Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les voisins et nous… Comment faire connaissance…

PlanningJ’ai déjà abordé le sujet des voisins, en immeuble, en pavillon, à la campagne. Pour en conclure qu’il y aura forcément un jour un problème, même mineur, sachant que nous ne sommes jamais les voisins des autres…

Dans mon immeuble, après un hiver meurtrier il y a 3 ans, il y a eu pas mal de renouvellement, rien que des jeunes, vu que pour moi tout ce qui est en dessous de 40 ans est jeune. Comptez dans ce lot de jeunes, ma voisine du dessus qui a remplacé Madame Vampire, et dont la fille aime à galoper au dessus de ma tête, heureusement uniquement une semaine sur deux, et la moitié des vacances scolaires, sinon elle est charmante (la mère).

Puis j’ai eu le plaisir de voir mes cons de voisins d’en face déménager, tandis que le vieux con d’en dessous était remplacé par des gens absolument charmants (je ne les entends jamais et en plus ils sont souriants).

Depuis 1 an, l’appartement en face, donc sur mon pallier, était à vendre (d’où le départ des connards qui avaient gagné 4 mois sur leur bail). Puis le panneau “à vendre” a été remplacé par “vendu par” il y a 3 mois.

A qui par contre, c’est le néant… Je n’ai pas vu l’ombre d’un emménagement, mais j’étais peut-être absente (cela m’arrive, surtout quand Delphine vient passer 3 jours chez mes parents, je ne suis dans ces cas là, pas chez moi).

J’entends bien tous les matins vers 7 H 30, la porte s’ouvrir et se refermer, le soir vers 17 H 30 aussi, mais je n’ai pour l’instant vu personne. De la lumière en rentrant à l’époque où les jours étaient les plus courts, m’avait indiqué pourtant qu’il y avait quelqu’un dans la place.

Comment faire la connaissance du voisin ou de la voisine ? ou du couple éventuel, qui n’a pas d’enfants, sinon je l’aurais repéré au bruit fatal du ou des chers trésors…

Quand j’ai emménagé en 1995 avec deux adolescentes, elles avaient failli déclencher une émeute avec leurs chaines et leurs disputes, dans cet immeuble qui ne comptait que des retraités. Les gosses, ça se repère à l’oreille sans forcément avoir besoin de sonotone…

Pour faire connaissance, je me tâte.

  • Façon distraite et désorganisée : j’ai refermé ma porte avec les clefs à l’intérieur, mais dieu merci ma porte fenêtre côté cuisine est ouverte, puis-je passer par chez vous ?
    Risques : passer pour une distraite désorganisée, tomber sur une personne qui me laissera faire la dangereuse escalade entre son balcon et le mien (mauvais point, parce que je vais forcément me rétamer deux étages plus bas, même si c’est de la pelouse), tomber sur une personne qui préférera appeler les pompiers (bon point, sauf que je passerais pour une distraite désorganisée), tomber sur l’acrobate du secteur qui préférera se rétamer à ma place en faisant l’acrobate entre les deux balcons et ce sera à moi d’appeler les pompiers.
    Option non retenue.
  • Passer pour une distraite désorganisée qui n’a pas de cervelle, pour aller emprunter du lait, ou du beurre, ou du sucre, ou des oeufs, ou du vin blanc pour cuire le poisson, ou un rouleau de PQ.
    Risques : passer pour une sans cervelle. Tomber sur une personne qui a des problèmes de cholestérol ou de triglycérides et tout bien me montrer ses dernières analyses pour me faire comprendre qu’on est bien peu de choses et pourquoi elle n’a donc pas de lait, beurre, oeufs. Ou sur l’abstinent du secteur qui va me prendre pour l’alcoolo de l’escalier. Ou sur l’écolo pur et dur qui n’utilise pas de PQ rapport aux arbres et à la cellulose mais fait tout à l’eau claire et m’explique pourquoi.
    Option non retenue.
  • Façon dingue de ma voiture : je serais intéressée par échanger ma place de parking contre un garage pour protéger copine des intempéries qui nous frappent régulièrement, et a-t-il/elle un garage ?
    Risque : que la personne ait un garage et accepte immédiatement de me le céder contre espèces sonnantes et trébuchantes (que je n’ai pas), ce qui prouvera qu’elle n’est pas dingue de sa voiture et qu’elle me trouve donc cinglée, impression qui se confirmera quand je dirai “je vais réfléchir”
    Option non retenue.
  • Façon cheftaine de naissance qui aime les remises à l’ordre : il/elle a-t-il prévu de faire un pot pour fêter son arrivée et si oui quand, afin que je puisse le noter dans mon agenda ? (personne ne l’a jamais fait, je vous le précise).
    Risque : passer pour une cheftaine de naissance qui a des manières déplaisantes,  ou une madame sans gêne comme on en fait peu.
    Option non retenue.
  • Façon trop polie pour être honnête : je lui demande si je ne fais pas trop de bruit avec mes enceintes dans l’entrée (via l’ordi) ou mon poste TV (généralement au plus bas dans l’échelle des décibels).
    Risque : il/elle va croire que je lui signale par là même qu’il/elle fait trop de bruit alors que c’est faux (c’est faux) et va me prendre pour l’emmerdeuse de service, et me prendre en grippe.
    Option non retenue.
  • Façon bricoleuse : avez-vous une clef 6 pans en 22 ? Je ne retrouve plus la mienne.
    Risque : c’est un ou une bricoleuse, il/elle a, il/elle va venir jeter un coup d’oeil, il/elle adore bricoler, et que je ne le/la remercie pas… Comme je vais “réfléchir” là encore, je vais passer pour une conne.
    Option non retenue.
  • Façon humoristique : “bonjour vous êtes mon nouveau voisin, on s’est vus à la boulangerie l’autre jour et…”
    Risque : il/elle a un kinder bueno, le dernier, et ne souhaite pas du tout partager. Je vais me faire claquer la porte aux nez et passer pour une emmerdeuse, en sachant que la première impression reste fortement imprimée chez tout le monde.
    C’est pourtant l’option que j’aurais retenue…

Ne me reste plus qu’à le/la croiser tout à fait par hasard…

La vie n’est qu’un long calvaire…

Posté le 2 avril '13 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags : , ,

24 commentaires »

Comment par enthara
2013-04-02 12:17:49

Bah, reste plus qu’à bloquer la porte du rez-de-chaussée avec ta clef et à faire poirotter tout le monde tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ( très efficace, surtout lorsqu’il n’y a pas de sortie de secours ). C’est ce qui m’est arrivé quand j’étais étudiante et que j’habitai une charmante résidence à trois pas de la fac. Le stress parce que je ne pouvais tout de même pas laisser mes affaires en plan et que je n’avais évidemment pas mon portable ni le numéro du syndic… Heureusement, les gens ont fini par arriver petit à petit et le temps d’expliquer la situation aux premiers, j’ai couru à l’agence qui était en bas de ma rue ( in extrêmis car il commençait à se faire tard… ). Le syndic a aussi répondu présent et nous a envoyé un serrurier qu’on a attendu une demi-heure, trois-quart d’heure, le temps de faire un peu connaissance entre ceux qui auraient bien voulu entrer et ceux qui auraient bien voulu sortir ( via les fenêtres ). Heureusement, tous le monde était très sympa et cela s’est fait dans une bonne humeur relative ( début de soirée d’automne un peu fraiche ).
Le serrurier a fini par arriver et a décoincer la serrure en deux trois coups de clef magique et nous avons tous pu reprendre le cours de notre vie. Mais j’ai gardé par la suite de bons contacts avec tous ces voisins ^^).

Comment par Calpurnia
2013-04-02 14:58:50

Je suis curieuse de savoir qui habite en face de chez moi, mais pas au point de casser ma clef dans la serrure du RDC pour bloquer tout le monde.
Ce que tu raconte ne m’étonne pas, généralement c’est dans ce genre de situation que l’on fait connaissance, et cela se passe très bien !!!

 
 
Comment par Meg
2013-04-03 08:18:56

J’habite en lotissement et je ne participe pas aux fêtes des voisins donc je n’en connais aucun.
L’an passé, un chien a sauté sur mon fils aîné probablement pour jouer mais ça lui a fait très peur, j’ai hurlé sur la personne qui accompagnait le chien pensant qu’il s’agissait de sa maîtresse : c’était juste ma voisine d’en face qui cherchait désespérément une bonne âme pour recueillir cette pauvre bête maltraitée par ses maîtres… Je me suis calmée et nous avons discuté un bon moment en compagnie d’une autre voisine très sympa (je venais d’accoucher et les bébés créent des liens !). Depuis on se dit bonjour c’est déjà pas mal…
Le chien qui attaque pour faire connaissance : option à déconseiller !
Se promener avec un bébé dans un landau : bon plan quand on en a un sous le bras !

Comment par Calpurnia
2013-04-04 15:31:21

Ni chien, ni bébé : zut alors :-)

 
 
Comment par Lazuli66
2013-04-03 16:45:10

Et tout bêtement les inviter à prendre l’apéro dans le but avoué de faire connaissance ? Non ? Ou leur porter un gâteau/pot de confiture fait maison en cadeau de bienvenue ? (mais si ça fait déjà 6 mois qu’ils sont là, c’est un peu tard)

Comment par Calpurnia
2013-04-04 15:33:58

Cela doit faire un moment, donc cela paraîtrait curieux de ma part…
C’est juste que j’aimerais savoir de qui il s’agit, pour ne pas regarder la ou les personnes d’un air soupçonneux un beau jour :-)
Nous n’arrêtons pas d’avoir des démarcheurs qui arrivent à entrer en se faisant passer pour n’importe qui et une vigilance certaine s’impose, d’après un papier affiché par la police nationale…

 
 
Comment par Gisèle
2013-04-03 18:19:50

Je fais partie des personnes qui ne font pas le premier pas avec les voisins, j’attends qu’ils se manifestent, même les nouveaux arrivants.
Je n’ai pas non plus beaucoup d’expérience dans ce domaine, car dans le premier immeuble où j’ai emménagé quand je me suis mariée je n’ai connu que mes voisins de palier, et dix ans après quand nous avons déménagé pour une vieille maison marseillaise d’un rez-de-jardin + 3 étages (de très beaux appartements de caractère), il n’y avait que deux copropriétaires et deux locataires, dont nous (chacun son étage). Les copropriétaires (dont notre proprio avec qui nous avions de très bons rapports) étaient déjà là quand nous sommes arrivés et encore là quand je suis partie après le décès de mon mari (nous y avons vécu 28 ans…) et ne se sont jamais plaints des leçons de violon et guitare, et hautbois et piano de mes deux enfants… Quant aux autres locataires, qui habitaient le dernier étage juste au-dessus de nous, les premiers nous ont très bien accueillis mais sont partis passer leur retraite à la campagne dix ans plus tard, et ensuite nous avons eu droit à des voisins qui ne payaient pas leur loyer… les premiers étaient sympas, nous faisaient profiter des oursins qu’ils ramassaient l’été… quant aux suivants… ils ont voulu faire l’élevage de Rottweilers, ils avaient un couple de magnifiques chiens dans l’appart mais le mâle était dangereux… il avait mordu mon mari qui avait eu le tort d’aller sonner à leur porte, et chaque fois que quelqu’un sonnait à la porte de l’immeuble il se précipitait sur la porte de l’appart, on avait l’impression qu’un jour il allait passer à travers… ils sont partis à la cloche de bois laissant un appartement dévasté… autant dire que nous n’avons pas trop sympathisé !
Ensuite, veuve, j’ai emménagé dans une autre vieille maison, toujours avec une locataire par étage, et comme 2 sur 3 étaient retraitées et que je travaillais chez moi nous avons très vite fait connaissance car nous nous croisions souvent.
Par contre j’ai dû faire face à la fille handicapée mentale d’une des retraitées… qui auraient bien aimé venir faire chez moi le tour du propriétaire… mais au début c’était vraiment trop le bordel… et j’en suis partie très vite pour m’exiler en Haute-Savoie, je ne l’ai donc aussi croisée que dans le couloir, à son grand regret… et au mien car j’aurais bien aimé avoir le temps de pendre la crémaillère et de les accueillir.
Je ne sais pas si j’aurai encore l’occasion d’approfondir mon expérience des voisins car je viens de trouver le petit appart où je vais passer ma retraite, dans les Hautes-Alpes cette fois, près de ma fille, mais c’est une maison individuelle dont la proprio loue le rez-de-chaussée… donc j’aurai à nouveau ma propriétaire comme (seule) voisine.

Comment par Calpurnia
2013-04-04 15:34:43

En gros je n’ai jamais copiné avec des voisins, il faudrait vraiment qu’un vrai courant passe.
Je suis juste la plus grande curieuse de l’ouest parisien :-)

 
 
Comment par Angele2b
2013-04-04 08:16:06

Beaucoup de chance pour moi ! Habitant une maison isolée, pas de problème avec les voisins, si ce n’est l’été les touristes locataires de la maison voisine.
Problèmes une seule année, où lesdits locataires jouaient du didgeridoo (si, si, ils l’avaient emporté en vacances), à 3 heures du matin, sur la terrasse. Autrement dit, la maison étant située en hauteur, ils en faisaient profiter tout le village en contrebas. Ça s’est terminé – après multiples essais de conciliation – par un coup de fusil (tiré en l’air, quand même). Le lendemain, ils partaient…

Comment par Calpurnia
2013-04-04 15:35:32

J’adore cette histoire, digne d’un feuilleton !!!! :-)

 
 
Comment par Louisianne
2013-04-04 12:59:02

Moi je penche aussi pour l’apéro !
C’est ce que j’ai fait avec mes nouveaux voisins ! On s’était déjà parlé un peu et je les ai invité via un petit mot dans la boîte aux lettres, avec mon numéro de portable, libre à eux d’accepter. C’est un couple de jeunes, et les sujets de conversation sont venus tout seuls !
Si ils (ou elle ou il) sont très discrets, tu pourras au passage leur dire combien tu es heureuse d’avoir des voisins aussi discrets !

Comment par Calpurnia
2013-04-04 15:36:38

Le jour où je vais faire leur connaissance (ou sa connaissance), je ne manquerais pas de complimenter ce silence si doux à entendre après des années passées à être cernées par des sourds (et rien n’est plus bruyant qu’un sourd qui ne s’entend même pas marcher…)

 
 
Comment par Cathy
2013-04-04 22:17:02

Lorsque nous avons emménagé dans un nouvel appart avec ( à l’époque) notre 1er bébé de 3 mois, c’est le voisin du dessous qi a pris l’initiative de venir faire notre connaissance : il s’est manifesté dès le 1er soir, super excité et fou furieux car :
- il avait entendu le ” bruit ” de notre déménagement
- notre plancher “craquait ” c’était ” insupportable ”
- notre enfant courait ” partout ” ( à 3 mois elle était précoce)
Vu le personnage et les propos, je l’ai flanqué dehors en lui faisant comprendre qu’il fallait pas qu’il vienne 2 fois nous emm**** J’ai appelé les charmants propriétaires qui nous avaient précédés ( 3 enfants), ils nous ont avoués qu’ils étaient partis à cause d’eux….
J’ai donc tout de suite montré les dents et gueulé plus fort que lui, l’informant qu’à chaque fois qu’il viendrait sonner, il aurait droit à 2 jours de bruits non stop. ( on l’a fait une fois….) ça l’a calmé direct….
Chers voisins……

Comment par Calpurnia
2013-04-06 11:45:25

Dur dur de démarrer aussi mal…
Je ne “copine” pas avec les voisins, mais j’essaye d’entretenir un minimum de relations cordiales.
Avec le vieux con d’en dessous j’en étais arrivée à menacer de porter plainte pour tapage diurne et nocturne et il y a eu des mois difficiles…
Chers voisins comme tu le dis…

 
 
Comment par Biloba
2013-04-05 09:39:44

Et ne pas faire connaissance, c’est grave ? Moi, je fais partie des voisines sociables voire serviables (dire bonjour et la météo en se croisant, monter les courses ou laisser l’ascenseur) mais je ne veux surtout pas être envahie (je ne copine pas facilement et mon chez moi est mon refuge). Donc, pas question d’apéro, de café ou autre. Par contre, je vais frapper à la porte des nouveaux dans la semaine qui suit leur arrivée pour me présenter. Ca permet de se sentir accueillis par les arrivants et je n’ai jamais été sollicitée pour tailler un bavette. S’il n’est pas trop tard, c’est peut-être la solution pour toi ? Y aller franchement : “Ecoutez, c’est bête de ne pas se connaître alors qu’on habite en face, je suis Mme Dabra…. ” Et puis tu t’en vas bien poliment après 5 mn, sans engagement !

Comment par Calpurnia
2013-04-06 11:47:07

Je vais faire taire ma curiosité, car comme toi, pas question d’être envahie, depuis que l’on a profité de ma “disponibilité” pour me demander de faire quelques courses…
J’attendrais que le hasard pointe son nez…

 
 
Comment par aline
2013-04-06 11:05:12

Les chers voisins !
Mon mari a bénéficié pendant des années d’un logement de fonction et nos voisins étaient aussi ses collègues de travail…
Si avec la plupart les relations étaient polies, voire cordiales (nous ne sommes pas non plus très friands des apéros avec les voisins) avec d’autres c’était plus difficile, dont un en particulier.
Nous avons passé un dimanche matin réfugiés à 5 dans notre chambre car c’était la seule pièce où le niveau sonore était supportable. Ce c*n avait fixé ses enceintes sur le mur en béton séparant nos appartements (et en plus, nous n’aimons pas Johnny Hallyday ). Inutile de préciser que le lundi matin l’explication entre mon mari et le voisin fut musclée, d’autant qu’ils partageaient le même bureau.
Le même monopolisait tous les fils à linge de l’immeuble, encombrait la cage d’escalier de meubles et objets divers, était le seul à oublier de faire son tour d’escalier, jouait aux boules dans l’allée à deux mètres de nos fenêtres de chambres à une heure du matin, avait un chien énorme qui avait ravagé la pelouse, un chat qui apportait des cadavres d’animaux divers dans l’immeuble de préférence quand ses maîtres étaient partis pour le weekend !!!
Dans le même registre, toujours des voisins collègues, le fils de 20 ans jouait en ligne en hurlant à une heure du matin la fenêtre ouverte… Youpi !
Certes, cet immeuble était particulièrement mal insonorisé : je savais quand le bulletin scolaire des gamins du dessus était mauvais.
Et grâce aux colonnes de ventilation, nous profitions des “doux” arômes de la pipe du voisin qui fumait dans ses toilettes deux étages plus bas !
Autant dire que quand on a pu habiter en maison on était heureux ! ;-)

Comment par Calpurnia
2013-04-06 11:49:03

Là il y a tout de même une personne particulièrement sans gêne, et mal élevée, mais hélas il y en a toujours !
Vivons cachés (difficile en appartement…) :-)

 
 
Comment par Pauline
2013-04-07 20:38:28

Je ne connais pas mes voisins et je m’en porte pas plus mal! Il est vrai que j’ai l’immense bonheur d’habiter un immeuble très bien isolé! Je n’entends jamais mes voisins et lorsque je reçois des amis nous ne faisons jamais attention a faire trop de bruit! Je n’ai jamais eu de remarques ou de mots dans ma boite aux lettres! D’autant plus que mes voisins du dessus ont un nourisson et que je ne l’ai entendu pleurer qu’une fois lorsque j’étais dans mon bain qu’il n’y avait aucun bruit dans mon appartement!
Je suis plutôt partisante de “on se dit bonjour quand on se croise et on appelle la police si ça sent le mort depuis plus de 10 jours” lol il me semble que c’est une réplique de Joey dans la série Friends

Comment par Calpurnia
2013-04-07 22:27:35

Moi hélas j’habite un vieil immeuble (1964) très mal insonorisé… Sinon je suis courtoise, mais sans plus depuis que l’on m’a un peu prise pour une conne…

 
 
Comment par Strudel
2013-04-08 12:32:54

Sur le point de devenir propriétaire… J’ai enquiquiné mon agent pour ne visiter QUE des derniers étages. et j’emménage dans un vieux petit immeuble de deux appartements (le mien compris, tout en haut sous les toits) et deux commerces en RDC (je suis au bureau pendant les horaires d’ouverture).
Ton billet me suggère d’aller me présenter à la voisine (au voisin?) du dessous quand j’emménagerai.

Comment par Calpurnia
2013-04-08 14:59:56

Je l’avais fait en emménageant en 1995, mais certaines traditions de perdent…

 
 
Comment par Madame Patate
2013-04-28 19:58:24

Un petit mot dans la boîte aux lettres ?
Tu les invites à boire le thé ?

Comment par Calpurnia
2013-04-29 16:24:29

Ce sont des voisins tellement fantômes qu’ils n’ont même pas changé le nom sur la boîte aux lettres.
Tout le monde se pose des questions à ce sujet d’ailleurs, c’est vendu, c’est régulièrement allumé, et on ne voit jamais personne…

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI