Mon changement de téléphone portable… (1)

PortableJ’ai changé de téléphone portable. Cela vous fait une belle jambe et je vous rassure, moi cela ne me l’a pas faite plus belle alors, ne venez pas vous plaindre…

Mon premier téléphone portable m’avait été offert par Pulchérie pour mon anniversaire 2007, car elle ne voulait plus d’une mère « rétrograde » (en fait le mot « dinosaure » avait été prononcé ce soir là, il me semble bien… et la rescapée du Jurassique c’était moi…).

Il m’avait fallu un certain temps pour piger le mode d’emploi, genre éviter la fausse manip qui met la sonnerie sur « off » et le message d’accueil étant donc mes commentaires quand j’avais un bip concernant un nouveau message laissé par un appelant dont, et pour cause, je n’avais pas entendu l’appel…

Je ne sais pas comment j’avais fait mon compte, mais un jour les filles m’avaient appelée en me disant « faut que tu changes ton message d’accueil maman, c’est à mourir de rire, on t’entend rouspéter et papy dire « fais voir ».

Il m’a fallu 2 ans avant de me pencher sur le mode d’emploi pour enregistrer moi-même mes contacts, sans me tromper… Alors que mon neveu qui n’avait que 11 ans, faisait cela les yeux fermés…

Il m’a fallu 4 ans environ pour envoyer mon premier texto sans faute (vu qu’il m’a fallu 1 an pour trouver la touche « espace » donc je remplaçais par des points), manquant déclencher chez Delphine une crise cardiaque. Je n’ai jamais trouvé l’option « cafetière », et jamais pu non plus régler la sonnerie, l’appareil refusant de manière obstinée de tenir compte de mes désirs les plus fous, même si j’avais bien fait « valider ».

Là je n’étais pas responsable PERSONNE, pas même les pros de la carte sim et de tout le bataclan, n’ayant réussi à modifier la sonnerie qui hante encore mes nuits…

Car, le croirez vous, certains DOUTAIENT que je puisse être capable de modifier ma sonnerie sans faire de fausses manip… (suivez mon regard…)

Hélas, l’engin avait depuis pas mal de temps la fâcheuse manie de se décharger très rapidement. 3 minutes de conversation et il fallait le recharger. Je me déplaçais avec mon chargeur, et plus le temps passait, plus il était long d’ailleurs, à retrouver tous ses esprits.

Je me suis donc résolue, la mort dans l’âme, à aller chez Boucher, pour acheter :

  • Un nouveau portable le moins sophistiqué possible, et pas trop cher non plus, ce qui n’était pas gagné.
  • Et au passage, puisque j’étais obligée de me déplacer (tout le monde connait ma répulsion inexplicable pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à une grande surface, et le shopping) des cartouches pour mon imprimante et deux clefs USB pour…

Je vous raconterai la suite la prochaine fois, faut que je mette les clefs USB dans mon sac pour les confier à ma soeur (l’arlésienne, celle qu’on ne voit jamais).

La vie…

16 réponses sur “Mon changement de téléphone portable… (1)”

  1. Hier, j’essayais de me rappeler avec nostalgie la première sonnerie par défaut de mon premier téléphone.
    Je me souviens qu’à l’époque, j’avais du frisson partout quand je l’entendais.
    Aujourd’hui, quand c’est le cas, j’insulte le truc.

    C’est marrant comme on évolue.

    1. Oui, on change… Maintenant je ne peux plus me passer de téléphone portable, et j’ai pu enfin, choisir ma mélodie.
      L’autre ne me manquera pas…
      🙂

  2. Hihi ! Moi je me souviens la première fois que mon portable a sonné dans le train de banlieue, je suis devenue rouge pivoine et j’ai décroché quand même, mais j’étais trop gênée de parler devant tout le monde, ça me paraissait tellement incongru !
    Aujourd’hui je suis plus à l’aise, mais j’évite au maximum je déteste parler au téléphone en public !

    1. Oui, tu as de l’éducation. Certains ne se privent pas pour raconter leur vie privée à haute voix, et en faire profiter tout un wagon…
      Moi la première fois que mon premier portable a sonné j’étais toute émotionnée…

  3. Ah…….. les sonneries inninterrompues dans le RER le soir, les engueulades et scènes de ménage dont tout le monde profite, les commerçant qu’on ne regarde même pas et à qui on montre juste du doigt  » la baguette » hochement de tête à l’appui, parce qu’on est trop occupé à jacter (sans le moindre intérêt ), les dialogues passionnants, et « discrets  » chéri(e) ya encore des ptits pois ou j’en prend? Le PQ tu veux du rose ou du blanc » etc…….
    Le mail du boss qui a oublié un truc et vous en informe à 23h30 :(( etc….. J’ai donc un portable avec une mobi carte ( et oui….) . Pour me joindre au taf, c’est à mes heures de boulot point barre et les gens le savent et ça marche comme ça. je suis une extra terrestre et tous les connectés de mon entourage me disent en soupirant :  » ah là là t’as de la chance, t’as raison en fait » . A oui? Et ben les ballots faites comme moi, alors !!!!

  4. ……suis une mauvaise cliente pour les marchands car j’utilise un vieux portable de mon ainée, y en a au moins 2 en réserve, je suis tranquille pour un bout de temps si le mien tombe en rade :)) c’est pas de la radinerie mais ça m’intéresse tellement peu…….

    1. Là j’ai le premier, bien emballé parce qu’il peut ENCORE fonctionner, et j’attaque le deuxième…
      Je ne suis pas une bonne affaire pour la téléphonie…

  5. Ah, téléphoner en public… Des années que j’ai un téléphone (p*tain, huit ans), et je suis toujours gênée quand il sonne en public et que je suis obligée de décrocher, en mode furtif « laisse moi trente secondes je vais me cacher dans un coin discret ».
    A part ça, j’ai déjà entendu quelqu’un hurler dans son téléphone qu’il n’entendait pas son interlocuteur rapport au fait qu’il était dans le tunnel du train (sic) et que ah ouais il fallait qu’il sorte du wagon pour téléphoner parce que des cons le faisaient chier comme quoi il parlait trop fort (sic bis).
    J’ai cru rêver.

    1. J’en ai eu une dans le même style dans la salle d’attente d’Acromion. Quand un monsieur et moi lui avons dit « stop, celà ne nous intéresse pas, allez téléphoner dehors », elle nous a regardés comme si nous étions de pauvres cons…

  6. Pff, je ne sais toujours pas envoyer un texto, et pourtant, mon premier portable date de 96. Si par hasard je décide de changer de téléphone et que le brave vendeur me demande quel sorte d’engin je souhaite, je lui réponds d’un air narquois je veux un téléphone pour téléphoner, tout bêtement. Il doit me prendre pour un vieux con, mais j’assume.

    Pourtant avec le nombre de points accumulés, je devrais pouvoir avoir la Ferrari des téléphones. Ben non, je garde mon vieux truc, je le connais.

  7. Ahem, j’en suis à mon troisième téléphone, et je ne sais toujours pas textoter……
    Entrer un nouveau contact est une opération longue et périlleuse, à laquelle j’ai renoncé pour revenir au (charmant) petit carnet d’adresse à spirale, qui fonctionne sans électricité, lui! et toc!
    Mais je te souahite bien du courage, parce que le concept du « téléphone rien que pour téléphoner » est cruellement dédaigné par les vendeurs qui ne souhaitent que te refiler un avion de chasse à réaction nucléaire(cher, très cher!) mais tellement dernier-cri!

  8. Au début cad il y a 3 ans j’avais récupéré le téléphone de mon fils, téléphone simple de chez simple tout comme j’aime. Lui il en voulait un plus sophistiqué pour écouter de la musique et je ne sais pas quoi. Comme mon mari n’avait pas oublié les points lui, il a eu son nouveau portable dernier cri. Pendant 2 ans ma fille et moi nous nous sommes partagées ce téléphone. Un jour elle en a eu assez et a obtenu par son père (moi toujours réticente pour ces choses là) un téléphone dernier cri (qui fait tout pareil que les autres mais en mieux avec internet et je ne sais quoi d’autre…) rien que pour elle. Chouette me disais-je un téléphone rien qu’à moi. Et non voilà-t-y pas que le téléphone du fiston lâche au bout de peu de temps, il récupère le mien. Plus de téléphone portable la Fabie. En fait je m’en moque je ne m’en servais pas LOL… Par contre pour mon boulot à cette époque et toujours maintenant il m’en faut un absolument pendant les vacances scolaires et juste pour quelques jours entre 17h30 et 19h. La maman d’une petite que je garde m’en offre un tout simple (elle a galéré) à recharge . 1 an après , alors que je commençais à pouvoir inscrire des noms dans le répertoire et à savoir sur quelle touche appuyer pour répondre (et oui je suis une anté-diluvienne patentée) mon Zépoux décide de m’en offrir un autre qui lui aura un forfait… et patatras c’est le monstre qui fait internet. Inutile de dire que je patauge, que je n’utilise que la fonction téléphone et que lorsque j’arrive à inscrire un nom dans le répertoire je saute de joie, mes enfants me jetant un regard narquois, et un « bien maman… » en levant le pouce . Dis-donc gamin(e) tu te rappelles de l’apprentissage de la propreté, je ne prenais pas cet air catastrophé quand tu me déposais ton cadeau dans le joli pot rose… Je dis une bêtise, je suis fière de mois, j’ai réussi à envoyé un texto. Un en 6 mois beau début.

    Je n’en suis pas encore à la sonnerie. De toutes façon personne n’a mon numéro… Il faudra que je le donne aux parents des enfants que je garde tout de même parce que bon c’est pour leur éviter de m’attendre à la porte de chez moi pour rien quand je suis encore en vadrouille forcée avec leur gamin ou que je n’ai pas vu le temps passer au parc…

    Comme diraient mes enfants tu es un caca maman. Oui et votre mère vous emm…. avec tout le respect et l’amour qu’elle vous porte.

    Bonne galère avec ton nouveau portable

    1. Il est vrai que j’ai été longtemps à ne pas en vouloir. Finalement je trouve cela pratique (surtout en cas de panne de voiture ou de problème), mais je ne peux pas dire que je m’en serve beaucoup…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.