Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Tout est de la faute de l’appartement… (1)

Fantôme

En triant des papiers début janvier (c’est le tonneau des Danaïdes ce truc là, j’ai l’impression de passer ma vie à trier des papiers, sans jamais retrouver le bon), alors que j’avais le moral au plus bas et que je commençais à creuser, je suis tombée sur la promesse de vente que j’avais signée en janvier 1995 pour mon appartement, et j’ai eu un choc.

20 ans… 20 années venaient de se dissoudre tout à coup, et je me suis revue, toute heureuse d’avoir trouvé mon premier  vrai “chez moi”, dans une résidence semblant sympa, bref, j’y reviendrai, là n’est pas l’objet de l’article.

Quand j’ai emménagé donc, c’était un peu résidence pour personnes âgées, car il n’y avait que des retraités, d’anciens jeunes couples ayant acheté en 1966 et mon arrivée avec mes deux ados a déclenché une émeute chez les voisins particulièrement concernant leur chaîne stéréo et leurs claquements de portes intempestifs. Si je me mets à vous parler de leurs disputes des des hurlements qui allaient avec, je vais en avoir pour des plombes…

Ne restent des anciens, que les Langlais et leur voisine du dessus, une femme avec laquelle je n’ai pas eu de bonnes relations au départ (elle avait les filles dans le nez), et puis le temps passant, après mon licenciement en 2007, elle est venue me voir pour me demander de mes nouvelles, ayant remarqué que je ne semblais plus travailler, et depuis nous nous entendons plutôt bien. Je passe la voir environ 2 fois par mois, quand j’ai le courage d’ingurgiter de l’Earl Grey (il est hallucinant de voir que personne ne vous demande jamais si vous aimez ou non, le thé à la bergamote, perso, je déteste).

Fin janvier, je suis allée chez elle pour prendre de ses nouvelles (mauvaises) et lui présenter mes voeux. Pendant qu’elle préparait sa mixture dans la cuisine, j’ai regardé une fois de plus la disposition et l’ameublement de son appartement, en l’enviant un peu. Ah si que j’aurais des sous…

Au mur, plein sud, il y avait une décoration nouvelle et un peu curieuse, faite de tiges de blé entrelacées, tressées en cercle parfait, avec au centre, en rubans violets, un pentagramme + deux ou trois bricoles que je n’ai pas détaillées. Pendant que nous prenions notre thé, elle a bien vu que je regardais cette décoration curieuse (en arrosant discrètement une plante verte juste à ma portée), alors que généralement je la complimente plutôt pour sa très jolie collection de tisanières trônant sur un vieux buffet.

Et là, elle est devenue toute rouge.

  • “Ah vous regardez cela… Oui je sais cela paraît curieux, mais je n’ai pas trop eu le choix” m’a-t-elle dit, tout en tripotant la croix en or qu’elle porte toujours autour du cou.

Je sais que c’est une femme très croyante, qu’elle va à la messe toutes les semaines, a fait de multiples pèlerinages, mais comme elle est très tolérante et ne s’offusque pas que je ne partage pas sa foi, nous pouvons aborder parfois le sujet.

Mais pourquoi n’avait-elle pas eu le choix concernant cette décoration curieuse ?

Et là je vous le donne en mille : c’est un gri-gri qui lui a été fait, gratuitement, par un ami de son fils qui est magnétiseur et un peu magicien, car,:

L’immeuble porte malheur.

Et  elle est navrée de me l’apprendre, mais l’épicentre des mauvaises ondes se situe très exactement DANS MON APPARTEMENT ET CELUI D’EN FACE DE CHEZ MOI.

En ce qui la concerne, elle a mis du temps à comprendre, mais suivez bien son raisonnement :

  • A la construction de l’immeuble, l’intégralité de la cage d’escalier avait été achetée par une dame, celle-là même qui m’avait vendu mon appartement en 1995 pour payer son ISF, à l’exception du sien : dernier étage droite, un 4 pièces comme le mien, qu’elle avait acheté avec son mari avec lequel elle avait deux enfants, et à l’exception également de celui d’en face de chez elle, un 5 pièces qu’elle occupe aujourd’hui, et qui avait été acheté par un couple avec 3 enfants.
  • Un an après leur emménagement, son mari était emporté par un cancer foudroyant, la laissant donc veuve. 3 semaines après, c’est son voisin de pallier qui perdait sa femme dans un accident de voiture.
  • Pendant ce temps là (à Caracas), le premier occupant de MON appartement, locataire, perdait également sa femme et se pendait au balcon de la cuisine, en accrochant la corde au balcon du dessus.
  • Madame Langlais avait été la première à voir le corps et c’était depuis qu’elle noyait son chagrin dans l’alcool à brûler qui désinfecte et nettoie tout…
  • 3 ans après elle se remarie avec son voisin de pallier (pas madame Langlais, l’autre)
  • Les occupants ayant succédé au pendu dans mon appartement, ont divorcé et sont partis, l’appartement reste vacant quelques temps.
  • Puis son deuxième mari décède à son tour, au bout de 10 ans, de la même manière que le premier, la laissant veuve pour la deuxième fois, avec cette fois, 5 enfants à charge. Elle a donc deux appartements : le 4 pièces et le 5 pièces d’en face.
  • CHEZ MOI se succèdent des couples qui divorcent tous, avec deux tentatives de suicides dont une aboutira à nouveau, le tout en moins de 15 ans.
  • L’appartement en face de chez moi, voit se succéder également les locataires, et ce sont toujours des drames épouvantables. Le pire est le couple ayant précédé la dame que j’ai connue en emménageant : accident de voiture, la femme se réveille de 3 mois de coma pour apprendre que son mari et ses 3 enfants sont morts dans l’accident. Elle ne sait pas ce qu’elle est devenue.
  • D’ailleurs c’est la même chose dans tout l’escalier… Du malheur partout, des divorces plus que de raison et débordant les statistiques, trop de morts également, et elle commence à se demander s’il n’y aurait pas un SORT de jeté sur l’immeuble, et particulièrement la cage d’escalier. Elle en parle donc à un ami évèque (tant qu’à faire) qui consent à regret de lui envoyer un exorciste.
  • Il semblait perplexe, mais mettez-vous à sa place, il avait peut-être autre chose à penser car au dessus de lui il y a le cardinal, le pape et Dieu, c’est décourageant en ce qui concerne l’avancement… Le même à une certaine époque, aurait fait brûler l’immeuble avec ses occupants pour couper court à tout problème.
  • Ne riez pas, ce n’est pas drôle.
  • L’exorciste a bien voulu asperger d’eau bénite avec du buis béni son appartement et ses meubles, lui a fait changer de place tous les crucifix placés dans chaque pièce, est reparti en claquant la porte sans oublier d’asperger la cage d’escalier d’encens, et à partir de 1984, elle a été à peu près tranquille…

Mais en ce qui concerne mon appartement, il y a PIRE…

La suite au prochain épisode (j’ai de l’encens béni à faire brûler)…

La vie n’est qu’un long calvaire…

Posté le 8 mars '15 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags : , , , , , ,

8 commentaires »

Comment par Louisianne
2015-03-09 12:27:01

Trop drôle ! Bon les suicides c’est pas de chance, mais les divorces, là je dirais que ce n’est pas surprenant partout où il y a des couples !
Moi ce qui m’inquièterait à sa place, c’est d’habiter l’immeuble d’une SORCIÈRE, gentille ou pas, c’est louche !

 
Comment par Meg
2015-03-10 07:31:18

Ouuuhhh
Effectivement, lui as-tu révélé que tu es une (gentille) sorcière ? Finalement, ce n’est pas toi qui as choisi l’appartement mais lui qui t’a choisie ;-)

 
Comment par Christelle
2015-03-10 08:45:43

un pendu dans votre appartement ?? glurp !

 
Comment par Calpurnia
2015-03-11 15:35:05

Louisianne : je n’en étais pas une quand j’ai emménagé…
Mais toute l’histoire de cet appartement n’est pas terminée…

 
Comment par Calpurnia
2015-03-11 15:35:52

Meg : non j’ai vraiment choisi, pour le même prix j’avais celui-là, et un autre, dans une autre résidence, quasi deux fois plus petit (et sans balcons…)

 
Comment par Calpurnia
2015-03-11 15:36:22

Christelle : depuis que je sais cela, je regarde mon balcon de cuisine d’un autre oeil… Je sais, c’est idiot…

 
Comment par Princesse Strudel
2015-03-16 17:05:33

Nous avons eu il y a quelques mois un visiteur anglais.
Qui me demande s’il pourrait boire un thé au lieu du sempiternel café.
Je lui ouvre toute contente la porte de MA réserve: du thé en vrac, noir ou vert, bergamote, jasmin, amande…
Et lui propose de choisir parmi mes trésors.

Pour m’entendre répondre “tu n’as pas un sachet de Lipton Yellow”?

J’ai failli m’étrangler (le Lipton Yellow étant pour moi toute juste bon à décaper les toilettes).

Et lui est descendu au supermarché du coin pour acheter un paquet de ce truc infâme.

 
Comment par Calpurnia
2015-03-22 12:58:29

Princesse : désolée, mais moi aussi, ainsi que maman, consommons du Lipton Yellow, à défaut de pouvoir nous acheter à prix prohibitifs des Ceylan et autres, mais toujours non parfumés.
J’ai pendant quelques temps cédé à du thé délicieux à l’amande (je ne bois mon thé qu’avec du lait), mais sinon, faute de mieux, je bois ton truc infâme…
Mais je t’aime bien quand même :-)

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI