Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les envahisseurs…

Caissi_re_55949031David Vincent les a vus. Moi j’ai des doutes terribles, et comme aurait dit Pulchérie petite, c’est “l’horrorification” extrême (je n’oublierai jamais cette expression qui était le résumé de l’horreur de sa vie : “vas ranger ta chambre” “non c’est trop horrorifiant !”).

Ils sont là et vous ne voyez rien. J’en suis attristée, déconfite, consternée, dépitée, isolée, ennuyée, tout bêtement horrifiée, au bord de m’ouvrir les veines. Mais non, ils ne m’auront pas, ce serait trop simple.

Dans un moment d’égarement, je suis allée faire un tour au supermarché et pour moi c’est la galère, pire que d’aller à Paris maintenant que je m’y suis faite (à aller à Paris, z’avez qu’à suivre) (d’où l’égarement donc).

Pour 4 yahourts, deux litres de lait, un mascara et 25 sacs poubelles me voici à la caisse et comme de coutume j’ai fait la totale.

Je m’étais glissée habilement et  ricanant devant ma ruse, derrière une dame seule avec un caddy tellement peu rempli que je me suis demandé pourquoi elle n’avait pas pris un panier. Personne devant elle. J’ai eu l’explication rapidement : son mari et ses 3 grands fils sont venus la rejoindre avec 4 caddies débordants, alors qu’elle avait mis sur le tapis déroulant, 4 tranches de jambon et 2 litres de lait. 1/2 heure d’attente et pendant ce temps là tous les autres, aux autres caisses, passaient comme l’éclair.

Panne de rouleau de la caissière quand est venu mon tour. Et pendant ce temps là tous les autres, aux autres caisses, passaient comme l’éclair. Puis mes sacs poubelles ne passaient pas au code et il a fallu rameuter un jeune homme en rollers. Et pendant ce temps là tous les autres, aux autres caisses, passaient comme l’éclair.

J’ai un don extrême pour les caisses qui merdent et étant chanceuse (vous l’aurez compris) je pensais que c’était moi qui m’attirait les foudres de je ne sais qui.

Que nenni. J’ai découvert jadis que Dame Venezia (suivez toujours) attirait également les caisses en panne ou en relâche le temps que l’on trouve le prix de l’article au troisième étage, fond du couloir à droite, ceci sous fond de caissière sentant très légèrement la transpiration (suffisement pour qu’on la sente pendant 1/2 heure).

A nous deux un midi à Maqueudonald c’était épique. On choisit une caisse et hop, pendant ce temps là… Pour 2 hamburgers on regarde passer les autres : à l’autre caisse. On change de caisse : elle tombe en rade. La machine refuse la carte bleue, un vigile arrive avec l’air aimable + 3 flics pour nous coffrer au caz’où, et il y a de l’attente pour un royal bacon sur deux.

Voguant ça et là sur les blogs tristes bien évidemment car j’aime bien me faire pleurer, je suis tombée sur plusieurs personnes se plaignant de ne jamais être dans la bonne file. C’est pareil que moi : panne de rouleau, prix qui ne s’affichera pas, na, carte bleue refusée, cliente précédente bloquant tout le monde pour un vernis à ongle pour lequel elle ne dira jamais “pas grave je ne le prends pas” (ce que je fais moi pour ne faire chier personne et surtout pas moi, cela peut toujours attendre).

J’en parle à ma soeur et meilleure amie. Et voici qu’elles aussi sont des maudites des caisses… Cela finit par faire du monde, Mrs Bibelot vivant quotidiennement le même calvaire. Tout le monde vit un calvaire aux caisses, c’est général.

Alors dites moi… QUI passe à la vitesse de l’éclair, sans soucis aucun, et avec le sourire de la caissière ? QUI ?

Je vous le dis, ils sont parmis nous… On ne sait pas de quoi ils se nourrissent, ce qu’ils achètent, ni de quelle planète ils viennent. On les reconnait juste à leur diabolique faculté de passer comme l’éclair A LA CAISSE. Sans panne de rouleau, sans hordes de fils avec caddies pleins, sans prix qui ne s’affichent pas. Ils sont là, ils nous narguent en plus…

Et pendant ce temps là… Le monde est menacé. Et en plus on ne fait rien.

Posté le 19 juin '11 par , dans Crise de nerf, Dans la série Diabolique.
Tags : , ,

Commentaires »

Comment par Zette
2011-06-19 12:24:25

Eh oh mais c’est carrément l’angoisse ici!
J’aurais bien aimé t’avoir comme cliente ;)

Comment par Calpurnia
2011-06-20 19:01:55

Tu serais donc une extra-terrestre ?

 
 
Comment par Princesse Strudel
2011-06-19 17:27:25

Ah oui, c’est la loi de Machin Truc (pas celle de l’emmerdement maximum, une autre).
Elle dit, en gros, que les files dans lesquelles on ne se trouve pas avancent TOUJOURS plus vite que celle que l’on suit. Avec toute une explication scientifico-sociologique pas mal faite.
Du coup moi, aux caisses, je bouquine…

Comment par Calpurnia
2011-06-20 19:02:40

J’aimerais avoir cette version scientifico-sociologique -)

 
 
Comment par ksk
2011-06-19 17:54:01

Me souviens pas avoir poireauté plus que ça aux caisses mais c’est peut-être parce que je ne regarde pas la vitesse d’avancement des autres.
Sauf une fois… le jour de mon accouchement. Enfin à ce moment là je ne savais pas encore que ce serait le jour J. La caissière a discuté longtemps longtemps avec une copine j’ai faillit la bouffer. On est pas patient à 9 mois de grossesse.

Comment par Calpurnia
2011-06-20 19:03:28

On m’a fait le coup également pour la naissance de Pulchérie.
Sauf que le début n’était pas le jour J :-(

 
 
Comment par Charlotte
2011-06-20 11:11:34

C’est pas parce qu’on ne fait attention aux autres caisses que quand on a le temps de le faire (parce que contraints et forcés par une andouille qui achète trente couverts de cinq marques différentes et qui ne comprend pas la différence de prix, qui exige qu’on lui explique et qui part dans un grand discours philosophico- sociologique à base de “une fourchette c’est une fourchette je vois pas pourquoi celle là est plus chère” alors que ça fait trente fois que la caissière navrée lui répète… Je l’ai vécu. J’aurais facilement pu commettre le premier crime à la fourchette en supermarché de l’histoire, ce jour là.) qu’on oublie toutes les fois où on est allés vite, parce que inconsciemment, on se dit qu’aller vite aux caisses c’est normal donc on n’y fait pas attention? (je suis pas sûre de m’exprimer très bien mais j’essaie)

Comment par Calpurnia
2011-06-20 19:04:45

C’était très clair !
Moi j’ai eu droit aux vernis à ongles, “mais c’est la même couleur !” :-)

 
 
Comment par la belette
2011-06-20 14:11:57

j’avais trouvé une technique imparable en allant au supermarché à 21H en pleine semaine. Nous étions, allez, 10 dans l’ensemble du magasin, je m’approchais d’une caisse où un seul client vidait son petit panier, dans 20 secondes, c’est bon ce serait mon tour. Sauf que… Sa boîte de flageolets était un peu tordue à l’endroit du code barre. Pas question de partir sans ses flageolets. Il a envoyé sa nana (pas française) chercher une autre boîte, elle est revenue 10 mn après sans l’avoir trouvée et… il est parti, lui, poursuivre sa quête du flageolet. Alors, hélas, j’attire moi aussi les clients de merde devant moi.

Comment par Calpurnia
2011-06-20 19:05:29

Donc la technique n’est pas imparable :-)
Il y a des malédictions…

 
 
Comment par Eve petite souris
2011-06-27 13:58:02

Je suis passée comme l’éclair l’autre soir et je n’ai même pas eu le temps de réaliser, je n’en revenais pas! car d’habitude c’est comme toi…

Comment par Calpurnia
2011-06-27 16:11:10

Ca y’est, ils t’ont fait muter :-)

 
 
Comment par Djemaa
2011-07-21 08:28:18

Bonne fin de semaine et merci de nous changer les idées avec vos articles ! Pascal, journaliste.

Comment par Calpurnia
2011-07-21 11:58:28

Merci également !

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI