père et moi on retient notre souffle : quel abomination auront-elles imaginé ?
    Réponse 2011 provisoire : New-york (yeah !!) pour n° 3, et … Mourmansk (je le JURE ) pour n° 2 …
    Heureusement, à la base, je suis super cool, et ancienne routarde moi-même. Mais bon, quand même, elles sont à MOI, non ?

    1. J’en frémis rien qu’à te lire…
      Effectivement j’échappe au départ en solo… Là, je me ferais directement mettre en cure de sommeil.
      Pour NY conseille les bons plans de Pulchérie (qui a adoré NY)
      Quant à ton autre, je vais dire comme à Delphine concernant Berlin : que va-t-elle foutre à Mourmansk ?
      Et d’ailleurs effectivement, elles sont à NOUS !

      1. Je la cite : … »Ben, apprendre le Russe » …
        Et alors, il y a des cours très réputés à Paris, non ?
        (ou au moins St pétersburg, je sais pas moi …
        Mais non, elle prétend que rien ne vaut l’immersion totale et sans touristes …)
        Ceci dit, ça mollit sur ce front-là; je garde espoir. Moscou tient la corde …

        1. St P tient la route aussi.
          Quelle bande de merdeuses !
          S’il y a une mission commando suicide au Japon, je prends.
          On verra leur tronche !!!!
          Mais bon je ne le dis pas pour rien. Je le ferai, j’ai une telle vie de merde…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.