Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les réunions “bonne conscience”… (Pôle emploi : le retour) (1)

femme-dedaigneuseIl y a d’horribles périodes au cours desquelles mes journées sont assez mornes (exception faite de ma promenade chez les parents pour vérifier l’état de la table basse :-) et d’autres périodes où cela n’arrête pas.

Particulièrement le plus réjouissant qui soit : se débattre de gré ou de force (généralement de force) avec les administrations diverses.

Car depuis début août (comme le temps passe), j’ai reçu pas moins de 4 courriers commençant par “suite à une erreur de nos services“, heu non, ils n’ont jamais tort, donc c’est “après examen de votre dossier“, et paf ! je dois de l’argent, que je n’ai volé à personne, sauf que régler le problème va me prendre des mois, du temps, des déplacements inutiles, etc… Le top étant mes échanges mail avec ce que je m’obstine à appeler le “centre des impôts de Rambouillet” que si je clique sur leur dernier mail, pour visionner la totalité de nos échanges, j’arriverais au sous-sol si mon écran était assez grand… Tout cela pour obtenir une fausse réponse, d’un gus qui un jour a voulu se donner bonne conscience en me prenant pour une conne (en plus).

Il y a quelques temps, je reçois un courrier de Pôle Emploi, me convoquant pour “une réunion d’information”, à “9 H pétantes”, “prévoir la matinée”, avec l’exquise mention habituelle  qui rappelle que si nous ne nous déplaçons pas, nous serons radiés, cela fera toujours cela de pris pour les statistiques du chômage.

J’étais folle de rage parce que la réunion était prévue à peine 8 jours après la réception du courrier ce qui n’est jamais le cas et laisse le temps de se retourner, que la veille au matin cela m’aurait moins dérangé vu que j’avais un RV avec l’ORL en début d’après-midi (20 bornes à refaire en voiture, j’en suis à compter mes litres d’essence), que “réunion d’information” j’ai déjà donné au moins 15 fois, et que “prévoir la matinée” m’obligeait à remettre un RV chez le dentiste. Alors que quand j’annule un RV dentiste, il me faut du temps pour en reprendre un autre.

Pôle emploi Rambouillet a déménagé, il n’est toujours pas fléché mais ce n’est pas grave parce que je sais où c’est (un peu plus loin sur la droite) et bien évidemment, c’est tout la France, il se trouve dans une zone où les parkings sont saturés dès 8 H 45 (évidemment, n’imaginez pas que l’on déménage pour offrir plus de places de parking, alors qu’on se trouve désormais à 3 km de la gare même s’il s’agit d’une construction NEUVE…).

Si je dis “c’est tout la France” c’est parce que c’est comme cela : on ne voit jamais plus loin que le bout de son nez, on ne prévoit jamais à long terme ou même à moyen terme. Un des exemples qui m’a le plus révoltée (je m’égare mais cela me tient à coeur) est celui du CES de mon bourg. Prévu au départ également pour les deux autres villages voisins (dont celui de mes parents), il a été rénové de fond en comble il y a quelques années, avec quelques agrandissements, vu que sa population avait considérablement augmenté depuis 1975 (oui…).

Sauf que les agrandissements n’ont pas tenu compte de 3 nouveaux lotissements en cours dans mon bourg, deux autres à 2 km, et que du coup, les gosses du village de mes parents doivent désormais aller sur Rambouillet, dont un CES complémentaire a été construit il y a un peu moins d’une vingtaine d’année pour dégorger l’unique existant, sans tenir compte de 3 nouveaux lotissements sur Rambouillet, etc… un beau jour les habitants du village de mes parents verront leurs mômes partir à Chartres (qui aura prévu des lotissements…)…

Tout ce qui est agrandi, construit, mis aux normes, pensé, envisagé, l’est toujours de travers sans tenir compte d’un futur parfois très proche, et je persiste à dire que si l’on pendait un technocrate sur deux, cela ferait réfléchir les autres. En France quand on pense à l’avenir on a déjà 10 ans de retard…

Je ne vous parle même pas de l’éloignement de la gare la plus proche dans beaucoup de cas, ce qui en oblige beaucoup à marcher un peu trop (le top étant la maison du  Handicap à Rambouillet qui n’est jamais qu’à 20 minutes de marche depuis la gare, avec des trottoirs non accessibles en chaise roulante, parce que concernant le coup des chaises roulantes, en France, on est toujours vachement à la page également, en Suède on passe pour des attardés…)

Pour trouver à me garer, j’étais à 8 H 45 à Pôle emploi, mais c’était déjà saturé, dans la mesure où le personnel vient lui aussi en voiture (vous allez rire, pour Pôle Emploi il y a 15 places), celui de la CNAV qui est à côté aussi, et que nous nous sommes retrouvées à nous mettre sur le parking d’un” hard discount” (l’équivalent français n’existant pas) qui fermera bientôt ses portes parce que les clients ne doivent jamais y trouver de place.

Et si je dis retrouvées au féminin pluriel, c’est parce que les 25 personnes qui se pelaient de froid devant la porte de Pôle Emploi, étaient quasi toutes des femmes, la cinquantaine et que cela a tout de suite changé l’ambiance de la réunion à venir, on le sentait bien.

Pas de jeune diplômé anxieux avec de quoi prendre des notes d’un air studieux (nous avions toutes le CV demandé et rien d’autre), mais 30 femmes furieuses :

  • Réunion d’information de quoi ?
  • J’ai téléphoné, rien à faire pour savoir quoi que ce soit…
  • La matinée pour quoi faire ?
  • Idem
  • J’ai dit à mon mari de venir me récupérer à 12 H 30
  • Moi j’ai été obligée d’annuler mon RV chez l’ophtalmo : moralité j’y verrais toujours trouble pendant 3 mois encore !
  • Voyons ma pôvre, il fallait demander un certificat médical, comme à l’école !
  • Moi je ne sais pas à quelle heure j’aurai un train, je viens d’Ablis je ne suis pas rentrée chez moi.
  • Peuvent pas ouvrir la porte alors qu’on se pèle dehors ? on serait quand même mieux au chaud !
  • On se fout de notre gueule.

Quand la porte s’est ouverte à 9 H pétantes comme précisé sur la convocation, l’ambiance dans l’agence a tout de suite été au top, seuls deux jeunes qui avaient déclarés venir s’inscrire et 3 péquins répondant à un autre genre de convocation, se dirigeant vers l’accueil.

Le reste de la horde, exclusivement féminine (le genre ménagère de plus de 50 ans, hors statistiques donc, en nous pelant nous avions eu le temps de discuter et donc de le savoir) a été immédiatement canalisé par une conseillère qui terminait tranquillement  son café avant de se voir priée par l’une de nous (celle d’Ablis, qui était de l’humeur la plus massacrante), de bien vouloir laisser son café pour le moment, et nous indiquer où nous pourrions aller terminer de mourir de froid mais assises, ce qui nous changerait agréablement.

Nous nous sommes installées à 20 dans la salle de réunion prévue pour. L’ambiance s’est encore améliorée quand plusieurs ont jeté leurs CV sur la table, retiré leurs doudounes (oui ce jour là la météo était nulle), et se sont installées en croisant les bras, d’un air excédé.

La dernière fois que j’avais senti un roussi pareil, c’est le jour où Pulchérie avait décidé de faire du riz au lait, et oublié la casserole sur le feu. L’appartement a mis 8 jours à perdre la sale odeur, et la casserole ne s’en est jamais remise.

La journée commençait bien…

La vie n’est qu’un long calvaire de toutes manières…

Posté le 23 octobre '13 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Chroniques d'une vie ordinaire, Crise de nerf, Dans la série Diabolique.
Tags : , , , , , ,

9 commentaires »

Comment par CDLM
2013-10-23 21:28:34

La suite ! La suite ! Vous avez le chic pour nous faire rire des situations les plus stressantes (le coup de la table basse, pardon pour vos parents, mais j’en pleure encore) : merci !!
Au cas où (étant également dans la case “ménagère de plus de 50 ans usagère de Popaul Emploi”), un truc découvert par hasard : s’engager dans une démarche de VAE. Là il sont tellement contents de vous avoir mis dans une petite case qu’ils vous f… une paix royale ! 4 mois que je n’ai plus de nouvelles d’eux ! Bien entendu la situation économique familiale peut vous contraindre à rechercher un “vrai” emploi bien avant d’avoir fini toutes les étapes, mais comme de toute façon vous ne comptez quère sur eux pour cela …

 
Comment par CDLM
2013-10-23 21:30:09

“guère”, pardon … Besoin de lunettes, moi …

 
Comment par Louisianne
2013-10-24 18:58:52

Ah ah ! J’ai bien ri en lisant ta description de la France ! Tout à fait ça ! La réunion va être top, je le sens !

 
Comment par margo
2013-10-24 22:00:11

Oh pétard j’adore ce que je viens de lire.
Ca fait écho à ce que je pense.
Le “c’est tout la France” est trop bien vu.
Ici, à Cergy, on a eu droit à une “requalification” d’un boulevard qui traverse tout le centre ville, desservant à la fois la gare RER, le Conseil général, l’Essec, le nouveau centre scientifique de la Gendarmerie nationale…. artère éminemment empruntée par des milliers de véhicules au quotidien.Au départ tout allait très bien mais ça devait faire un peu cheap. Alors il fallait changer tout ça, Et bien ils ont trouvé le moyen de faire des trottoirs larges comme ceux des Champs Elysées (alors qu’il y a très peu de piétons car pas d’habitations) des terre-pleins centraux fleuris énormes, une piste cyclable et une voie de bus de chaque côté. Au final la 2 x 2 voies est tellement étroite que deux voitures côte à côte risquent de se frôler et qu’on est obligés de rouler en décalé pour ne pas toucher la voiture sur la bande d’à côté.
Nullissime.
En plus les arrêts de bus, au lieu d’être sur la voie de bus ce qui aurait été logique, NON ils se trouvent sur la bande de circulation des voitures.
Renullissime.
Le matin c’est un bord…
Mais c’est pour le développement durable, la traçabilité, l’écodéplacement…. je m’arrête là. On a compris.
Tout ça pour la modique somme de 10 millions d’euros.
Pour Pôle emploi, je compatis. J’ai épaulé ma grande fille en période de chômage et j’ai cru défaillir devant l’incompétence et la malhonnêteté -le mot n’est pas trop fort- de leurs services. Prétendre que l’on a envoyé une convocation sans l’avoir fait et radier une personne de ce fait est un sport que j’ai appris à découvrir.
Bon courage en tout cas et continuez à prendre les choses comme cela et à les tourner en dérision, ça me plait bien.

 
Comment par Gisèle Subscribed to comments via email
2013-10-24 23:09:27

La France et ses Administrations (avec un GRAND A !)… je préfère ne rien dire, mon humeur va s’en ressentir !
Dis-nous vite la suite, que j’apporte un peu plus d’eau à mon moulin… ;-)

 
Comment par Calpurnia
2013-10-25 14:47:10

CDLM : je relève désormais d’un tout autre parcours fort heureusement.
La suite du stressant/drôle pour lundi ou mardi…
J’aime savoir que les autres ont pleuré de rire :-)

 
Comment par Calpurnia
2013-10-25 14:48:10

Louisianne : c’est ce qui choque beaucoup d’étrangers que je décris. Toujours un temps de retard, etc… On voit cela partout et dans tous les domaines…
Si encore on ne payait pas pour cela !

 
Comment par Calpurnia
2013-10-25 14:50:41

Comment par margo : une description de plus de l’argent du contribuable littéralement gaspillé !!!
J’en aurai d’autres…
La dérision, parfois est le seul recours quand on en a par dessus la tête !

 
Comment par Calpurnia
2013-10-25 14:52:41

Gisèle : la France et ses administrations… Je crois que c’est encore pire depuis qu’ils ont “simplifié” certaines démarches, avec des programmes pas au point, ou qui buguent (comme quand les impôts m’avaient perdue, pendant 2 ans tout de même) ou des incompétents qui n’en ont rien à faire.
Heureusement, régulièrement, on tombe sur une personne qui prend son boulot à coeur, je viens d’en faire 3 jours de suite l’expérience : moralité il flotte !!!

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI