Départ 2011…

femme-heureuse-copier1

Bon, ce n’est pas une surprise, je pars samedi matin dès l’aube, pour la Grande Motte.

Je n’ai pas retrouvé LA boîte, mais j’ai un peu arrêté de la chercher partout.

J’aurais bien le temps au retour, de repartir à la recherche de cette fichue boîte, si elle n’est pas réapparue toute seule, bien en vue, en mon absence…

Je vous laisse donc pour 3 semaines, en espérant avoir plein de choses à vous raconter à mon retour…

En mon absence, soyez sages, et si vous sortez : FAITES ATTENTION EN TRAVERSANT…

Je vous laisse pour résoudre l’épineux problème de LA valise, puisque je n’ai pas le droit d’en prendre DEUX.

La vie n’est qu’un long calvaire… (pour la valise s’entend…)

0 réponse sur “Départ 2011…”

  1. Comment vais -je vivre sans toi pendant trois longues semaines ?
    Amuses -toi bien à la Grande Motte et prend une très grande valise !

  2. Bonnes vacances, profite, recharge les batteries… Pour ta boîte, quand elle en aura marre de jouer à cache-cache hé bien elle sortira de sa cachette! Et saute à pieds joints sur la valise pour la fermer en évitant les rebonds hasardeux! 😉

  3. Bon voyage et bonnes vacances! (tant pis pour la boite, on se passera d’elle)
    Et surtout fais bien attention en traversant! (non mais ho! on tient à toi!)

  4. Bonnes vacances! repose-toi bien et prends des forces pour la rentrée. Et tu vas avoir du beau temps, puisque la canicule s’est décidée trèèèèèèèèèèèèès tardivement. Et, de surcroît, tu auras peu de monde sur les plages. Le bonheur, non?

  5. Par expérience, chez moi, je ne retrouve les choses que quand je ne les cherche pas (ou plus). Les bijoux en particulier.
    Genre un pendentif saphir et diamants retrouvé dans la pochette de côté d’une valise UN AN après l’avoir égaré ou encore 5 bagues (dont mon alliance, les bagues de fiançailles de ma grand-mère, ma mère et moi) retrouvées dans le fond d’un canapé un mois et demi après qu’un troll de dix-huit mois (mon fils) les y ait planquées.
    J’ai eu aussi des bagues retrouvées dans la poche de la salopette de ma fille pendue (la salopette, pas ma fille !) sur le fil à linge après un passage en machine. Même pas parties au tout-à-l’égoût, j’en frémis rétrospectivement.

  6. Bonnes vacances…
    C’est la meilleure période : quand mes enfants n’avaient pas encore les contraintes de la rentrée scolaire je prolongeais les vacances dans les Alpes jusqu’en septembre, profitant de la tranquillité quand tous les vacanciers étaient déjà rentrés chez eux…
    Quand mon fils était en maternelle j’envoyais simplement un courrier à l’école au moment de la rentrée pour avertir qu’il ne rentrerait que début octobre…
    Je ne sais pas à la Grande Motte, mais à la montagne la luminosité est particulière en septembre et compense largement les jours qui raccourcissent.
    Profite bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *