Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Papa est malade…

L_homme_malade__pisode_4_56801014Papa nous en a fait voir de toutes les couleurs, depuis son cactus dans le myocarde, de 1983…

Il a affronté des années après, la tête haute, deux crises de tachycardie ventriculaire au cours desquelles il aurait pu perdre la vie.

D’où les commentaires des médecins : “il est costaud…”

Je ne vous passe pas donc :

  • La première crise suivie d’un pontage, les médecins l’ayant relâché dans la nature après le pontage, en oubliant la cause première de l’hospitalisation.
  • La deuxième crise, suivie d’une longue hospitalisation pour lui trouver un défibrillateur implantable.
  • L’infection qu’il a faite après le changement du premier boîtier du défibrillateur (en 2009) : deux mois d’hosto.

Là entre fin août et fin décembre, il a juste affronté :

  • Une infection du genou due à un staphylocoque doré (il a les moyens)
  • Un lavage articulaire (après des ponctions et des infiltrations)
  • Un grave atteinte aux reins due aux antibiotiques à haute dose et hautement toxiques, destinés à terrasser le staphylo : 5 semaines de réanimation pour sauver les reins + hospitalisation simple + séjour en maison de rééducation…
  • …Une douloureuse rééducation pour remarcher à peu près sans béquilles.

Il est donc rentré le 23 décembre, la tête haute, ayant affronté tout cela sans jamais se plaindre ou tellement peu que tout le monde a pu l’admirer.

Mais là, ça se gâte.

Je l’ai trouvé vendredi, l’air un peu hébété sur sa chaise et je me suis inquiétée.

  • Ca ne va pas papa ? C’est ton genou tes reins, ton coeur ?
  • Non je crois que j’ai un rube de cerbeau…

Catastrophe !!!

IL A un rhume de cerveau…

Papa peut tout vivre, y compris des bras bleus à force de perfs et de prises de sang faites à raison de plusieurs par jour. De rester sans bouger pendant la pose de 3 voies centrales successives, de se faire rincer les reins à raison de 7 litres de perf par jour, de sentir son coeur s’emballer en essayant de se relaxer, les suites très douloureuses d’un pontage… (j’en oublie…)

MAIS PAS UN RHUME !

Maman avait l’air consterné, parce que dès qu’il a un rhume il est invivable. Pire que quand ses reins étaient en train de le lâcher ou qu’il se sentait “vaguement pas bien” pendant une crise de tachycardie ventriculaire (mortelle dans pas mal des cas après 3 heures, il a tenu 18 h)…

  • Il faut aller lui chercher son petit kleenex (tiens, voilà la boîte et arrête de faire chier)
  • L’obliger à se faire des inhalations (le comble de l’horreur) “Bibelot tu sais bien que je déteste les indhalations…”
  • Supporter la manière dont il se mouche (même de l’étage on ne peut pas ignorer qu’il a un RHUBE !)
  • Son oeil fixe et désespéré.

Généralement cela se termine avec un “je de beux bas be lever, je reste au lit”. Et vu ses antécédents, maman appelle immédiatement le médecin. Médecin qu’il avait récusé vendredi, d’un mouvement vague (laissez moi mourir)…

Le croyant sincère voyant mon père avec un rhume, appellerait le prêtre pour l’ultime communion et l’extrême onction,  en même temps que le médecin…

Qui ricanait un peu, mais a prescrit, par acquis de conscience et vu les antécédents effectivement, un traitement destiné à éviter une surinfection que ma mère ne se fasse trop de mouron.

Quand je l’ai raccompagné jusqu’à la grille, je me suis inquiétée un peu.

  • Oh ce n’est rien madame, juste un rhume, il y a une épidémie en ce moment. J’ai préféré prendre mes précautions vu qu’il sort d’une grave infection,  le rassurer et votre mère aussi, mais de ce que je connais de votre papa, c’est un malade admirable sauf…
  • Oui sauf quand il a un rhume, je suis au courant…
  • Exactement. Laissez-le mourir dans son lit, que votre maman dorme à l’étage n’oublie pas qu’il s’hydrate bien pour ses reins, et dans trois ou quatre jours il trottera comme un lapin.

Enfin façon de parler.

La semaine va être difficile (pour un bon rhume, que j’ai aussi, ma soeur également et maman n’est pas en pleine forme, il me semble qu’il faut compter 8 jours).

Ca ne va pas être triste…

La vie n’est qu’un long calvaire…

Posté le 13 février '12 par , dans Histoire de sorcière.
Tags :

Commentaires »

Comment par Saskia
2012-02-13 15:40:18

Je m’inscris en faux …
Un rhume, c’est 2 semaines ( et la blague classique du corps médical : “à la rigueur 15 jours si vous prenez des médicaments” )

Alors, bon courage à tous …

(ceci dit, qu’est-ce qu’on est mal le ou les 2 premiers jours ! je compatis)

Comment par Calpurnia
2012-02-14 16:18:19

Oui c’est vrai que c’est pénible les premiers jours, mais de là à jouer les agonisants… :-)

 
 
Comment par vannina
2012-02-14 13:03:18

J’aime bien tes parents,je ne les connais pas mais tu as tellement de talent pour nous les raconter que je les trouve attachants alors je souhaite à ton papa de vite se remettre de son affreux gros rhume.

Comment par Calpurnia
2012-02-14 16:18:57

Oui, là il semble qu’il va en réchapper ! :-)

 
 
Comment par Princesse Strudel
2012-02-15 09:07:34

Idem, meilleurs voeux a Monsieur Bibelot pour son rhume… Et a Mme Bibelot pour le supporter. /-). Bon retablissement a toute la famille.

Comment par Calpurnia
2012-02-15 12:54:31

BERCI !
Barcequ’en blus, c’est condagieux !

 
 
Comment par Vladyk
2012-02-15 18:07:25

D’un autre côté si a été un malade extraordinaire pour toutes les autres choses qui a dû endurer, il peut bien se plaindre un peu… Mais bon, c’est sûr que c’est “drôle” de voir quelqu’un se plaindre tant pour si peu quand il n’y a pas grand chose que l’on puisse faire contre un foutu rhume !

Bon courage à vous pour l’endurer, cela va passer ;o)

Comment par Calpurnia
2012-02-15 19:16:21

Tu as raison. Il est toujours ahurissant de le voir avec un RHUME quand on l’a vu traverser les pires épreuves avec le sourire et en blaguant avec le personnel médical…
Aujourd’hui il allait mieux… :-)

 
 
Comment par Nita
2012-02-17 00:03:50

Bon courage et prompt rétablissement à toute la famille !

(ton titre m’a inquiétée, tsssss)

Comment par Calpurnia
2012-02-17 17:05:12

Désolée…
Merci de tes bons voeux !

 
 
Comment par Aline
2012-02-18 14:27:58

Mon homme est pareil : il a survécu en 2011 à 4 hospitalisations, 3 anesthésies générales (dont une a failli lui être fatale), une ouverture de 50 agrafes, une perte de poids de 18 kilos et six mois d’arrêt maladie mais quand il mal à la tête ou est enrhumé, là, c’est vraiment terrible…

 
Comment par Calpurnia
2012-02-19 01:54:12

Oui ce sont les hommes.
Mon père avec une ECHARDE dans le doigt n’est pas mieux que quand il a un RHUME !
La vie n’est qu’un long calvaire…

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI