Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Vous pouvez vous planquer où vous le voulez…

femme-surprise-copierC’était la fin de ma période mystique qui m’a permis de faire des rencontres rocambolesques… Je n’en ai raconté qu’une, mais avant la fin du monde, j’ai le temps de vous raconter plein de conneries et donc, d’autres rencontres mystiques…

Rocambolesques, d’où ma méfiance.

Ma dernière rencontre avait été le résultat de pas mal d’échanges mails, pour RV pris le SAMEDI à 18 H, gare des chantiers à Versailles.

Je dis bien A 18 H, le VERS 18 H n’existant pas pour moi…

Nous nous étions bien retrouvés devant le kiosque à journaux, il ressemblait à sa photographie et moi aussi, donc nous avons débuté le périple décidé d’avance :

  • On boit un coup quelque part
  • On va dîner ensemble si affinités (d’où le 18 H, pour éviter d’arriver au restaurant déjà bourrés).

Je n’avais parlé à personne de cette rencontre, laissant comme de coutume un mail en brouillon avec les coordonnées du mec (portable et coordonnées mystiques), Pulchérie ayant accès à mon mail/blog, pour le cas où l’on retrouverait mon corps en 5 morceaux, dans 5 fleuves différents (il faudrait que j’arrête de regarder les séries policières gores…).

Je savais que ma fille, avec l’aide de Delphine,  saurait bien aller voir mes brouillons et aider les enquêteurs à débrouiller l’intrigue… (il faudrait vraiment que j’arrête de regarder les séries policières gores et les informations)

Cela se passait plutôt bien, et puis tout à coup l’homme de la situation m’a précisé que le diner ensemble si affinités il était vachement pour SAUF qu’il y avait un match de foot le soir qu’il ne pouvait absolument pas louper.

Organisé avec des potes à lui, avec des pizzas et des bières. 12 fans de foot ensemble, il n’osait pas m’inviter à participer.

Mon rêve pourtant… Vous l’imaginez bien…

Comme je sortais de ma relation/remariage (quelle idée aussi que de se remarier !) avec Charles Hubert qui m’avait gonflée avec son foot en dansant et en chantant tralalala devant la TV quand Zidane marquait un pénalty, je me suis un peu crispée, et j’ai dis que ce n’était pas grave, pour repartir vers ma voiture.

Un fan de foot, plus jamais… Parce que, quand on refuse une soirée sous prétexte qu’il y a un match, on est gravement atteint… (c’est mon point de vue et je le partage, je peux louper un très bon film moi pour un diner si affinités).

Ce que je qualifiais de grossier personnage en démarrant ma bagnole, aurait pu choisir un autre jour pour le rendez-vous, sans dire pourquoi… D’un autre côté je lui reconnais le mérite d’avoir été franc…

6 heures après j’avais un mail me demandant où et quand nous pouvions nous revoir et là, j’ai été franche : fan de foot il pouvait l’être, mais sans moi. Il m’a relancé pendant 3 semaines, mais ce n’est pas le problème.

Le DIMANCHE, tatie chérie m’appelle et me demande de but en blanc des nouvelles de mes amours.

  • “Point mort” que je lui réponds….
  • “Ah bon, pourtant Guillaume (l’ainé de mes neveux, habitant parly 2) t’a vue hier à la terrasse d’un café, à côté de la gare des chantiers, avec un plutôt beau monsieur…
  • Damned !

En fait, mon neveux passait en bus, par hasard, à cet endroit là, et à ce moment là, était bien assis du bon côté du bus pour reconnaître sa tatie en train de boire un diabolo fraise avec un monsieur plutôt pas mal.

A cinq minutes près, et s’il avait été de l’autre côté du bus, j’aurais pu faire ni vue ni connue, mais va te faire lanlère et tralala !

Le dimanche soir, toute la famille était au courant, et les filles également en train de me seriner à nouveau “quand tu sors fais attention en traversant sois prudente, tu pourrais tomber sur un serial killer, etc…”. La police scientifique aurait été aussi développée que maintenant et j’aurais été priée d’aller déposer mon ADN quelque part pour qu’on me reconnaisse au premier coup d’autopsie des morceaux disséminés ça et là (il faut vraiment que je me rabatte sur Joséphine ange gardien…).

Mes parents, je ne vous raconte même pas. Je n’étais pas rentrée chez moi pour poser mes fesses dans mon canapé en maudissant le foot, que toute la famille était au courant que je péchais gravement à une terrasse de café, à côté de la gare des chantiers, via ce qui s’appelle le téléphone arabe…

Alors je vais vous dire un truc achement important, et je l’ai vérifié plusieurs fois dans ma vie, via moi-même ou des ami(e)s :

  • Vous pouvez prendre toutes les précautions utiles pour rester dans la clandestinité, vous tomberez toujours sur une personne qui dira vous avoir vu tel jour à telle heure, à tel endroit, avec qui vous voulez.
  • Il y aura toujours une personne pour constater que vous partez tous les jours à la même heure dans la direction opposée d’une autre voiture qui part aussi à cette heure précise, et en conclure le lieu de rencontre (sans se tromper en plus et c’est ça l’horreur, aussi horrirrifiante que la conclusion totalement fausse). Et qui en parlera à tout le monde…
  • Vous pouvez garer votre voiture dans les ruelles les plus sombres de la plus grande ville, il y aura toujours un jour, quelqu’un qui la reconnaitra et en parlera à tout le monde (adieu discrétion)
  • Vous pouvez partir à l’autre bout du monde pour faire des frasques dont vous ne voulez parler à personne : en haut de l’Everest, cyanosée (l’endroit idéal pour faire des folies de votre corps), vous tomberez sur Ginette, la pire langue du pute que vous connaissez, qui verra bien que vous êtes accompagnée par un trop beau monsieur, et désormais, le distillera sur face de bouc, à votre insu. Avant elle avait la lettre anonyme et les allusions fallacieuses, maintenant c’est aisé.
  • Où que vous alliez d’ailleurs, si c’est crapuleux, il y aura Ginette, ou un neveu, ou une nièce, ou votre voisine si médisante.
  • Z’êtes prévenu(e)s

Oui vous pourrez faire ce que vous voudrez. Vous pourrez en plus, le pire, vous imaginer que vous bernez tout le monde, alors que tout le monde sait…

Par contre, quand vous voulez rendre Charles Edouard jaloux en vous montrant bien avec un collègue de boulot, ça ne marche jamais.

C’est tellement évident que personne n’en parle.

Parce que la vie n’est qu’un long calvaire….

Posté le 16 mai '11 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags : , , , ,

22 commentaires »

Comment par Eléonore
2011-05-16 15:47:03

c’est tellement vrai ! C’est toujours dans les pires conditions que l’on rencontre un ex, une voisine…

Je suis rassurée je ne suis pas la seule !

Comment par Calpurnia
2011-05-16 16:09:29

Non tu n’es pas seule !
C’est LE complot mondial… :-)

 
 
Comment par Zette
2011-05-16 16:06:09

En fait, dans cette famille, c’est un peu comme la mienne, tout le monde sait tout sur tout le monde. “MAis c’est pour te protéger quoi!”
OUAIS TU PARLES!

Comment par Calpurnia
2011-05-16 16:10:38

Oui, c’est un peu vrai.
Sauf que le hasard s’en occupe aussi, vu que mon neveu ne passe normalement jamais par là le samedi.
Sauf ce jour là.
Comme je le disait plus haut, c’est LE complot.
Le vrai…

 
 
Comment par Aline
2011-05-16 16:43:13

Il y a quelques années, en excursion impromptue à 150 kms de la maison, nous nous arrêtons pour déjeuner en famille dans un chouette hôtel restaurant et nous voyons descendre des chambres une amie de ma mère bras dessus dessous avec un monsieur qui n’était pas son mari…

Je dois dire que sur ce coup-là elle avait pas eu de bol : bon, on n’a rien cafté, après tout c’était ses oignons, mais ça nous a bien fait rigoler quand même.

Comment par Calpurnia
2011-05-17 16:47:43

J’adore ce genre d’anecdote ! En effet elle n’a pas eu de chance, même si vous n’avez pas cafté.
Qui sait qui vous auriez vu 100 km plus loin :-)

 
 
Comment par Louisianne
2011-05-16 17:46:27

5 fleuves différents ! Mazette ! En effet prendre rendez vous un jour de match, alors que ses potes l’attendait déjà à la maison, quelle délicatesse !
Quant aux neveux, je ne suis pas étonnée ! Un copain de ma nièce m’a vue au MacDo avec un jeune homme et l’a aussitôt appelée ! Précisons que nous attendions des amis, et que c’est la seule fois où j’étais en bonne compagnie au MacDo !

Comment par Calpurnia
2011-05-17 16:48:27

Que ce soit les neveux ou n’importe qui : la moralité est que l’on n’est nulle part à l’abri d’une rencontre inopportune…

 
 
Comment par drenka
2011-05-16 22:21:28

Oui c’est plus rigolo dans l’autre sens quand même. Je n’ai jamais surpris personne, en revanche j’ai reçu un texto d’un membre de ma famille (mon prénom commence par A, je suis première sur le répertoire) visiblement destiné à une amante clandestine. J’ai aussi été appelée fortuitement par des portables, et parfois j’ai du vite raccrocher pour ne pas entendre des conversation, euh, privées.

Comment par Calpurnia
2011-05-17 16:49:12

Le téléphone c’est moins drôle, mais on n’est vraiment à l’abri de rien !!!

 
 
Comment par Vladyk
2011-05-17 00:08:18

Foutu hasard, en même temps il avait besoin d’aller raconter ça à tout le monde le cousin ?

Puis on est libre de faire ce que l’on veut dans la vie, ils se mêlent de quoi tout ceux-là ? Oui je sais, c’est “supposément” pour ton bien, mais si on n’en veut pas, cela n’est plus le cas, non ?

Foutu karma par moment…

Comment par Calpurnia
2011-05-17 16:50:06

Je crois qu’il n’a pas pensé à mal en disant “tiens, j’ai vu tatie à tel endroit tout à l’heure”.
Sauf qu’après cela tourne.
Gentiment, mais bon…

 
 
Comment par Eve petite souris
2011-05-17 08:08:32

ah la poisse!!!
mais je te soutiens dans ta décision : fan de foot jamais! si je suis avec mon mari c’est bien parce qu’il déteste ça…

Comment par Calpurnia
2011-05-17 16:50:59

Ce n’était pas bien grave, mais vraiment l’exemple typique que l’on peut être surpris par n’importe qui (de connaissance) alors qu’on ne s’y attend pas du tout…
(Le foot : beurk !)

 
 
Comment par Princesse Strudel
2011-05-17 14:31:43

Je rigole doucement…
Car récemment au bureau, et ce alors que je prends un soin presque maladif à séparer ma vie pro de ma vie perso, un collègue me lance:
“Et votre film, hier, c’était bien?”
Heu… Oui.
“Et votre copain, là, dites donc, il a l’air très amoureux.
-Mais ce n’est pas mon copain. C’est UN copain.
-Allez, c’est bon, vous pouvez me le dire, à moi.”

Ce qui fait suite à une scène à peu près identique, un mois plus tôt, avec un copain qui m’avait vue au ciné lui aussi.

Et à un jour où je croise, sur une aide d’autoroute, une copine de mon petit ami de l’époque; qui a eu un sourire entendu en voyant derrière moi UN copain, qui n’était pas MON copain.

Etc, etc, etc. Discrétion quand tu nous tiens…

Comment par Calpurnia
2011-05-17 16:53:09

Sur une aire d’autoroute, où là franchement, le hasard exagère, j’ai donné aussi !
La discrétion c’est important, sauf que l’on doit savoir qu’on ne peut jamais penser à tout.
Fichu hasard !

 
 
Comment par Saskia
2011-05-17 18:05:24

C’est tellement vrai !
Il y aura TOUJOURS quelqu’un qui nous verra là où on n’aurait pas voulu (RV amoureux ou sortie en larmes de chez un psy ou un cancerologue ou que sais-je encore)
Certains bavarderont, d’autres pas, mais c’est la seule chance qui nous reste .
Autant être prévenue …

Comment par Calpurnia
2011-05-18 11:42:51

Oui, il y a tout un tas de circonstances au cours desquelles on peut faire de “mauvaises” rencontres…
Même dans une grande surface on n’est à l’abri de rien (comme l’homme macho de la boîte, surpris en train de faire les coucourses de la maison… :-) )

 
 
Comment par Armande
2011-05-20 18:32:04

Dans le genre on n’est à l’abri nulle part de la rencontre improbable d’une personne de connaissance… si tu connais le Belvédère du Mont Viso, au fin fond du Queyras dans les Hautes-Alpes, tu te dis jamais je ne rencontrerai quelqu’un de connaissance à cet endroit-là !
Eh bien oui ! Nous y sommes allés il y a longtemps avec feu mon mari, il n’y avait qu’une seule voiture (ce n’est pas la Canebière, là-bas!) et dans cette voiture… un client de mon mari ! Il ne fait pas bon être vendeur, jamais tranquille !

Comment par Calpurnia
2011-05-21 13:20:08

Les rencontres improbables ont lieu plus souvent qu’on ne le pense !

 
 
Comment par Madame Patate
2011-06-02 21:58:45

J’adore cette note, elle est juste savoureuse à souhait !

 
Comment par Calpurnia
2011-06-05 16:04:42

Et hélas, tellement vraie !

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI