Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

L'adieu au vide-ordures… (1)

Vide ordureUn jour un technocrate a fait pondre un décret concernant la condamnation des vides-ordures (je pense que tout le monde sait ce que je pense des technocrates)…

Ce serait peu hygiénique (pas faux), même si pratique quand on ne se sert de l’engin que pour y jeter toute chose qui n’est pas salissante (une bouteille en plastique vide par exemple).

Mon option à moi, je gardais tout ce qui est périssable pour le descendre dans le local poubelles, et comme je suis seule au monde cela se faisait une fois la semaine. Le reste partait au vide-ordures.

(Je sais, c’est passionnant).

Pendant longtemps il fallait l’unanimité des copropriétaires, escalier par escalier, unanimité qui n’avait jamais été trouvée, au grand déplaisir du syndic qui pratique la politique du : moins tu peux payer et plus tu payes, parce qu’il touche une commission confortable sur tout ce qui est travaux, qu’il baptise pompeusement “frais de gestion” (en se plantant à chaque fois, moi il m’avait compté trois fois le bouchage du vide-ordures, et trois fois également à la dame du RDC qui n’en a pas, c’est dire…).

Des travaux on s’en est avalé un paquet depuis 2009, depuis justement que je n’ai plus les moyens de sortir trop de sous. Des travaux utiles (rares), inutiles (surtout), la moitié des copropriétaires ne se déplaçant même pas pour l’AG, pour gueuler APRES, quand c’est trop tard parce que c’est voté…

Donc là, c’était fait, nous ne pouvions pas y couper, la date limite était atteinte.

Revenant de la Grande Motte, j’ai vu un mot grand comme ça dans le hall, annonçant la condamnation des vides-ordures. Pour mon escalier c’était prévu pour le 26 septembre.

Dans ma boîte aux lettres, le même papier grand comme ça. Je savais donc que je devais être sur le pied de guerre le 26 à partir de 9 H du matin.

Ce qui n’a pas empêché Madame Van Den Connasse qui m’a croisée le lendemain (en fait je pense qu’elle me guettait) alors que je partais, et qui a arrêté ma voiture (dans la mesure où même si j’y pense, je n’en suis pas au point de lui rouler dessus), pour me demander si j’avais bien compris pour le 26.

  • “Parce que vous comprenez, il y a un mot dans le hall, et j’en ai mis dans toutes les boîtes aux lettres”.

Je lui ai rétorqué aimablement que j’étais totalement analphabète et inculte de surcroit, et avais donc sur moi le dit mot, pour que ma mère puisse me le lire et tout bien me n’expliquer. Là elle est devenue toute rouge (un jour elle va se faire mal), mais a cru utile tout de même, de me demander si je serais là… Le 26… concernant la condamnation du vide-ordures. J’ai dit que oui, et comme elle m’avait bien gonflée et que je n’avais pas osé reculer pour l’écraser, je l’ai appelée le soir à 21 H 30 pour lui signaler qu’il y avait des problèmes de radiateurs (sujet d’un autre post, c’était grandiose…)

Ah elle ne veut pas que l’on appelle le syndic, il faut passer par elle ! Nous passons donc par elle, de préférence à l’heure des infos, ou pendant un film passionnant (c’est LA coalition anti Van Den Connasse).

Certains choisissent l’option “6 H 30″, mais parfois à cette heure là, je ne dors que depuis 2 H, alors je préfère le soir tard…

Le 26 je l’ai vue arriver, bombant le torse,  avec deux mecs que j’ai catalogués immédiatement dans la catégorie “bras cassés”.

Car ils ne sévissent pas QUE dans les administrations diverses, alors que cela nous suffirait grandement (au point qu’on pourrait se passer de l’ENA à mon avis, cela nous permettrait de rentrer enfin dans la catégorie “pays civilisé”)

Le premier a retiré le truc machin du vide-ordures, Madame VDC a dûment noté qu’il avait été retiré et qu’il allait partir à la benne, puis ils m’ont déclaré tous les trois qu’ils revenaient dans une heure…

Oui parce que ce n’était pas le tout, mais il restait d’autres vides-ordures à retirer avant la condamnation définitive.

La vie n’est qu’un long calvaire…

Posté le 24 octobre '12 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Crise de nerf.
Tags : , , , , ,

17 commentaires »

Comment par Cathy
2012-10-24 23:59:29

A faire lire à Mme Van den co******et à votre syndic : (Pardon tout l’monde pour l’indigestion qui suit) :
Article 544 du Code civil: ” le droit de propriété est le droit de jouir et de disposer de la chose de la manière la plus absolue, pourvu qu’on n’en fasse pas un usage prohibé par la loi et les règlements “.
article 9 alinéa 1 de la loi de 1965 : ” chaque copropriétaire dispose des parties privatives comprises dans son lot “.
Donc : tout copro décide LIBREMENT de condamner on non la pelle de son vide ordure.
En inscrivant la suppression des vides ordures pour des impératifs d’hygiène aux assemblées générales, votre syndic outrepasse ses pouvoirs : l’appréciation du caractère impératif d’une situation n’est pas de la responsabilité du syndic : c’est le maire sur le territoire de sa commune, assisté de ses services techniques, qui a la responsabilité de la protection sanitaire de l’environnement (sécurité sanitaire) et le contrôle des règles d’hygiène, PAS LE SYNDIC .
Donc, sauf à ce que votre syndic produise des preuves dans les formes légales, à savoir un rapport (ou constat) de la mairie justifiant que des impératifs d’hygiène spécifique à votre immeuble exigent une suppression de votre équipement collectif, la décision de supprimer les vides ordures exige l’accord unanime des copropriétaires en assemblée générale pour être adopté dans des formes légales.
Il suffirait que la Mairie vous délivre un constat énonçant que l’état de nos locaux de vides ordures est conforme aux règles d’hygiène en vigueur (si c’est le cas).

Votre syndic ferait mieux de réfléchir avant de mettre à l’ordre du jour la suppression des vides ordures pour des impératifs d’hygiène (qu’il n’a aucune qualité pour déterminer lui-même).
A la suite de quoi tout copropriétaire, dans les 2 mois suivant la réception du PV de ladite assemblée pourrait attaquer cette décision devant les tribunaux. Et il gagnerait forcément. Sans compter le fait que la copropriété serait à même d’être redevable des frais de justice engagé par le copropriétaire contestant la décision !

Comment par Calpurnia
2012-10-25 19:20:44

Cela vient trop tard, mais quand je reçois la prochaine convocation, JE TE CONTACTE !
Merci :-)

 
 
Comment par vivi
2012-10-25 08:27:54

De l’art et la manière de donner les armes pour semer la zizanie! Reste plus qu’á imprimer ça en grand et le mettre dans toutes les boites aux lettres!

Comment par Calpurnia
2012-10-25 19:21:41

Oui, mais cela vient trop tard, le mal est fait !
Mais lire plus haut…
Je sens que Cathy va devenir la pire ennemie de madame Van Den Connasse…

 
 
Comment par Sylvie
2012-10-25 10:34:22

Je confirme : j’ai décidé de garder le V.O. (tout de meme bien pratique : 4 étages sans ascenseur)

Comment par Calpurnia
2012-10-25 19:22:33

Moi aussi, mais là, je n’avais pas pu me déplacer et la personne à qui j’avais fait procuration n’a pas respecté mes consignes.
Donc, j’attends qu’elle m’en fasse une, de procuration…

 
 
Comment par Cathy
2012-10-25 22:24:13

Si elle est remise à l’ordre du jour à l’initiative de votre syndic ( il aurait TORT, sauf dans le cas où c’est un copro qui le lui demande), la suppression des VO doit être votée à l’unanimité, ça veut dire que ça demande l’accord de TOUS les propriétaires du bâtiment concerné (et comme y en a qui ne viennent pas et ne donnent pas leur pouvoir…..c’est mort). Il faudrait qu’au moins 2 mois AVANT l’envoi de la convocation tu lui envoies un RAR je te dirais ce qu’il faut lui écrire. Tu peux me contacter à ce sujet en message privé directement sur mon mail car je ne voudrais pas polluer cet espace …….
Sinon une idée: écrase ta dernière cigarette sur la porte de Mme van den co****** (non je rigole^^)

Comment par Calpurnia
2012-10-25 23:12:21

Pour les VO c’est trop tard, c’est fait…
A venir…

 
 
Comment par Cathy
2012-10-25 22:27:50

PS: ^^ si la suppression des VO était mise à l’ordre du jours suite à injonction de la ville par exemple, ça pourrait être voté à l’art. 25 et non à l’unanimité , mais c’est seulement dans ce cas.

Comment par Calpurnia
2012-10-25 23:13:08

Je ne sais plus qui je suis et quel était l’ordre du jour…
Rapport à la clope, à venir également…

 
 
Comment par Nita
2012-10-26 00:19:44

ah, moi, les VO ont été condamnés et scellés en moins d’une heure. Et je m’en foutais, je ne suis pas copropriétaire.

Comment par Calpurnia
2012-10-26 17:07:34

Attends la suite…

 
 
Comment par Louisianne
2012-10-26 09:23:00

Intéressant le commentaire de Cathy !
Même si c’est trop tard, ça vaudrait le coup à la prochaine réunion de copropriété d’imprimer tout ça et de le distribuer, ou de de le dire haut et fort !
Et pas question de donner procuration cette fois !
Ma mère avait aussi fait un scandale parce que des travaux avaient été voté sans permis de construire (personne n’avait jugé bon de vérifier auprès de la mairie)
Et pour les “erreurs de calcul” rassure toi, le super syndic de ma mère lui a réclamé 4 fois les travaux d’un escalier qu’elle n’utilise pas (il y a deux immeubles, et des parties communes distinctes !)

Comment par Calpurnia
2012-10-26 17:08:37

Les erreurs du syndic sont rarement en sa défaveur.
Il faut TOUT éplucher, c’est tellement limite que l’on se dit que c’est fait exprès…
Certains n’épluchant JAMAIS les comptes de la copropriété…

 
 
Comment par Gisèle
2012-10-26 16:16:28

Il y en aurait long à dire sur les syndics… et sur les bras cassés de l’administration…
Mais ça me donne des boutons rien que d’y penser alors je me contenterai de continuer à lire tes posts… et d’applaudir parce que je pense exactement comme toi en ce qui les concerne ! :-D

Comment par Calpurnia
2012-10-26 17:09:20

Je compte même ouvrir une rubrique “bras cassés”, car si j’en ai déjà pas mal raconté, j’ai encore à dire… :-(

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI