Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Plus le temps passe et pire c’est (le plus ça sent pire, non merci…)

6222-000049En gros je souhaite parler de la paperasse. Je vous entends ricaner d’ici…

Je le sentais mal quand j’ai attaqué les papiers à remplir pour la succession de papa, et surtout pour que maman touche ses pensions de réversion. J’étais loin pourtant de m’attendre au pire.

Pire qui vous est annoncé dès le départ : en gros il faut compter 6 mois pour tout régler.

  • Pourquoi ? (oui je l’avoue, j’avais envie de faire chier)
  • Parce que c’est comme ça m’a répondu la dame du RSI qui trouvait que papa avait bien mal choisi son moment
  • Et pourquoi c’est comme ça ? Alors que normalement tout est simplifié ?
  • Parce que c’est comme ça m’a répondu un monsieur du groupe Malakoff-Médéric à qui j’avais l’inconscience de poser encore la question.
  • Et pourquoi est-ce votre seule réponse ?
  • Parce que cela a toujours été comme cela m’a répondu quelqu’un de B2V (papa touchait hélas 5 pensions de retraite d’où les 5 organismes différents).

C’est comme ça vous n’avez qu’à dire AMEN. TOUT POURTANT a été sim-pli-fié, on vous l’a dit et répété. Mais vous pourrez voter pour qui vous voudrez, aucun gouvernement n’arrivera jamais à faire se sortir les doigts du cul à ceux qui se complaisent dans l’immobilisme et le “doucement y’a pas l’feu au lac, on a 6 mois”.

Quand ils partent à la retraite ils ont fait des émules, rien ne changera jamais. Je ne dis pas que tous les fonctionnaires glandent, non, car j’en ai même connu qui avaient un boulot dingue, mais il y en a pas mal que Clémenceau, s’il revenait, reconnaitrait du premier coup d’oeil (il aimait beaucoup fustiger les fonctionnaires).

Le comble a été atteint pour moi (que je le croyais) quand j’ai enfin réceptionné pour maman un courrier de la CNAV, contactée dès la mi-juin, dès que j’avais eu le bulletin de décès en original. Lettre reçue fin octobre avec mention “accusé réception au 15 octobre”.

J’ai téléphoné immédiatement, après avoir fait un bond de 2 mètres et atterri sur ma chaise sans dommages, car, il faut le savoir, la CNAV ne reçoit désormais plus personne. Il y a encore 7 ans à Rambouillet, on pouvait y aller le matin, ce qui m’avait permis de débrouiller une année manquante dans ma carrière, en 10 minutes (le temps qu’une femme charmante scanne mes feuilles de paye). Maintenant vous ne pouvez que les joindre par téléphone avec l’idéal “tapez dièse”, “faites le 1 ou le 2 ou le 3″. Là on m’a dit que c’était accusé réception au 15 octobre “parce que c’est comme ça, je n’y peux rien”, “non on ne le fait pas exprès”. Manque de bol, la veille dans le Parisien, il y avait un article sur le scandale des retraites que certains attendent depuis près de 2 ans. Je ne dis pas que c’est de la faute de celle qui m’a répondu, mais elle tombait mal, d’autant qu’elle m’a précisé que le dossier serait traité d’ici 6 mois, ce qui repoussait au 15 avril.

Tout en restant polie ce qui est parfois très difficile, j’ai précisé que j’écrivais immédiatement à plusieurs échelons au dessus, et finalement nous avons reçu un courrier il y a un mois et demi environ. Incompréhensible… ON remontait jusqu’en 2007 (?????), ON faisait les comptes depuis 2007, pour annoncer ce qui était dû à maman. Le tout étant bien sûr payable sur 2016 et elle a commencé à baliser parce que si TOUT était réglé en 2016 elle risquait de douiller pour les impôts, rapport au revenu fiscal de référence (sur lequel je reviendrai un jour).

Impossible d’avoir des explications sur ce courrier, le service téléphonique de la CNAV a encore été amélioré, donc, vous posez votre question, on vous répond “je regarde, je n’y comprends rien non plus”, et dès que l’appel dépasse les 3 minutes, cela vous raccroche au nez, sans préavis… C’est beau le progrès, car quand vous rappelez, vous êtes obligés de tout reprendre avec quelqu’un d’autre, qui n’y comprend rien non plus, et là vous découvrez que 3 minutes, c’est vachement vite passé…

En gros, il va falloir (encore) se bouger le cul pour faire accepter aux impôts qu’il y a telles sommes à imputer sur 2015 et le reste sur 2016. Ce n’est pas gagné, avec l’augmentation de la simplification (sans compter la recrudescence). Par contre cela fait 5 fois qu’elle reçoit sa notification de dégrèvement pour la taxe d’habitation. J’ai comme une petite peur : le dossier ne doit pas être informatiquement réglé, et quand quelqu’un y fourre son nez il a la gentillesse d’avertir Mrs Bibelot qu’elle ne doit rien… ON LE REMERCIE !!! Par contre pour la taxe foncière nous attendons toujours la réponse… Nous n’osons pas aborder le sujet, tout le monde comprendra, dès fois qu’ILS confondent tout à coup TF et TH et lui réclament du fric…

Le vrai comble est arrivé il y a deux semaines. Maman est curatrice de celle qui n’est pas comme les autres, et se rendant à la banque, s’est aperçue que l’allocation d’adulte handicapé n’avait pas été versée en novembre, décembre, et janvier. Elle avait bien reçu début février un formulaire à remplir concernant les revenus de ma soeur, à renvoyer avant le 31 décembre (ce qui était impossible, mais elle l’avait renvoyé illico) !

  • La voila qui file naïvement à la CAF de Rambouillet…
  • Qui a déménagé donc il faut trouver puis tourner pour se garer alors qu’avant, c’était trop simple, il y avait un parking tout bien fait pour les allocataires.
  • Mrs Bibelot entre dans les nouveaux locaux, pour apprendre d’un homme à l’air las, que désormais on ne reçoit plus que sur RV, et uniquement le mercredi matin, ou après-midi, et qu’il faut prendre RV par téléphone, en précisant son code.
  • “Quel code ?” demande Mrs Bibelot qui commence à fumer des narines
  • “Un code qui doit être dans un courrier d’il y a 4 ou 5 ans”…

Quand je suis arrivée ce jour là, elle m’attendait avec tout un dossier, et, la fumée lui sortant toujours des narines, m’a précisé qu’il fallait que nous filions direct à St Quentin. Ce que j’ai refusé, arguant du fait que s’ils ne recevaient plus à Rambouillet (impossible de trouver le fameux code, donc elle n’arrivait à joindre personne), ils ne recevaient plus à St Quentin NON PLUS.

Ce que m’a confirmé ma charmante assistante sociale qui m’avait aidée en 2012. Même les assistantes sociales ont perdu leur ligne directe pour joindre la CAF, et n’ont plus aucun moyen de faire avancer un peu un dossier ou de le débrouiller carrément comme avant…

“En gros m’a-t-elle dit, nous sommes autant dans la merde que vous, doublement même puisque nous voyons de plus en plus de personne s’adresser à nous en dernier recours…

Merci madame. Restait à faire un courrier pour savoir pourquoi rien n’avait été réglé (ma soeur n’a que cela) et à retrouver le code.

Miracle il avait été adressé en 2007. J’ai donc pu pianoter sur le téléphone :

  • Le N° du département
  • Dièse
  • Le N° d’allocataire
  • Dièse
  • 5 pour préciser que l’appel concernait un courrier adressé à la CAF
  • Dièse

Une voix sirupeuse et masculine m’a précisé que le courrier était bien arrivé et qu’il était en cours de traitement.

Ceci il y a donc largement 2 semaines.

Mais je ne vois pas pourquoi je me plains : tout est fait pour nous simplifier la vie !!!! Alors moins il y a de fonctionnaire et plus cela réduit les dépenses de l’Etat (qui se sert des économies pour les dépenser ailleurs), mais cela fait aussi moins de personnes qui pourraient payer des impôts, et beaucoup de mécontents.

Soyez rassurés : il paraît que cela va ENCORE s’arranger.

Avec tous les énarques qui traînent, j’ai la frousse…

Posté le 1 mars '16 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de gueule, On se fout de notre gueule !!!.
Tags : , , , , ,

4 commentaires »

Comment par Filo
2016-03-02 05:21:15

Ohlala c’est de pire en pire, les administrations deviennent des espèces d’usines à gaz qui se retranchent derrière des barrières visibles et invisibles (plus d’accueil ben tiens), ça fait peur tout simplement.
C’est dramatique, pitoyable et écœurant. Du coup on se demande même à quoi peuvent bien servir les assistantes sociales…
ne nous demandons pas à quoi servent les administrations, parce que là, on va encore plus s’énerver je sens.

 
Comment par Princesse Strudel
2016-03-02 09:38:38

Je suis consternée par ton récit.
Que d’énergie et de temps gaspillés dans des démarches moralement épuisantes…
Heureusement que ta maman peut compter sur toi, et que tu as du temps pour l’aider. Comment font les personnes qui n’ont pas les ressources (intellectuelles ou en temps) pour batailler avec les administrations?
Dans mon pays de résidence, les employés de l’Etat ont une ligne directe, publiée sur le site internet de leur administration, avec leur nom et, pour les temps partiels, leurs horaires de travail. J’apprécie leur efficacité et leur disponibilité chaque fois que je te lis, à vrai dire.
Je suis sincèrement désolée que ta mère et toi deviez supporter un tel embarras après votre deuil, et vous souhaite à toutes deux un prompt dénouement de la situation.

 
Comment par Calpurnia
2016-03-08 20:32:13

Filo : le problème des administrations est qu’elles coûtent cher, mais sont indispensables. Réduire la dette, c’est réduire le service, l’aide, l’indispensable, à une époque où elle est plus que jamais nécessaire…

 
Comment par Calpurnia
2016-03-08 20:34:11

Princesse : sans moi et l’arlésienne qui elle travaille, maman n’aurait RIEN fait. Elle aurait attendu je ne sais quoi… Quand je dis que c’est de pire en pire, je sais ce que je dis, mais les énarques ne se coltinent jamais les dossiers, sinon, cela bougerait vite fait…

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI