CHAT ? Tu es sore ? tout à fait sore…

chat-inconnu-0012Je vous livre cette photo dans sa taille d’origine, et avec les couleurs d’origine car c’était encore l’époque du noir et blanc parce que couleur, c’était trop cher.

Et c’était l’époque aussi, où les photos prises de trop loin ne dérangeaient pas les photographes amateurs…

Nous avons ainsi une foule de clichés pris à bonne distance d’un groupe. Il fallait sans doute voir le paysage derrière, la tête + les chaussures et la taupinière en dessous, je ne sais pô.

Moralité, quand il s’agit d’une photo de famille, on prend une loupe pour reconnaître Tante Hortense, ou bien on décide d’utiliser les technologies modernes. J’ai ainsi rescapé pas mal de photos, à mon époque Truchon quand je travaillais pendant les ponts, que j’étais présente pour la gloire et n’avais rien à foutre.

Scan avec le maximum de pixels, agrandissement, et impression sur des chutes de papier photo, dont Truchon & Co faisait un usage immodéré avec l’ordre, concernant les  chutes « foutez moi ça en l’air ». Pas folle la guêpe, j’imprimais sur le foutu en l’air qui représentait parfois 10 morceaux 21 x 29,7… A ce prix là, je découpais, et j’entreposais…

Bref…

Cette photo a été prise par Mrs Morgan, et vu ce qu’il y a d’écrit derrière « ma petite Gertrude si affectueuse », nous avons finement compris qu’il s’agissait d’un chat, parce que même avec des loupes ou des yeux de jeunes, il n’était pas évident de savoir immédiatement pourquoi diantre cette photo était amoureusement rangée dans un album.

Le truc par terre, dans ce qui semble être un jardin, ce n’est pas une serpillère ou un tas de feuilles mortes*, c’est un chat.

Si affectueux…

* Faut suivre, parce que la vie n’est qu’un long calvaire.

En tous cas, nous avons été ravis d’apprendre qu’il y avait eu une GUERTRUTTE un jour…

0 réponse sur “CHAT ? Tu es sore ? tout à fait sore…”

  1. Ah, ben pareil !
    Ce qui m’a frappée, c’est qu’elle avait l’air sacrément bien nourrie, la Gertrude !
    Et ce type de jardin (et ce type de photo, d’ailleurs), ça m’évoque tant de souvenirs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *