L'abominafreuse panne d'ordi… (part 3)

zorro-copierLe jeudi suivant le WE de Pâques, je bois un thé avec Mrs Bibelot en me consolant de ne plus avoir d’ordi  avec la perspective d’aller au muguet (3 à 4 semaines d’avance cette année, ET c’est le truc que l’on ne loupe pas).

Son téléphone sonne : c’est l’homme de l’art. Je ne pensais pas avoir de ses nouvelles avant le lendemain, mais j’aurais entendu Jésus je n’aurais pas été plus heureuse (sauf que pour la béatification, vous repasserez…)

Il peut être chez moi dans un désordre indescriptible 1/2 H avec son écran de rechange et de quoi tester mon ordi.

Je l’attends donc, 1/2 H après, sur le parking, pour qu’il ne se gare pas sur la place du mec agressif qui met des étiquettes 21 x 29,7 précisant « vous êtes sur une place privée » avec de la colle en bombe, sur les pare-brises, et nous voilà devant mon monstre ordi.

Sans hésitation aucune (alors que moi je parle à mon ordi avec délicatesse, et que je caresse les fils avec douceur), il débranche mon écran, fait une manip avec son portable, pour me préciser immédiatement « c’est ton écran qui est mort ».

En effet, mon « bureau » s’affiche sur son portable, et je suis troublée de voir mon fond d’écran qui représente les filles dans un arbre, toutes mignonnes et petites encore (snif) aussi clair.

Il faut dire que depuis 3 ans mon écran était bleuté, surtout sur la droite, et que si j’éteignais l’ordi, au ré-allumage, il était plus foncé foncé avant que mon balayage d’écran de veille ne le nettoie UN PEU. En rentrant de la Grande Motte après 3 semaines d’absence, il me restait peu de marge de visibilité et j’avais eu une première peur. Après utilisation, l’écran restait « lisible » (mais sans plus, avec le bleuté, quand Pulchérie est passée au roux, je n’ai rien vu…).

Mais je m’y étais habituée…

Bon, cela vient de mon écran qui est mort, d’une longue et lente agonie. Il veut vérifier deux ou trois trucs après avoir branché l’écran de récupération et apprend que je n’ai pas pu, en novembre 2008, après scratch post viral et réinstallation du système, récupérer mon imprimante qui n’avait pas un an.

Comment ça ?????????

Le CD d’installation ne fonctionne pas. Il avait fallu initialement passer par le site HP qui ne connaît plus désormais mon imprimante, aussi dépassée que mon aspirateur… (je ne vous parle pas de ma première couronne dentaire qui a l’âge de Delphine..)

Alors là, je précise que j’admire la détermination, la connaissance, tout ce que peut faire un homme ou une femme de l’art, qui connait tout par coeur et dans le moindre détail. Si je sais me servir d’un programme ordinateur et si j’en viens toujours à bout par volonté et par curiosité, je ne comprends strictement rien au fonctionnement primaire de l’ordi en lui-même.

Donc je suis désarmée face à une PANNE.

Lui, avait raison de ne pas penser à un virus en premier lieu, mais à mon écran (+ 500).

Et il ne voit pas pourquoi il ne peut pas me réinstaller mon imprimante scan, dont les cartouches sont probablement décédées, mais qu’importe, je n’ai qu’à en racheter.

Il insère donc le CD d’installation de l’imprimante qui effectivement ne fonctionne pas, sauf qu’il fait 2 manips et que HOP, ça s’installe.

J’admire toujours…

Au dessus de sa tête je vois la bulle « ce CD, cet ORDI, RIEN ne me résistera, je suis le plus fort ».

Et il l’est… Il feinte, il prend des chemins détournés, il « viole » le CD d’installation, il teste l’imprimante à plusieurs reprises (elle renâcle avant de céder, elle n’a pas le choix la malheureuse…), le scan, ça marche…

J’aurais du filmer pour pouvoir refaire la même chose, sauf que je n’ai rien pour filmer…

Et comme pendant la ré-installation, nous avons discuté, il me réinstalle Word et Excel qui me manquaient tant depuis novembre 2008.

En 3 heures, il m’a remis un écran après avoir trouvé la panne, il m’a réinstallé mon imprimante scan et remis en place des programmes qui me manquaient vraiment, ayant perdu le CD d’installation de ces dits programmes que m’avait payé Truchon (ou bien l’avais-je ramené à la société après installation chez moi…), avec l’idée que peut-être parfois, je pourrais travailler pour lui le WE ou le soir de chez moi (ce que j’ai fait, pauvre andouille que j’étais, car sa « reconnaissance éternelle  » vous savez à quoi elle a pu me servir…).

Il m’a fait économiser l’argent que j’aurais gaspillé à faire appel à un « spécialiste » qui n’aurait rien eu de mieux à faire que me dire que mon disque dur était mort et qu’il me fallait tout changer.

Au mieux je n’aurais pas fait appel à un spécialiste et j’aurais moi-même soupçonné mon ordi de panne irréparable…

Mais il m’a donné aussi le plaisir, une fois de plus, de voir comment un amoureux de son métier et de son savoir, peut s’accrocher pour résoudre le moindre problème, et sortir victorieux de la machine. Car pour la ré-installation de l’imprimante et des programmes, cela n’a pas été tout seul.

J’aime la victoire de l’homme sur l’intelligence artificielle qu’il a créée…

La vie n’est pas qu’un long calvaire !

Sauf que…

SI…

0 réponse sur “L'abominafreuse panne d'ordi… (part 3)”

  1. Il faudrait que tous les hommes soient aussi doués que celui qui a sauvé ton ordi. Je suis en galère depuis des semaines…et là, je SATURE tellement il pédale dans la semoule!! Je crois que je vais devoir racheter et en vitesse, avant qu’il ne m’explose à la gueule…Pffff…

    Le prochain informaticien que je croise, je l’épouse. 😉

    1. Oui, j’ai de la chance d’avoir l’homme de l’art !
      Et j’ai eu de la chance aussi, d’avoir des dons de personnes généreuses (écran, tour…)
      TOUT sera mis en ordre plus tard, pour l’instant ma vieille tour fonctionne, j’ai un écran.
      Je te souhaite bon courage et pour l’informaticien à épouser, passe une annonce 🙂

  2. Il n’y a rien de plus satisfaisant pour un passionné d’informatique que de réussir à battre la machine, même si cela peut prendre des heures parfois…

    Sinon merci à l’homme de l’art on pourra te lire plus souvent sans doute maintenant ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *