Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les gaffes avec les enfants… (et l’étrange de notre vie)

Papa et moiJe suis née le 9 mai 1958 à 17 H 55, à Versailles, pendant que papa se rongeait les poings au service militaire sachant sa femme à la maternité (moi dans ses bras vers septembre)

SAUF que, j’ai su très tôt que mon arrière arrière grand-mère, était morte dans la nuit du 8 au 9. Sans plus de précisions que cela.

Mon arrière grand-mère partageait la même chambre que sa belle mère. C’était encore l’époque où la notion d’intimité restait très vague. En plus la chambre était gigantesque. Quand mon grand-père venait passer le WE, il dormait dans la chambre de mes parents s’ils étaient absents, où bien avait son lit de camp dans la chambre de sa mère ET de sa grand-mère. Cela ne choquait personne.Mon arrière grand-mère était présente au moment du décès de sa belle-mère, ainsi que le médecin qui avait juste constaté qu’elle était “usée, sereine” en bref qu’elle s’éteignait doucement ce qui lui semblait normal vu son grand âge et la vie difficile qu’elle avait eue. Il avait estimé qu’il valait mieux la laisser en paix et terminer ses jours chez elle sans chercher à la prolonger d’aucune manière. Comme elle ne souffrait de RIEN (elle est morte en bonne santé), il n’y avait rien à faire qu’attendre.

Mon arrière grand-mère, sans le vouloir, m’a traumatisée avec cette mort. Elle attendait, et la mourante également, cet enfant à venir, alors que maman souffrait dans  sa  clinique. Puis au cours de la nuit du 8 au 9, le médecin est redescendu de la chambre où l’aïeule s’était éteinte doucement en précisant que c’était terminé.

  • “TU l’as remplacée dans la vie” me disait mon arrière grand-mère qui 18 H plus tard avait appris ma naissance.
  • Sauf que la petite fille que j’étais avait mal compris. Je pensais lui avoir volé sa vie pour naître et j’en ressentais une culpabilité terrible.

Le temps a passé, passé, avec toujours cette histoire du fait que je l’avais remplacée dans la vie, mon grand-père me le disait aussi. Je regardais le portrait de  l’ancêtre et  le temps passant, force m’a été de constater que je lui ressemblais tout de même un peu beaucoup…

Et puis elle avait l’air tellement peu aimable sur la photo (à l’époque, on ne demandait jamais aux gens de sourire, bien au contraire, il fallait avoir l’air le plus sévère possible), que j’avais l’impression que son regard terrible m’était destiné “tu m’as volé ma vie !” Telle une Joconde non séduisante, elle me suivait du regard dans la grande chambre, en me reprochant sa mort.

Il m’a fallu du temps pour comprendre que l’on ne me reprochait rien, que je n’étais responsable de rien… Les enfants voient la vie avec d’autres yeux que ceux des adultes…

Et puis le temps a encore passé, et papa et maman ont repris la maison. La grande chambre immense a été coupée en deux. Une réservée à celle qui n’est pas comme les autres, et l’autre, la “chambre verte”.

Le lit où est morte mon arrière arrière grand-mère était devenu le lit de mon grand-père après la mort de sa grand-mère. Il partageait sa chambre avec sa mère. Cela ne choquait personne. Simplement, chacun allait se coucher à son heure… Pour laisser à l’autre le temps de vaquer à sa toilette, de se coucher et de s’endormir. J’ai tenu longtemps d’eux, à m’endormir en 5 minutes quand c’était l’heure…

Mais, dans la maison de mes parents, il y a la chambre verte, et la chambre rose, vestige de  l’ancienne grande chambre que papa et maman partageaient avec leurs enfants (puisqu’une partie de la chambre est devenue le couloir). Jusqu’à ce qu’il soit jugé indécent que je dorme dans la chambre de mes parents, du coup, je dormais avec mon arrière grand-mère, mon grand-père ayant été nommé garde chasse et dormant ailleurs, laissant son lit toujours propre, vacant, dans lequel j’ai passé d’excellentes nuits.

Je peux vous dire au cm près où il se trouvait dans l’actuelle chambre verte : à 50 cm du mur extérieur juste la place pour une table de nuit à l’ancienne.

Les rares fois où j’ai dormi dans la chambre verte, je ne m’y suis pas sentie bien, au bord du malaise, j’y étais réveillée par des angoisses, des sensations d’étouffement, l’impression d’une présence hostile.

Et puis en reprenant la généalogie à laquelle j’avais commencé à me consacrer en 1981, j’ai pu constater sur livret de famille que mon arrière arrière grand mère était bien morte dans la “nuit du 8 au 9″, mais en fait le 9 à 0 H 55, ceci attesté par le médecin.

17 heures avant ma naissance, le même jour.

Dès que l’aïeule s’était couchée avec l’intention de ne plus se relever, son lit avait été déplacé pour être proche de celui de sa bru. Donc je ne pouvais que savoir où se trouvait jadis dans la chambre verte, le lit de mon grand-père, mais pas qu’il avait été déplacé.

Mon arrière arrière grand-mère est morte exactement à l’endroit où se trouve le lit actuel.

Comprenne qui pourra à mon malaise, malaise que je suis seule à ressentir, mais certains faits peuvent nous sembler parfois étranges.

Sans croire plus que cela à quoi que ce soit, je constate seulement…

Car la vie n’est qu’un long calvaire…

PS : on trouve pire comme histoire avec Delphine qui nous a raconté pendant 3 mois, avant ses 3 ans, comment était la vie et le paysage quand elle était chien, et qu’elle s’appelait Hamalaram… Mais je vous l’ai déjà raconté !

Posté le 2 décembre '14 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags : , , ,

13 commentaires »

Comment par Louisianne
2014-12-03 14:43:32

Comme toi je ne crois pas à grand chose, mais j’aime bien ces histoires là et là j’y crois ! Aussi bien à ton malaise qu’à la jolie histoire de Delphine !

 
Comment par Calpurnia
2014-12-04 18:04:42

Louisianne : heureusement que tu es là ! En fait on ne sait pas en quoi croire.
J’ai reçu un mail privé concernant ce billet, et certaines coïncidences, hasards, etc, sont déconcertants…

 
Comment par Princesse Strudel
2014-12-05 13:19:23

Je crois qu’il y a des gens qui captent certains canaux, mieux que d’autres. Comme une radio réglée sur ondes courtes: elle ne captera pas les ondes longues, pour autant, les ondes longues existeront aussi…
L’anecdote de Delphine est bien jolie.

 
Comment par Calpurnia
2014-12-06 17:33:14

Princesse : il est maintenant reconnu que notre bonne vielle Terre est parcourue de faisceaux d’ondes, et qu’il y a des “noeuds” (les endroits où elles se croisent).Ces ondes serviraient d’ailleurs à tous les animaux migrateurs, perturbés de plus en plus par les nôtres.
Les chats seraient très à l’aise aux endroits des “noeuds”, et théoriquement pas les humains… D’où le conseil de déplacer notre lit si vraiment le matou s’y plait un peu trop…
Le chat de mes parents a pour endroit de prédilection ce lit que je déteste et que Delphine adore.
De là à en déduire que Delphine a aussi été chat un jour, c’est à creuser…

 
Comment par CDLM Subscribed to comments via email
2014-12-09 10:02:58

Et là moi je me dis : mais quel âge avait donc votre arrière arrière grand mère pour croiser sur cette terre (certes brièvement …) son arrière arrière petite fille ??

 
Comment par Calpurnia
2014-12-09 10:32:29

CDLM : elle était de mars 1864 et nous ne nous sommes finalement pas croisées puisqu’elle est morte 17 H avant ma naissance…
Mon arrière grand-mère a “connu” Pulchérie pendant 6 mois…

 
Comment par CDLM Subscribed to comments via email
2014-12-09 10:57:06

Ah oui mince, c’est vrai, c’est dans l’autre sens : 17 heures avant. Je m’embrouille !
Vous avez une sacrée longévité dans la famille ! Si toutes ces dames ont fini leur vie en assez bonne santé, je vous souhaite la même chose. Mes enfants ont bien connu un de leurs arrière grands pères (ce qui me semble déjà assez rare) … mais ça fait une génération de moins que chez vous !

 
Comment par Calpurnia
2014-12-11 16:04:08

CDLM : mon arrière grand-mère avait 96 ans, tante Hortense sa soeur approchait des 100. Du côté de papa par contre, on a rarement dépassé les 90 et pas forcément en bonne santé…
Mes filles ont quand même eu la chance de connaître toutes leurs arrières grand-mères et 2 de leurs arrières grand-pères pendant un bout de temps, Albert et moi ayant tous les deux perdu nos grand-pères paternels en août 1979.
Les générations à venir faisant leurs enfants de plus en plus tard, cela se verra de moins en moins…

 
Comment par Christelle
2014-12-16 23:56:02

j’aime bien vos histoires de famille ! (et j’aimerais bien relire le post sur la vie de chien de Delphine — si je puis dire ? ;) )

 
Comment par Calpurnia
2014-12-18 16:32:14

Christelle : toutes les familles ont leurs petites histoires amusantes, troublante, étonnantes, il suffit simplement de se pencher dessus.
Pour la vie de chien de Delphine, je vois que tu as trouvé. Mon hébergeur peine pour les liens, c’est la raison pour laquelle je n’en mets plus :-(

 
Comment par stop pub
2014-12-30 18:05:58

mon garçon de tout juste 3 ans avait un jour dit, de façon très détachée alors qu’il jouait sur le tapis devant le canapé “avant, j’étais un indien, je m’appelais Aigle Souriant; maintenant je suis un petit garçon, et après je serai une vache”. J’avais une copine thailandaise (bouddhiste) qui avait été fort impressionnée…

 
Comment par Calpurnia
2015-01-10 02:23:09

stop pub : pourquoi être une vache après, si ce n’est en Inde… Putain, nous avons la réponse.
Fais lui manger du porc… :-)

 
Comment par Gisèle Subscribed to comments via email
2015-01-16 16:00:17

Chez moi aussi les enfants ont connu leurs arrières-grands-parents. Et ma propre arrière-grand-mère est décédée quand mes enfants avaient 6 et 3 ans.
Mon père est encore en vie et ma petite-fille va avoir 16 ans, pour peu qu’il approche de la longévité de sa mère qui est décédée à 104 ans, il connaîtra peut-être son arrière-arrière-petit-enfant… pour peu que ma petite-fille décide un jour d’avoir des enfants, car pour l’instant elle ne l’envisage pas du tout.

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI