Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Scène de ménage : la confiture d'abricot 2012 (1)

scene-de-menage1Un vendeur diabolique a proposé à maman, au marché du mardi 31 juillet, 5 kg d’abricots pour un prix défiant toute concurrence.

“Pas de problèmes” s’est dit Mrs Bibelot, “nous allons faire des confitures”.

J’aurais dû me méfier (une fois de plus) en voyant la bassine à confitures de mon arrière grand-mère sortie la semaine précédente pour être dûment nettoyée.

Il faut dire que cette année, le prunier n’a pas donné ce qu’il fallait, vu qu’il agonise, et que le pêcher n’a donné que 3 fruits (contre 1 l’an passé, et 20 pots de confitures il y a 2 ans…)

D’où frustration, et la mise en tête d’utiliser les pots vides qu’avaient mes parents.

Après inspection des Reine Claude qui ne seront pas assez nombreuses, et des mirabelles que “ah non, on les mange comme ça !”

Cela leur manquait de se boutiquer pour faire quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire (on ne fait pas des confitures tous les jours non plus).

J’ai été forcément mise en cause, quand ce même mardi, ma mère m’a appelée mine de rien pour me demander si par hasard je n’allais pas faire des courses.

Si, et ce n’était pas “par hasard”, mon frigo faisant la gueule. Donc si je pouvais lui prendre 3 kg de sucre cristallisé je serais bien mignonne, parce qu’elle avait 2 kg en réserve et que 3 kg c’était suffisant.

J’ai échappé au nettoyage et coupage des abricots, mais quand je suis arrivée le mardi, Jean-Poirotte m’attendait attendait de pied ferme ses kg de sucre, qu’il a versé immédiatement dans la bassine où les abricots agonisaient attendaient.

Restait à savoir combien il manquait de sucre et donc :

  • Mon père a cherché partout les calculs de ma mère (tarage de la balance avec la cuvette destinée aux fruits) et ne les a pas trouvés.
  • Manque de bol ce jour là, elle a émergé de sa sieste avec 1/2 H de retard.
  • Pour retrouver ses calculs avant de boire son thé, son mari piétinant sur place (il y a des moments où ses genoux vont nettement mieux)
  • Ah bah non, c’était ceux des prunes d’il y a deux ans, parce qu’il n’y avait de toute évidence pas 10 kg de fruits.
  • Et que les bons calculs étaient illisibles dans une poubelle de récupération, détrempés par le jus de je ne sais quoi…
  • Et gnagnagna (ma mère note tout un tas de trucs sur ses notes de courses, et les égare systématiquement…)

J’ai pu fuir au moment où ils débattaient de la recette.

  • Mrs Bibelot aime à suivre les recettes à la lettre
  • Jean-Poirotte voudrait que cela soit terminé avant d’être commencé, et améliorer éventuellement les choses,  argumentant donc toujours.

Là, il s’agissait de savoir si laisser les abricots mariner dans le sucre pendant 24 heures, c’était bien nécessaire. Ma mère prétendant que oui, et lui non.

Jusqu’à présent j’étais restée neutre, mais cela ne pouvait pas durer vous l’imaginez bien. Parce que 24 H c’est 24 H et que forcément pour la suite, je serais présente…

La vie n’est qu’un long calvaire…

Posté le 1 août '12 par , dans Ah ces parents !, Tu l'as vue la spatule ?.
Tags : , , , ,

8 commentaires »

Comment par Cathy
2012-08-04 14:32:31

Les billets dans lesquels tu relates ces épisodes de “discussions” entre tes parents sont toujours très drôles et touchants, tu sais trouver toujours le ton juste !
ça m’a rappelé mes parents et leurs confitures de prunes, c’était parfois TRES rock n’ roll et mes sœurs et moi évitions d’être dans les parages, ayant soudainement des trucs urgents à faire ce jour là…..
Je retiens le fait de laisser macérer les abricots dans le sucre car je ne connaissais pas le truc : c’est pour enlever un excès éventuel d’acidité ? Un surplus d’eau ? Diminuer la cuisson ?

Comment par Calpurnia
2012-08-06 12:18:53

Ne pas rester à proximité, je connais…
Pour la macération 24 H, c’est tout bêtement dans la recette…

 
 
Comment par Cathy
2012-08-04 14:37:29

……… ma mère faisait invariablement la tête toute la journée et au moment de la dégustation de la confiture (une merveille) nous avions droit à l’habituel : “et ben profitez en bien hein parce que vous pouvez être SÛRES que c’est la DERNIERE année qu’ ON en fait “

Comment par Calpurnia
2012-08-06 12:19:31

Là, c’est plutôt systématiquement : l’avant dernière était meilleure :-)

 
 
Comment par cathe
2012-08-05 15:05:53

Toujours aussi amusantes, les histoires de Mme bibelot et Jean- Poirotte.
J’avoue avoir un petit faible pour Mme bibelot. Elle me fait beaucoup rire (avec respect)
J’attends la suite de la recette, confiture d’abricot.
Lecteur bien agréable, sous ce temps pluvieux.

Comment par Calpurnia
2012-08-08 12:54:53

Désolée, on ne sait pourquoi, tu étais passée en spam…
Bon tu as la suite, par beau temps j’espère !

 
 
Comment par Anne
2012-08-06 16:21:59

Le sucre pendant 12 ou 24h, c’est pour améliorer le côté gustatif de la confiture. Ca fonctionne aussi pour les fraises.

Le principe est de “cuire” à froid dans le sucre avant de cuire en vrai: ça diminue le temps de cuisson “vrai” et permet de mieux confire les fruits.

Pour les abricots, c’est encore meilleur de les faire cuire avec les amandes des abricots (ça renforce le goût).

Pour la prochaine fois hein :-)

Comment par Calpurnia
2012-08-06 17:43:45

Merci de ces précisions.
Pour les amandes, c’est toujours fait avec, et je passe sur les commentaires de qui qui casse les amandes :-)

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI