Pour aujourd'hui… *

6222-000049Je n’ai pas grand-chose à vous dire.

Tout est tellement difficile parfois, et tellement compliqué, et tellement dur, et si contraignant…

Alors, du coup, je me prépare aux prochaines élections présidentielles…

Ca me requinque tout de suite… C’est le truc qui rend la santé à tout le monde.

J’ai hâte…

J’ai une réplique toute faite. Mais je ne suis pas fière, elle n’est pas de moi…

Elle servira concernant n’importe quel candidat.

Parce que je suis bien emmerdée.

Parce qu’il ne va pas falloir voter pour un con.

Parce que je ne sais pas pour qui voter.

Parce que papa survit toujours tant qu’il a le sens de l’humour, et qu’il dit que justement, ne pas voter pour un con, va être difficile.

Parce que je ne suis d’aucun bord…

Je vais vous citer Talleyrand…

C’est facile…

Cet homme était tellement intelligent qu’il nous en flanque toujours des complexes, les jetons, et tout ce qui va avec…

Et il était tellement en avance tout en étant en retard et à l’heure… Et finalement toujours d’actualité…

« Et pourquoi ces hommes(femmes) ne sauveraient–ils pas la France ? Les oies du Capitole ont bien sauvé Rome »

Vous pourrez le placer quand vous le voudrez, avec qui vous voudrez, et concernant le parti qu’il vous plaira, quand il vous plaira.

C’est–t-y pas beau ça ?

La vie n’est qu’un long calvaire et un manque d’inspiration…

*J’ai fait le minimum, c’est déjà beau

0 réponse sur “Pour aujourd'hui… *”

  1. Une pensée pour Jean Poirotte.
    Si tu manques d’inspiration cela dit, un article sur les vinaigres secrets de Mrs Morgan serait le bienvenue !

    Courage !

  2. Vu le degré de talent et de compétence requis pour qu’ils fassent les choses telles qu’on ne sait pas encore qu’ils devraient les avoir faites… Il n’y a aucun politique qui puisse être à la hauteur! Quitte à avoir des boucs émissaires autant ne pas en sacrifier qui pourraient être réellement utiles, élisons les plus ambitieux puis dégommons (verbalement) les plus nuls… Ou les dindes! 🙂

  3. « Le plus grand soin d’un bon gouvernement devrait être d’habituer peu à peu les peuples à se passer de lui.  »

    Alexis de Tocqueville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *