Comment supporter nos collègues de bureau : la manipulatrice…

Manipulatrice copierJ’en ai eu 2 comme cela chez Truchon (à ne pas confondre avec Trucmuche, surtout pas) dont une était aussi « miss Morue », et  « la dingue de fringues ».

Je ne vais évoquer que la première, après cela devient redondant…

  • Une semaine après avoir débuté, elle remarque comme tout le monde, que Truchon regarde la pendule quand on vient lui dire bonjour le matin, et au revoir le soir.
  • La deuxième semaine et pour toujours, elle arrive donc avec 10 minutes d’avance le matin, et part avec 15 minutes de retard le soir.
  • Sauf quand Truchon n’est pas là, un hasard sans doute.
  • Le temps passant, elle s’enhardit, des changements de locaux lui permettant de faire beaucoup mieux.
  • Donc elle arrive le matin avec une demie heure d’avance, va dire bonjour à Truchon, puis passe la demie heure suivante à fumer en buvant du café dans le lieu ad hoc.
  • Comme par hasard, quand elle arrive en retard, elle ne va pas dire bonjour à Truchon malgré la tradition, et prétendra qu’elle s’est ruée sur ses dossiers sans perdre une minute.
  • L’après midi, elle se met un DVD avec le casque pour terminer avec 1 H 30 de retard sur l’horaire, en allant bien dire au revoir à Truchon (c’est tout bénef pour elle, elle est bien vue du patron qui la croit débordée et si dévouée, et pendant ce temps là son mari prépare le diner et baigne les deux gosses, elle l’avoue elle-même : en rentrant elle n’a qu’à se mettre les pieds sous la table)
  • Quand Truchon est absent, elle regarde le DVD mais part à l’heure.
  • Elle prend des pauses clopes très longues. Elle pourrait presque fumer le paquet. Mais comme Truchon est désormais dans le bâtiment d’à coté, il n’en sait rien…
  • Elle geint qu’elle est débordée car les dossiers s’empilent (et pour cause). Elle a donc une prime exceptionnelle avant de partir en vacances, après avoir terminé tous les soirs à 20 H 30 pendant 3 semaines (ça finit vraiment par urger), étant citée en exemple, à la grande exaspération de tout le monde.

Car personne n’est dupe, qui travaille ses 8 H sans batifoler, mais a le tort de respecter les horaires, le travail étant dûment bouclé (et quand c’est bouclé pourquoi rester si ce n’est pour fayotter ?)

Le jour où l’on se risque à parler de fayotter, il y en a 3 qui répondent, alors qu’ils semblaient perdus dans leurs dossier « le mot est faible ».

Car personne n’est dupe, sauf le patron (mais heureusement pas tous !), et cela m’a toujours sciée… Parce que j’en ai connu beaucoup  qui passaient deux heures à faire piapiapia au copieur ou ailleurs, et partaient avec un peu ou beaucoup de retard, sous l’oeil attendri d’un homme qui ne se rendait même pas compte qu’on le prenait pour ce qu’il était : un con…

La vie n’est qu’un long calvaire…

6 réponses sur “Comment supporter nos collègues de bureau : la manipulatrice…”

  1. C’est dingue ça ! J’en ai connu une aussi qui écoutait ses CD ! Je ne vois vraiment pas l’intérêt, moi je préfère rentrer tôt et faire tout ça chez moi ! Ce sont des gens qui s’ennuient chez eux, la preuve !
    Quand aux patrons, quels grands naïfs, si j’étais chef, on ne me la ferait pas, tellement facile de voir qui travaille et qui fait semblant !

    1. C’est tout un art d’être payé à ne rien faire, en se faisant passer pour une pauvre victime du boulot.
      De se faire bien voir, d’avoir des primes, des heures sup de payées…
      Je me suis toujours dit que si j’étais chef un jour, je ne me laisserais pas avoir non plus, j’en ai trop vu, et c’est totalement injuste !

  2. Des manipulateurs il y en a partout malheureusement… J’en connais qui sont toujours débordé et ne peuvent donc jamais aidé… Par contre pour demander de l’aide ils sont des pros ! :os

    1. Il y a très longtemps, j’en ai connu une qui se promenait dans les couloirs un classeur à la main pour aller papoter ça et là, et qui répondait systématiquement à sa chef « je n’ai pas le temps »
      L’autre n’a jamais vérifié…

  3. Je ne supporte pas, mais ce n’est pas de la manipulation à proprement parler, ces gens-là sont des profiteurs.

    J’en connais 2 ou 3, tu t’en doutes.
    Et quand excédée, tu fais remarquer que si « on » bossait normalement sans prendre 3h de pause clope par jour, « on » serait à jour dans ses dossiers, tu passes pour la jalouse de service.

    Grrrrrr

    1. OUI, c’est tout à fait cela. Ce sont ces personnes là qui réussissent en n’en foutant pas une, au détriment de TOI, qui te fout la rate au cours bouillon discrètement, en faisant ton taf finalement en toute innocence….
      EN SE DEMANDANT SI LE PATRON EST VRAIMENT AU TOP !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *