« Mais comment as-tu fais ton compte » ???

femme-horrifiee-2C’est à mon sens LA question la plus bête possible que l’on vous pose quand :

  1. Vous vous êtes mutilé en faisant de la cuisine ou en bricolant
  2.  Ou bien cassé la gueule en vous faisant bien mal et éventuellement en vous cassant quelque chose
  3. Quand vous avez vu le feu vert alors qu’il était rouge et embouti le car de CRS…
  4. NE RIEN RAYER, en j’en passe…

Bref, quand il vous est arrivé quelque chose de bien désagréable dont vous vous seriez bien passé, vous avez généralement droit à « mais comment t’as fait ton compte ? ». Cela m’a toujours tapé sur le système et généralement j’ai une réponse toute prête : « je ne faisais chier, je ne savais pas comment agrémenter mon quotidien et/ou me faire remarquer ». Continuer la lecture de « « Mais comment as-tu fais ton compte » ??? »

La vengeance ne nous appartient pas toujours…

6222-000049J’en ai un peu marre pour le moment, de la CNAV qui est actuellement dans mon collimateur (mais je j’ai pas de bazooka), qui vous raccroche au nez dès que vous demandez des explications-j’attends, bref, on reviendra aux papiers plus tard (car ce n’est pas terminé).

Après Truchon qui m’avait remerciée après 9 années de bons et loyaux services, et sur lequel je reviendrai, pour les nouveaux, j’avais eu la chance extrême de retrouver du travail au bout de 8 mois. A 50 ans, c’était un exploit…

Continuer la lecture de « La vengeance ne nous appartient pas toujours… »

Bon ben ce n’est pas le tout…

Nous sommes le dimanche 10 janvier, l’année n’a pas vraiment démarré sur des chapeaux de roues, mais il va falloir que je m’y remette, car bon, les vacances, cela va un peu, mais il faut bien en terminer un jour.

J’ai tellement à râler (pour l’instant) contre notre chère administration, que je ne sais pas par quel bout la prendre… J’ai découvert en effet certaines lois et surtout leurs effets pervers, tellement aberrantes que je me demande COMMENT IL EST POSSIBLE QUE PERSONNE N’EN PARLE JAMAIS !

En tous cas, je sais par quel bout vous prendre, et j’espère pouvoir le faire avec humour.

Juste une petite demande de ma part : si vous êtes ou vous sentez concernés par ce qui suivra dès demain (ou après-demain), n’hésitez pas à commenter, cela me fera du bien et pourra peut-être faire avancer le schmilblick… Quand je gueule, c’est tout de même aussi pour cela : faire bouger si possible les choses (vaine illusion ?)

Merci pour vos voeux (toujours pas le coeur à dire « bonne année »), et donc, au plus tard, à mardi…