A… comme Amour… (2)

A comme amour 2Il n’y a pas que celui que nous portons à nos proches, à tous les humains que nous aimons, mais il y a aussi celui qui nous unit à nos chers compagnons « familiers ».

Delphine, 1987, en vacances aux Saintes Maries de la mer, qui refusait de faire sa sieste sans la chienne de mes parents (et réciproquement).

Nous ne leur avons donné que de l’amour, ils nous l’ont bien rendu.

On notera par ailleurs l’animal martyrisé, répandu à la fois sur la petite, et sur le canapé de cette maison que nous regrettons souvent. Il y a des jours où l’on regrette de ne pas contacter la SPA plus souvent…

Photo : gentille sorcière.

PS : je l’ai déjà raconté, Delphine a été chien dans une vie antérieure et nous a raconté cela avec beaucoup de détails… C’était encore l’époque où elle n’avait pas oublié cette vie antérieure…

PPS : les programmations qui ne fonctionnent pas, ça m’énerve SOUVENT…

10 réponses sur “A… comme Amour… (2)”

  1. Le plus gran des amours… celui d’un être qui
    ne nous juge pas, qui s’en fout si on est jeune
    ou vieux, gros ou mince, pauvre ou riche….

    Comme souvent nos amis les bêtes illustrent
    bien mieux les valeurs soi-disant humaines que
    nous autres, grands Hommes que nous sommes 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *